Le zombie, une race en voie d'extinction ?

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Thanatos
Survivor
Messages : 893
Inscription : 28 oct. 2005, 20:38
Playstation Network ID : maorispirit
Localisation : FRANCE (Douai)

14 oct. 2008, 19:37

Zombie, un métier à risque.
Alors que nous attendons toujours le retour de Edward Carby (et ses cheveux Playmobyl) via la version PlayStation 3 de Alone In The Dark; le survival horror Resident Evil 5 se montre un peu plus cette semaine. Enfin, au fur et à mesure des années, on peut se poser la question de savoir ce qu’est vraiment un survival horror. Et si dans l’avenir, c’était aux Zombies de survivre ?

residentevil.jpg
Petite anecdote qui date un peu mais bon. Ca m'a bien fait rire.

source : Play3-live
Image
Avatar de l’utilisateur
wishmaster
Survivor
Messages : 906
Inscription : 31 mai 2007, 02:08
Localisation : Coye La Forêt (60)
Contact :

14 oct. 2008, 20:27

^^ Pas mal du tout ça! C'est vrai que c'est pas faux!
Avatar de l’utilisateur
Sly
Staff // Traducteur
Messages : 3392
Inscription : 27 nov. 2003, 20:53
Gamertag : le vrai Sly
Playstation Network ID : Slyohazard
Localisation : Chambéry (73)

14 oct. 2008, 20:35

Topic déplacé, ça n'a rien à faire dans les news.
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
Messages : 2540
Inscription : 15 févr. 2004, 01:40
Localisation : Brest

15 oct. 2008, 18:58

Les zombies disparaissent, c'est vrai. Mais je pense que c'est logique, puisque c'est un thème qui a été usé jusqu'à l'os depuis des années dans les jeux et films.
Si il est vrai qu'on a de l'affection et de la nostalgie pour les bons vieux zombies, c'est vraiment pas le cas du "grand public" en général. Les zombies n'effraient plus, ils deviennent même marrant maintenant et sont souvent utilisés de manière caricaturale. Qui se rappelle notamment de Shaun of the Dead ?

Je vois les réactions des gens autour de moi, par exemple une copine qui me disait que les films d'horreur ça pouvait être bien flippant mais que les zombies c'était un truc de "gogol" :^^
Le truc c'est que le mythe terrifiant des morts revenant à la vie a céder sa place à la vision caricatural du clochard titubant maculé de sang qui a la facheuse tendance de mettre ses deux bras en avant comme s'il essayait de marcher dans le noir. L'image traumatisante des débuts fait donc maintenant plus sourrire qu'autre chose. Le zombie est devenu un cliché grotesque et une solution de facilité à l'horreur. Un peu comme les fantômes ou les vampires, quoi.

Si on veut que les "zombies" redeviennent l'un des monstres phares de la peur il faudrait tout simplement boulverser les clichés. Un simple exemple, au lieu de les faire grogner comme des imbéciles ou de les rendre "idiots", de les faire passer pour des "sous-humains", il serait peut être bon de les rendre plus effrayant sans pour autant changer leurs apparences.
Imaginez un zombie qui marche avec plus d'assurance, genre terminator, et qui, littéralement, saute sur leurs victimes pour les dévorer sans balancer des grognements d'abruti, ça pourrait déjà les rendre plus impressionnant. Je ne suis pas très fan des films de zombies honètement donc je peux pas dire s'ils ont déjà fait ça ou pas, mais je suis sûr qu'il y a moyen de relancer le concept sans le ringardiser ni le dénaturer.

Quand aux S-H, si on prend l'exemple de RE, ça suit cette logique. Il y avait surement une envie chez Capcom que leur série soit autre chose qu'un "jeu de zombies", d'enlever cette étiquette et d'avoir ainsi des ennemis de base qui sont propre à l'imagination des développeurs.....mais bon, bizarrement ils ont repris un autre cliché qui est celui du maniaque à la tronçonneuse :rolleyes2

Bref, il faudrait réviser l'image hollywoodienne du zombie, en gardant uniquement ce qui est indispensable à un zombie. C'est à dire l'aspect cannibale d'une entité autrefois humaine qui n'a plus de conscience et qui ne fait pas d'autre chose que de suivre son instinct de survie (donc de manger :dent ).
Avatar de l’utilisateur
Guilty boy
Survivor
Messages : 998
Inscription : 16 mars 2005, 14:59
Localisation : 78

15 oct. 2008, 19:37

Genre "l'armée des morts" ? Ce sont des zombies, mais hyperactifs. Ils courent, ils hurlent, ils attrapent et dévorent sauvagement, mais ils pourrissent sur place et beuglent comme les morts-vivants "classiques" quand ils n'ont rien à faire. Donc mieux que d'avoir été usé à outrance, le zombie a même déjà été revisité sous divers angles d'attaque.

Ceci dit, le zombie en voie d'extinction ? Je ne pense pas. C'est un classique indémodable qui ne demanderait qu'un petit souffle de génie créatif pour redevenir la créature cauchemardesque qui donne des sueurs froides la nuit. Tout est une question de mise en scène, voilà tout. Je suis certain que même avec une maniabilité à la RE5, il y aurait moyen d'en faire des adversaires redoutables (en cumulant leur nombre à leur résistance légendaire, un peu comme le fait Dominion avec son mod en chantier).
Touche pas mon Tofu !
Avatar de l’utilisateur
Thanatos
Survivor
Messages : 893
Inscription : 28 oct. 2005, 20:38
Playstation Network ID : maorispirit
Localisation : FRANCE (Douai)

16 oct. 2008, 09:02

Il est clair que les sanglants zombies de CAPCOM sont aux antipodes des vampires romantiques d'Anne Rice (Entretien avec un vampire est un bon exemple.). C'est déjà pas le même univers et pas la même manière d'aborder le sujet. Anne Rice a voulu à ce titre, changer la vision stéréotypée que nous, adeptes de l'horreur, avons, bien exposée, à coups de jet de sang au tuyau d'arrosage. C'est en tout cas ce que nous montre les productions vidéoludiques depuis toujours.

Le zombie dans les jeux vidéos, notamment dans Biohazard, étant donné qu'il est le seul, si ma mémoire est bonne, a avoir risqué le pari, a vieilli prématurément. (sans mauvais jeu de mots lol) Disons que les techniques pour créer un jeu de zombies en 1996 n'ont plus rien à voir avec les next gen que nous connaissons maintenant. Dans Bio1, le stress était parfait, les graphismes nettement moins mais bon, c'était du survival horror. Admettons quand même que CAPCOM était à ses débuts pour cette série, un sacré pari pour eux. Peu d'armes et bestiaire féroce. Aujourd'hui, c'est 10000 flingues et des munitions à la pelle. Nous avons donc connu 3 épisodes "zombiesques", malheureusement sur le même moteur graphique apparemment lol...Personnellement, j'aurai bien voulu en avoir un du style Bio4 avec des zombies putréfiés et d'autant plus avec ce Bio5 qui arrive à grands pas...Enfin pas si grands que ça mdr...Nous devons nous y faire, les zombies d'antan sont bel et bien MORTS cette fois.

Le tournant de Bio4 n'est pas anodin je pense, c'est directement lié à l'histoire. On ne peut pas nous ressasser indéfiniment des zombies lents et aux QI d'une moule. On nous dit dans Bio5 qu'on retourne aux ORIGINES du mal, ce qui veut dire pour moi, que le zombi que nous avons connu durant les 3 premiers épisodes n'est qu'une des dernières phases de mutation. Et qu'au départ, le zombi est parfaitement humain, mise à part sa manipulation mentale. Le zombi de Racoon a été manipulé puis laissé à son errance, plus de cerveau pour se dire je dois me lever, j'ai rendez vous chez le dentiste (mdr ça leur ferait pas de mal lol), normal qu'il croupisse dans ce cas. Wesker perd petit à petit son pragmatisme et s'essaie à diverses expérimentations, en perdre le contrôle fait partie du jeu, c'est pourquoi on se retrouve nez à nez avec des atrocités de tout genre. Je reviens sur le fait qu'on ait des tonnes d'armes dans les survival horror désormais, pourquoi CAPCOM n'inclurait pas une touche de corps à corps pour défoncer à mains nues le crâne d'un pauvre gars au lieu d'une touche d'intéraction ? Ca serait un progrés comme on a déjà vu dans les Outbreaks...Même si pour ma part, les ganados auraient pu être travaillés plus que ça, l'idée est là quand même. CAPCOM a fait des zombies "intelligents" avec un esprit d'équipe et armés. Le zombie est revisité. Je ne parle évidemment pas du bestiaire que nous cotoyons à coté. Les défauts du 4ème opus devraient être réparés dans le 5.

Alors pourquoi le mépriser avant d'y avoir gouté ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
Messages : 12165
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

16 oct. 2008, 09:43

c'est vraiment pas le cas du "grand public" en général.
Mais les autres, on s'en fout ! :lol Depuis quand les zombies s'adressent-ils au plus grand nombre ? C'est pour un public averti qui aime les films d'horreur quand même ! :p
il serait peut être bon de les rendre plus effrayant sans pour autant changer leurs apparences.
ça , c'est déjà fait avec les contaminés en tout genre dans les films (28 jours etc...) et maintenant dans les jeux (avec le prometteur Left4dead). Ce n'est pas pour me déplaire pourvu que le tout soit un coktail réussi. mais de grâce, plus de ganados plagas, je n'ai vraiment jamais adhéré à ce type de bestiaire zombie hybride.
C'est un classique indémodable qui ne demanderait qu'un petit souffle de génie créatif pour redevenir la créature cauchemardesque qui donne des sueurs froides la nuit.
Là encore, les contaminés sont une bonne alternative pour peu qu'on ne les utilisent pas n'importe comment.
Après on pourrait en faire des déclinaisons sympatoche comme des contaminés vampires ("30 jours de nuit" ou "une nuit en enfer") avec des pouvoirs plus importants, mais bon, le zombie restera le zombie, et il ne restera dangereux que groupé en masse avec ses congénères, dans un climat d'apocalypse. Si en plus la flore et la faune sont elles aussi de la partie, on a vu ce que ça pouvait donner, donc en fait, il n'y a pas que les zombies pour un RE. ;) Ils manquent d'audace je trouve parfois, même dans les boss, si gigantesques, si démesurés mais tellement pathétiques...
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Dead Souls
Rookie
Messages : 75
Inscription : 11 oct. 2008, 15:46
Localisation : SQY (78)
Contact :

16 oct. 2008, 10:32

Je crois que l'évolution vers Bio4 était en quelque sorte obligatoire. Lorsque l'aspect technique augmente autant en qualité et permet un univers toujours plus détaillé, le joueur est en droit d'attendre quelque chose de très réaliste, ce qui implique alors plus de possibilités d'intéractions et d'actions. En l'occurrence, l'ancien gameplay n'aurait rien donné, d'autant plus qu'on voit bien qu'un Bio next gen comme Code Veronica souffre énormément d'un gameplay archaïque et d'un effet de stagnation. D'autant plus qu'on n'attend pas d'avoir les mêmes jeux sur PlayStation 3 et X360. Et donc, sans aller trop dans l'extrême inverse (qui donnera Devil May Cry), Capcom a su trouver une alternative permettant à la fois de garder les fondamentaux de la série et à la fois de renouveller ses éléments pour les adapter aux nouvelles possibilités. Ainsi, l'action devient continuelle et la peur liée à la survie du faible devient une peur ou angoisse liée au déferlement d'ennemis, à leur complexité (le zombie devient intelligent et plus dangereux avec son Plagas, etc) et aux nombreux défis titanesques qui barrent notre route. On perd l'aspect minimaliste d'auparavant mais le zombie fonctionne de la même manière, il est juste plus dangereux ce qui en contrepartie laisse au joueur plus d'options stratégiques et d'actions, ce qui rend le jeu très dynamique et crée un état d'insécurité permanent générateur d'adrénaline. Je trouve que c'est une évolution logique et pas si choquante. Les zombies perdent peut-être de leur aspect inquiétant et malsain mais y gagnent en force et efficacité. Et rien qu'en termes de jeu et de plaisir de jeu ça change pas mal de choses et fait de Bio4 un épisode jouissif et innovant.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
Messages : 12165
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

16 oct. 2008, 12:37

ah mais je ne parlai pas de gameplay qui effectivement doit toujours évoluer. Juste du bestiaire comme ça. On a pas retrouvé la force d'un Hunter, d'un Crimson head ou d'une chimère à l'écran dans RE 4.
C'est bien simple, à part les colmillos et le Garrador (peut-être Verdugo aussi), que j'ai *un peu* apprécié, le reste du bestiaire est bof.
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Guilty boy
Survivor
Messages : 998
Inscription : 16 mars 2005, 14:59
Localisation : 78

16 oct. 2008, 12:45

Y'a le combat avec "IT" qui était pas mal... l'exemple même d'une bonne idée sous exploitée. J'aurais trouvé bien sympa tout un stage dans un complexe souterrain à l'abandon, rempli de Régénéradors avec en plus ce boss pour nous pourchasser façon Némésis mais en pire, en surgissant de conduits d'aération, ce genre de choses... en y réfléchissant, même un simple zombie faisant ce genre de choses pourrait devenir terrifiant. XD
Touche pas mon Tofu !
Avatar de l’utilisateur
Dead Souls
Rookie
Messages : 75
Inscription : 11 oct. 2008, 15:46
Localisation : SQY (78)
Contact :

16 oct. 2008, 14:15

Hunk a écrit :ah mais je ne parlai pas de gameplay qui effectivement doit toujours évoluer. Juste du bestiaire comme ça. On a pas retrouvé la force d'un Hunter, d'un Crimson head ou d'une chimère à l'écran dans RE 4.
C'est bien simple, à part les colmillos et le Garrador (peut-être Verdugo aussi), que j'ai *un peu* apprécié, le reste du bestiaire est bof.
Oui mais justement je pense que le level design et le gameplay les rendent intéressants même s'ils n'ont pas l'aspect terrifiant ou la classe d'anciens ennemis.
Répondre