Biohazard The Darkside Chronicles

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Iceweb38 » 08 Jan 2011, 22:10

ça doit être pareil dans pas mal de magasins d'Auchan, je vais essayer de m'en trouver une copie (j'ai joué à un exemplaire d'un ami, problème de sous v'voyez? :hehe ), merci pour l'info.
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
 
Messages: 2569
Inscrit le: 03 Avr 2009, 17:24
Localisation: Merignac (33)

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Hunk » 08 Jan 2011, 22:50

Ouais mais enfin dépêche toi, y'en avait déjà plus dans le mien... ;)
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
 
Messages: 11987
Inscrit le: 27 Nov 2003, 21:26
Localisation: Lille

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Gemini » 04 Avr 2011, 21:05

Petit up, pour marquer l'occasion et signaler qu’ayant enfin eu la Wii, j’ai pu me refaire les deux Chronicles comme un gros bourrin l’espace de ce week-end, et qu'ainsi je viens embêter tout le monde en communiquant mon expérience, pris dans « l’euphorie du moment » :dents
Pour resituer le contexte, je ne débarque pas non plus après coup, et j’ai eu la chance de faire chacun des deux jeux à leur sortie comme de revoir des walkthroughs ou les cinématiques plusieurs fois par la suite, mais d’une part mon expérience de jeu date un peu maintenant, et d’autre part c’est la première fois que je peux la savourer en optimisant au maximum les conditions matérielles favorisant l’immersion (casque à fond, tout seul le soir, dans le noir etc.).


En fait j’ai pris pour parti de mêler les deux aventures et de les considérer dans une même perspective. Concrètement, j’ai d’abord commencé avec Umbrella Chronicles dans l’ordre chronologique imposé, en jouant d’abord au scénario de REØ puis à celui de RE1 et enfin à celui de RE3, en incluant les chapitres bonus au bon moment (ce qui n’était pas difficile vu qu’on les débloque toujours à l’instant le plus approprié) : Beginnings après Train Derailment, Nightmare entre Mansion Incident 1 et 2, Rebirth après Mansion Incident et Death’s Door après Raccoon’s Destruction.
Ma seule réelle initiative étant que j’ai intercalé Darkside Chronicles entre deux, c’est-à-dire entre la destruction de Raccoon City et la chute définitive d’Umbrella en 2003, de manière à respecter au mieux la chronologie des évenements.

Dans l’optique de refaire toute la série, je trouve qu’il y a une bonne continuité à jouer à REUC après avoir terminé RECV. En résumé, cet épisode est essentiellement marqué par le retour de Wesker, où sa présence nous apparaît mystérieuse et soulève beaucoup de questions, si l’on se replace dans une attitude naïve : D’où est-ce qu’il sort ? Comment a-t-il survécu à l’attaque du Tyrant ? Pour qui bosse-t-il et quels sont ses projets ? Ce sont finalement les questions qui restent en suspens à la fin du jeu. Du coup, REUC apporte les réponses par un retour en arrière sous la perspective de Wesker, tout en amenant en même temps à ce qui est annoncé et ce qui se dessine au moment de RECV : la chute d’Umbrella et l’émergence d’une nouvelle menace incarnée par Wesker.
J’apprécie assez la manière dont certaines transitions s’opèrent ou peuvent s’opérer entre les différents scénarios. Par exemple, Wesker annonce dans Beginnings qu’il doit encore attirer l’équipe Alpha du STARS pour récolter les données de combat etc, et quand aussitôt après on joue à Mansion Incident avec la narration de Wesker derrière, tout s’enchaîne bien, on a vraiment l’impression d'adopter la vision de Wesker et absolument pas d'être du côté des STARS, que l’on sait déjà piégés et utilisés comme cobayes. Bon certes il n’y a rien de transcendant, évidemment que les développeurs n’ont pas fait les choses au hasard et qu’il y a un minimum d’organisation pensée dans le déroulement des chapitres :^^ mais j’ai trouvé cela sympa et plus patent en jouant directement.
A la fin de Raccoon’s Destruction, on débloque Death’s Door, et je trouve que ce scénario sert assez bien à introduire DSC, qui très vite se tourne vers une rétrospective des événements de RE2 vécus par Leon. Death’s Door complète assez bien Memories of a Lost City, lequel n’indique rien de très concret vis-à-vis d’Ada et de son rôle d’agent travaillant pour la compagnie rivale d’Umbrella, donc de ce point de vue, il y a une bonne transition entre Raccoon’s Destruction/Death’s Door et DSC, où l’incident de Raccoon City nous est rappelé via le souvenir de RE2, qui vient d’avoir reçu un certain éclairage par Death’s Door (en gros on apprend que Wesker tirait certaines ficelles dans l’ombre afin d’acquérir le virus-G).
Une fois Operation Javier terminé enfin, là encore la transition me paraît bien amenée, puisque le scénario étant conclu sous la perspective de Krauser (dans le chapitre bonus), Wesker redevient dans l’épilogue le point focal de l’intrigue, ce pourquoi on enchaîne sur son récit de la chute d’Umbrella quelques temps après. Par ailleurs et ultimement, UC et DSC finissent tous deux par se rejoindre dans RE4, lui servant en quelque sorte de préquelles.

Il y a donc une réelle cohérence de ces épisodes dans leur ensemble à mon avis, non seulement chacun en lui-même et relativement l’un à l’autre, mais également sur l’échelle de la série, ce qui pour moi impliquerait, si l’on se place dans l’optique de refaire tous les épisodes de façon chronologique, de refaire les Chronicles en entiers, et pas seulement les scénarios inédits.


Cela mis à part, je tenais autrement à indiquer que j’ai plus particulièrement pris mon pied sur DSC, que je considère vraiment comme un excellent RE ;))
Au fil du temps j’ai fini par apprécier de plus en plus cet épisode, et le fait d’y rejouer de long en large a confirmé mes impressions.

En termes d’ambiance et de musiques, il y a un fossé incroyable entre UC et DSC : le premier doit proposer les musiques les plus pourries parmi tous les opus, alors que le second dispose d’une bande-son magnifique, et indiscutablement une des meilleures de la série.
D’ailleurs j’ai pas honte de dire que DSC est probablement mon RE préféré d’un point de vue sonore/musical. Il n’est pas rare que je me réécoute la plupart des thèmes de ce jeu sur mon PC régulièrement, alors que ça n’a jamais vraiment été une habitude pour les épisodes précédents.
Que ce soient les remix ou les compositions inédites, tout est bon :miam Dommage que parfois les musiques se retrouvent étouffées par les bruitages de flingue et autres nuisances sonores, ou que certaines d’entre elles ne soient pas judicieusement employées (genre le thème du « Tyrant Mass Produced Type » que je trouve absolument génial mais qu’on a à peine l’occasion d’entendre in-game), mais cela n’enlève rien à leur qualité. J’invite quiconque n’ayant pas écouté l’OST du jeu pour elle-même à le faire, afin de mesurer la surpuissance musicale de DSC sur l’ensemble de la série :angelevil L’air de rien, l’influence des musiques est énorme sur l’ambiance et l’appréciation qu’on retire du jeu, pour moi c’est un point essentiel qui fait que j’accroche beaucoup à DSC.
Il n’y a pas que cela non plus qui joue en la faveur de ce jeu, et comparativement à UC, il est aussi nettement plus immersif et dynamique. Les persos ont des réactions et des comportements plus réalistes, des dialogues bien plus réguliers et intéressants, bref il y a tout un ensemble d’améliorations et de détails, au niveau du déroulement et de la mise en scène, qui font qu’on est pris, saisi par le jeu, plongé au cœur des événements avec les persos.

Pourtant je ne suis pas spécialement fan du style rail-shooter, et je regrette pas mal que ce jeu n’ait pas été un RE à part entière avec liberté de mouvements offerte, car en l’état actuel des choses, les possibilités de jeu restent assez limitées. C’est particulièrement frustrant dans le cas des scénarios de RE2 et RECV, où c’est un peu comme si l'on nous mettait des remakes sous le nez mais tout en nous empêchant d’y jouer réellement.
Malgré tout je ne suis pas complètement amer, je pense qu’il y a néanmoins un aspect positif de la chose. L’aspect dirigiste du jeu permet de mieux théâtraliser les situations et les affrontements, et du coup, cela donne paradoxalement plus de liberté, en tous cas pour les développeurs, qui ont plus de marge pour la mise en scène des événements. Il y a un côté assez contemplatif dans DSC que j’apprécie bien je dois l'avouer, et qui se ressent même jusque dans les affrontements. Certes du point de vue du jeu en lui-même, cela a parfois des répercussions néfastes (parfois on ne sait pas trop quand on doit/peut tirer sur un ennemi ou boss), mais d’un point de vue dramatique ça produit un bon effet je trouve.
On sent qu'ici les développeurs ont moins à limiter la puissance de certaines créatures pour répondre à des exigences de gameplay, ou en tout cas que c'est plus facile pour eux. Les combats de boss en particulier sont extrêmement réussis, et je ne sais pas s’il aurait été possible de leur donner un tel degré d’intensité dans un RE plus classique (j'ai à l'esprit Wesker dans RE5 qui est plutôt mou). Là je me dis qu’au moins, on peut voir certaines B.O.W. à leur juste valeur, telles qu’elles sont réellement du point de vue de leur puissance. Il y a le T-103 qui nous balance un train en pleine tronche ou Alexia qui fait des sauts incroyables en envoyant des flammes de tous les côtés, etc. En bref c’est un réel plaisir de voir certains monstres aussi vifs et puissants, ainsi au summum de leurs possibilités.
Disons que si j’adorerais avoir de vrais remakes et que si je trouverais cela excellent de voir Operation Javier transposé dans un RE à la troisième personne plus classique, je me dis que certains aspects du jeu pourraient être inférieurs à ce qui nous est proposé actuellement dans ce rail-shooter, qu’il y a quelque chose de spécifique à ce style qui permet de vivre certaines choses de façon autrement plus intense sans doute.

Par contre il est vrai que le style rail-shooter, en réduisant considérablement les possibilités offertes, doit rendre le jeu vite lassant à la longue, et si je me suis bien éclaté dessus ce WE, vaut mieux pas que j’y rejoue trop vite ou trop souvent de peur de m’en désintéresser complètement.
Cela dit je pense qu’Operation Javier doit être le scénario le plus sympa à rejouer en raison de sa faible durée. Si l’on ne compte pas le scénario bonus de Krauser qui est un doublon des deux derniers chapitres, on arrive à un total de cinq chapitres qui doivent se boucler en à peu près 1H30 je pense. Je m’étais dit que jouer en Easy avec les armes upgradées à fond pourrait être sympa, si l’on s’y met essentiellement pour l’ambiance et le côté « contemplatif » de l’expérience, car de cette manière on n’est pas bloqué par le jeu et on peut parcourir les situations plus rapidement : on n’aurait pas besoin de passer régulièrement par l’inventaire, on pourrait s’autoriser à virer toutes les indications à l’écran, et donc tout serait plus fluide, tout coulerait de soi-même.

Les scénarios de RE2 et RECV sont sympa et très accrocheurs, mais finalement trop longs lorsqu’on les compare à Operation Javier, qui est censé être l’intrigue principale, où tout est pensée par rapport à Krauser. Tant que Memories of a Lost City et Game of Oblivion ne sont pas achevés, je trouve qu’on a franchement du mal à s’investir émotionnellement dans Operation Javier, dont l’intrigue se trouve complètement diluée dans les deux autres scénarios qui donneraient presque l’impression de n’en plus finir. Quand on termine le chapitre RE2, on reprend Operation Javier et on se dit « cool ça y est ça redémarre », et puis non finalement on se retrouve stoppé dans son élan par l’introduction (assez abrupte d’ailleurs) du scénario de RECV. Dans l’absolu je trouve ça bien que les développeurs aient pris le temps de soigner RE2 et RECV (surtout quand on voit les scénarios de UC :bailler2), mais on a alors tendance à perdre de vue ce qui est essentiel et à prendre pour le cœur du jeu ce qui ne devrait ou n’aurait dû être qu’une parenthèse.
Heureusement, quand on finit par revenir sur Operation Javier, la sauce finit par prendre assez vite. Les deux derniers chapitres de ce scénario sont vraiment superbes et assez chargés émotionnellement. J’adore la bataille finale contre le V-Complex, quand Manuela libère son pouvoir et qu’elle nous assiste, avec la musique et Leon & Krauser qui gueulent derrière, ça claque et ça clôt l’histoire en beauté :poings :V

Faut que j’ajoute brièvement pour finir que je trouve Krauser vraiment excellent dans cet épisode. J’adore son côté bourru et ses tics de langage (« that was a B.O.W. too, huh ? »), qui rendent le perso plus humain et attachant. Je l’aimais déjà beaucoup dans RE4, et ici les scénaristes ont en plus de cela bien géré son évolution, de manière à ce qu’on sente une réelle continuité entre DSC et RE4.
C’est là la différence entre UC et DSC : d’un côté on a un jeu fait à la va-vite avec les moyens du bord, et de l’autre on a un jeu qui met le paquet, bien fichu et maîtrisé de bout en bout.

Jouez à Darkside Chronicles, c’est un super jeu indispensable pour tout fan de la série :jumper
Avatar de l’utilisateur
Gemini
Survivor
 
Messages: 974
Inscrit le: 16 Fév 2004, 22:11
Localisation: Cherbourg (50)

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Sly » 04 Avr 2011, 22:53

C'est un cas d'école qui souligne l'importance du facteur temps/budget de développement d'un jeu. Quand on compare UC et DSC, c'est presque le jour et la nuit, pourtant le studio de développement (Cavia) est le même. C'est ironique : UC a cartonné, donc une suite a tout de suite été mise en chantier, DSC est meilleur en tous points... mais il se vautre. S'ils avaient pris leur temps pour faire UC, DSC aurait certainement mieux marché. Bon, faut avouer aussi qu'entre temps, la vague de l'arcade surpuissante de Sega était passé par là (House of the Dead 2&3, Overkill, Ghost Squad), largement plus fun à jouer pour qui n'est pas spécialement fan de Biohazard, ce qui a forcément rendu le marché du rail shooter plus compliqué à percer. Sans oublier Dead Space Extraction sorti deux mois avant, et qui a bénéficié de très bonnes critiques. Cela dit, le bon côté de la chose, c'est que ça a mis un terme à la sous-série Chronicles. 1 ou 2 c'est mignon mais faut pas que ça devienne une habitude. Et j'attends toujours mon Dead Aim 2, depuis le temps :vache

Pour les musiques, je ne peux qu'être d'accord, cela va de soi. L'OST d'UC est une bouillie inaudible (No Word For It, au secours !) alors que celle de DSC est réussie sur toute la ligne. Les pistes inédites tuent, la berceuse de Manuela (thème principal du jeu) est magnifique, et les remix parviennent parfois à surpasser les originaux, un véritable tour de force. Merci à l'orchestre symphonique, ça joue pas mal dans la balance.

Je suis encore d'accord avec toi quand tu dis que les recréations de RE2 et RECV sont trop étirées en longueur. Cela m'avait marqué déjà à l'époque, plus particulièrement pendant RECV et son fameux terrain d'entrainement à chier des bulles, le stage le plus pourri du jeu sans conteste. Mais ce n'est pas leur seul défaut : je ne digère toujours pas le massacre en règle d'Annette (surtout) et dans une moindre mesure, de Sherry, Alexia, Ada et Alfred... bref tous les persos secondaires de RE2 et RECV, Steve excepté. En plus, si on intègre DSC dans l'opération "refaire tous les épisodes de façon chronologique", ces différences sauteront encore plus aux yeux !

Globalement, Operation Javier est vraiment un très bon scénario, et Manuela un personnage intéressant qui parvient à dépasser son statut de Sherry-like boulet et qui prend son destin en main. Et quelle voix ! :love Dommage, on n'entendra plus jamais parler d'elle. :'7
Avatar de l’utilisateur
Sly
Staff // Traducteur
 
Messages: 3351
Inscrit le: 27 Nov 2003, 20:53
Localisation: Chambéry (73)

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Grem » 05 Avr 2011, 01:12

Je suis d'accord en tout point avec Gemini.
J'ai pas eu l'occasion de jouer à Darkside, mais j'ai quand même maté tout le jeu en streaming sur youtube et pas qu'une fois, loin de là :^^
Le fait que le jeu soit très dirigiste ne doit pas changer pour grand chose mon avis que si j'y avais vraiment joué.

Le premier truc qui frappe avec DSC, c'est que toute l'architecture du jeu, le scénario, la musique, la mise en scène, l'ambiance fait très Resident Evil. Depuis Code Vero, je n'avais plus jamais ressenti ce genre de choses. Il y a une véritable "patte" que l'on ressent, c'est assez bizarre à expliquer, mais on sent cet aspect émotionnel qui caractérisait RE2 et RECV principalement.
Y a pas à chier, l'ambiance sonore de Darkside est au top niveau de la série. J'ai déjà rabâché ça des centaines de fois donc je vais pas y revenir :p

Bon par contre, UC je le considère presque comme une bouse. Il est très fade, sans relief et pas palpitant. Car si Darkside arrive à compenser son gameplay peu intéressant par un scénario très sympa et une ambiance réussie. Ben UC, c'est le vide de ce côté.

Pour revenir à Darkside, c'est un peu dommage qu'il soit passé si inaperçu. Je pense que c'est d'une part la faute de Capcom d'avoir sorti un premier chronicles moisi mais qui a marché. Mais je pense que pas mal de fan se sont pas intéressés au jeu à cause du choix de gameplay. C'est dommage. Car il a tout d'un très bon RE autrement.
Pour moi il fait partie des meilleures RE si on le juge pour ce qu'il a a offrir dans l'ensemble et pas que pour son gameplay.

J'ai beaucoup aimé également cette narration fragmentaire qui laisse suggérer que Leon essaye de rassembler des souvenirs diffus et du choix de la technique narrative du "unreliable narrator" (un narrateur en qui on ne peut pas avoir confiance en fait) car on sent bien plusieurs couches d'interprétations des évènements que raconte Leon. Il fait le récit du récit qu'il a fait à Kauser et également le récit d'opération Javier. Il fait le récit de Claire d'évènements dont il n'a pas participé.
Ces différents niveaux de narration peuvent servir à expliquer ces choses qui paraissent incorrectes avec les jeux originaux. Je pense même pas que les soit disantes "erreurs" avec les jeux originaux en soient vraiment, en fait. Pour moi les développeurs ont très clairement fait exprès d'atténuer certains points ou carrément de transformer des choses.

Par exemple Alexia n'est pas du tout pareil que dans l'original, mais je pense que c'est véritablement voulu, parce que c'est tout simplement l'image que Leon se fait du personnage a travers le récit de Claire. Pourquoi faire tuer Alfred dans ce cas? Pourquoi insister sur le fait que Alfred imite une Alexia qui ne corresponde pas à la "réalité" du personnage? Les développeurs ne sont pas des idiots, ils savent ce qu'ils font et je suis sûr que c'est fait exprès dans le but de montrer que ce que Leon raconte n'est pas forcément complétement authentique.
Pour RE2, c'est une autre histoire, là on est plus dans les souvenirs diffus, il omet carrément certains passages comme la plateforme et le marshalling yard et probablement qu'il mixe également à son récit ce que Claire a vécue. Dans ce cas, on serait carrément dans une interprétation des évènements qui serait externe à Leon (Krauser? nous même?).

Bien sûr qu'il s'agissait de modifier certains éléments de l'histoire pour que ça colle mieux en résumé. Mais je trouve les développeurs assez habiles pour avoir justifié ça par la qualité du récit que Leon en fait. Ce jeu est très intéressant dans sa structure narrative.
Sans parler de Krauser qui est sans doute le seul perso de la série a avoir bénéficié d'un traitement aussi approfondie. On est pas non plus dans un truc de ouf, mais il y a pour une fois une dimension psychologique palpable. Une chose pratiquement absente des autres RE. Le must, c'est que tout colle bien avec RE4. Operation Javier est une excellente préquelle à RE4. Presque indispensable je dirais même.

Nan, vraiment, ce jeu a beaucoup trop été sous estimé dans la série à mon goût. Il est vraiment excellent, c'est l'aspect rail shooter qui a je pense plombé le jeu. C'est triste, parce qu'il a tout d'un grand RE à part ça.
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
 
Messages: 2476
Inscrit le: 15 Fév 2004, 01:40
Localisation: Brest

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Sly » 05 Avr 2011, 13:36

Grem a écrit:la technique narrative du "unreliable narrator"

Cette technique explique assez bien pourquoi RE3 est massacré dans UC : Wesker, le narrateur, n'était pas sur les lieux et ne sait pas vraiment tout ce qui a pu arriver à Jill, il sait simplement qu'elle a rencontré Carlos et Nemesis et qu'elle a réussi à fuir la ville à temps. Alors que les évènements du Ø et du 1 sont comparativement plus fidèles à la "réalité", puisque Wesker les a suivis de près.
Bon, ça n'explique pas pourquoi Nicholai est complètement zappé : je trouverais ça douteux que Wesker ne se soit jamais intéressé à cet individu, qui était lié de près à Sergei qui plus est.

De la même manière, cette technique explique assez bien aussi les différences entre RECV et le récit que Leon en fait : il n'était pas là, donc son interprétation des faits n'est pas fiable. Ça explique aussi peut-être pourquoi Steve s'en sort si bien dans sa version : après tout, le rôle de Steve était à l'origine celui de Leon, donc quelque part il doit se sentir proche de lui :dent
En revanche, ça ne marche pas pour RE2 selon moi. Il était aux premières loges, et comme il le dit si bien dans l'intro de RE4 : "1998... I'll never forget it" :wink
Rajouter une couche en supposant qu'en fait ce que le jeu nous montre n'est pas le récit de Leon mais une interprétation externe de son récit, c'est trop tiré par les cheveux et je ne vois aucun élément concret qui corroborerait cette hypothèse. C'est clairement Leon le narrateur dans DSC, tout comme Wesker était le narrateur d'UC. Si on se met à supposer qu'en fait c'est Krauser le narrateur "caché", ça devient n'importe quoi en plus de ne rien apporter au sujet. En plus Krauser a déjà ses propres chapitres où il est le narrateur. Et si ce n'est pas Krauser mais nous, alors là c'est pire encore : notre interprétation, c'est la "nôtre", le jeu ne peut pas nous la dicter à notre place.

L'explication est plus simple en ce qui me concerne : Cavia a voulu réinterpréter ces épisodes à sa sauce, quitte à dévier parfois complètement de la trame originale, dans le but de traiter plus efficacement leur thème du "Darkside". De la même manière qu'on parle de remix pour les musiques, qui permettent de réarranger des pistes pour en changer/intensifier le ton, on peut parler ici de remix scénaristique, toujours dans le même but. Par exemple : Rendre Annette sympathique, faire d'elle une mère aimante et une adversaire résolue de William, cela rend sa mort plus dramatique encore. Je comprends leur choix, mais je ne l'approuve pas.
Avatar de l’utilisateur
Sly
Staff // Traducteur
 
Messages: 3351
Inscrit le: 27 Nov 2003, 20:53
Localisation: Chambéry (73)

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Gemini » 05 Avr 2011, 15:09

Ma théorie plus personelle concernant la narration du jeu, c’est que le récit de Leon serait une sorte de grande introspection centrée sur Krauser, à la suite des événements de RE4. En 2004, Leon retrouve son ancien camarade et est stupéfait de la manière dont il a viré vers le côté sombre/maléfique, alors je pense qu’il y a un sens à s’imaginer qu’à la suite de ces événements, Leon ait senti le besoin de faire retour sur son passé afin d’élucider les causes qui ont pu amener Krauser, qu’il estimait être un gars bien, à sombrer dans la voie du mal. Car c’est bien ça l’objectif du jeu : nous amener à comprendre l’évolution de Krauser et la façon dont il a sombré dans le « darkside ». Comme Leon est narrateur du jeu, son récit doit obéir à la même logique ou finalité. Et comme il est clair, de ce point de vue, que les développeurs présupposent que l’on connaît et qu’on a déjà terminé RE4 avant de s’attaquer à DSC, je me dis qu’il y a un sens à ce que, chronologiquement, le récit d’Operation Javier se situe après RE4.
Il faut garder à l’esprit que dans DSC, on n’assiste pas en direct à l’opération : Javier, qui est elle aussi racontée. Du coup, il y a bel et bien un redoublement narratif lorsqu’on assiste aux récits de RE2 et RECV : pendant le jeu, on ne voit pas Leon raconter son récit à Krauser, en réalité on voit Leon interpréter/comprendre ce récit qu’il lui a fait. C’est prouvé à la fin de la rétrospective sur RE2 principalement : « I told Krauser everything about the Raccoon City Incident. He just listened, quietly ». L’objet du récit ici, ce ne sont pas les événements de RE2/RECV pris tels quels, mais le récit même de ces événements faits à Krauser.
Si l’on part bien du principe que la visée intentionnelle du récit d’ensemble est d’élucider les causes ayant amené la dérive de Krauser, alors Leon ne cherche pas à se souvenir des événements de RE2 pour eux-mêmes ni à les restituer dans leur réalité historique/canonique, il cherche essentiellement à comprendre quelle influence a pu avoir son récit de Raccoon sur Krauser, autrement dit, on peut affirmer qu’il cherche à savoir qu’est-ce qui a pu être déterminant dans ce récit, et à comprendre la manière même dont Krauser a pu l’interpréter. Dans cette optique, je pense que les événements de RE2 peuvent parfaitement être altérés au même titre que ceux de RECV. Le récit n'est tout simplement pas neutre, il y a une intention qui le gouverne et qui l'ordonne.

Comprendre le déroulement du jeu ou ses événements à partir d'intentions externes et pragmatiques imputées aux développeurs/scénaristes du jeu, c'est évidemment essentiel, mais cela ne permet pas à soi seul de fournir une explication suffisante des faits. Il faut une explication interne et cohérente au sein même du jeu et de la série, il n'y a que cela qui peut nous satisfaire en tant que fans. Les événements du jeu doivent pouvoir s'expliquer par les événements du jeu, on doit rester au maximum sur le même plan.


Certes il n’y a aucune preuve tangible que mon interprétation du jeu est définitivement la bonne, mais je trouve qu’elle fait sens et qu’on a malgré tout des éléments qui viennent l’appuyer.

Déjà, comme je viens de le développer, la manière même dont Leon raconte chacun des événements prouve que Operation Javier est lui-même un récit, et donc qu’il y a une mise en abyme mettant en évidence le fait que les récits de RE2/RECV sont intégrés dans celui de Operation Javier, qui est le seul véritable récit du jeu.
D’ailleurs c’est à mon avis la seule façon de comprendre pourquoi le récit de Code Vero intervient entre les chapitres 2 et 3 de Operation Javier, alors qu’à ce moment-là, Leon et Krauser sont emportés par les eaux et que l’un d’eux au moins finit par tomber inconscient. Il paraît techniquement impossible que Leon ait pu raconter quoique ce soit à Krauser à cet instant. En réalité, je pense que Leon a fait une rétrospective des événements de RECV pendant que Krauser et lui se dirigeaient vers la demeure de Javier, donc entre les chapitres 3 et 4. Seulement, lorsque Leon fait retour sur les événements de 2002, il anticipe son récit de RECV au moment où Javier fait mention du T-Veronica.

Du fait qu’Operation Javier soit raconté par Leon, on comprend la visée du récit par sa finalité, ce à quoi il aboutit, or même si ici, Leon n’indique jamais explicitement que sa réflexion est centrée sur Krauser, je pense qu’il faut suppléer son intention par celle des développeurs et ce qu’on observe du jeu. Pourquoi existe-t-il une fin alternative notamment ? Simplement pour montrer qu’il aurait été possible de préserver Krauser du mal, que cela ne tenait effectivement à pas grand-chose, et également pour mettre en évidence le rôle qu’a joué Leon à ce moment-là, puisqu’en sauvant la vie de Manuela, il a manifesté à Krauser le champ de l’évolution par voie virale, et lui a fait prendre conscience que cette voie pouvait être bénéfique. Je vois bien Leon faire retour sur les événements de 2002 et prendre conscience de sa part de responsabilité comme s’imaginer une réalité alternative possible où Krauser serait resté bon après la mort de Manuela.
Je vais même jusqu’à interpréter le menu de sélection des chapitres dans ce sens, où l’on a une espèce de miroir brisé qui symboliserait le passé brisé de Leon, signe qu’il ne fait plus sens et qu’il doit le recomposer/réordonner pour comprendre les événements passés en fonction de leur futur, c’est-à-dire ici la confrontation avec Krauser dans RE4.

La présence même du chapitre bonus avec Krauser, enfin, prouve au moins que la finalité du jeu est tournée sur ce personnage, que c’est à cela qu’il fallait aboutir, à savoir la compréhension de la psychologie de Krauser et de ce qui l'a amené à prendre la voie qu’il a pris dans RE4. Dans le chapitre bonus, le joueur prend comme une distance tragique vis-à-vis de Leon : pendant tout le long de DSC, le joueur participerait en quelque sorte à la quête introspective de Leon, mais seul le joueur aurait en définitive le privilège d’aboutir à cette compréhension que Leon ne peut, par principe, achever, puisqu’il ne pourra jamais se mettre à la place de Krauser. Ce chapitre bonus est un peu la pièce du puzzle qu'il manquerait à Leon pour achever pleinement la recomposition de son passé.


Peut-être que je réfléchis trop et que mon analyse est trop tirée par les cheveux, mais j’ai toujours eu tendance à interpréter DSC de cette façon et j'ai du mal à m'en empêcher.
C’est en cela aussi que je trouve que c’est un super RE, car la grande majorité des épisodes est pareillement mise en scène sous forme de récits, mais sans que cela n’ait véritablement d’influence sur la trame du jeu (le seul truc que ça apporte concrètement ce sont des prises de tête sur le déroulement canonique des faits). Là au moins la trame narrative a un réel impact et du sens, on sent parfaitement que ce n’est pas qu’un effet de style. C’est vrai pour Umbrella Chronicles dans une certaine mesure, mais je trouve que sa structure narrative n’a pas même la force que dans Darkside.
Avatar de l’utilisateur
Gemini
Survivor
 
Messages: 974
Inscrit le: 16 Fév 2004, 22:11
Localisation: Cherbourg (50)

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Grem » 05 Avr 2011, 20:39

Sly a écrit:En revanche, ça ne marche pas pour RE2 selon moi. Il était aux premières loges, et comme il le dit si bien dans l'intro de RE4 : "1998... I'll never forget it"
Rajouter une couche en supposant qu'en fait ce que le jeu nous montre n'est pas le récit de Leon mais une interprétation externe de son récit, c'est trop tiré par les cheveux et je ne vois aucun élément concret qui corroborerait cette hypothèse.

Bien sûr que Leon s'en rappellera toujours de 1998. Mais se rappeler de manière très précise chaque détail d'un truc qui s'est passé en une nuit 4 ans après (si on part du principe que Leon raconte ça en 2002 mais ça peut être plus tard comme le suggère Gem'), je pense pas que ce soit un exercice si simple que ça, aussi traumatisante que l'expérience puisse être.
Essaye de te rappeller d'un après midi qui t'as très marquer il y a 4 ans dans les moindres détails, c'est très difficile et je ne pense franchement pas que ce soit tiré par les cheveux que Leon raconte des choses incorrectes qui laisseraient libre champs à une autre interprétation possible en ce qui concerne "Memory of a lost city".

Prenons l'exemple d'Annette : dans l'original elle fait "méchante" alors qu'elle parait plus sympathique dans Darkside......sans doute que ses derniers mots à propos de Sherry ont fini par fausser la vision de Leon du personnage, la faisant apparaitre plus humaine pour le coup. De plus comme je disais, Leon fait à Krauser un récit de ce que lui ET Claire ont vécu. Il dit bien "I told Krauser everything about the Raccoon city incident". Par everything, il dit par là "moi + ce que Claire a traversé".
De ce fait, Leon nous montre un récit qu'il pense être en accord avec ce que Krauser a pu interpréter des évènements. Il n'y a rien d'idiot à imaginer que ce que l'on voit est l'interprétation que Krauser se fait du récit de Leon et je te renvoies à la théorie de Gem' là dessus. Tout est axé sur Krauser principalement avec Leon essayant de recoller les morceaux.

Et ce n'est pas juste de la branlette de fanboy notre théorie, je pense. Il faut bien voir comment le jeu nous est présenté. Le menu du jeu comme dit Gem' mais aussi les titres de certains morceaux qui sont très parlants "Memento", "Floating memories" ou encore simplement "Memories". "Floating memories" = souvenirs diffus. Même les titres des évènements de RE2 et RECV : Memory of a lost city et Game of oblivion. Tout est en rapport avec les souvenirs, l'oubli....

Le récit de RE2 faisant parti de cet ensemble, il y a donc fort à parier que même si Leon a effectivement traversé RE2, certains évènements sont modifiés ou carrément omis. Ce serait déjà un exploit que Leon puisse détailler avec autant de précisions toutes ces aventures simplement basés sur des souvenirs.
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
 
Messages: 2476
Inscrit le: 15 Fév 2004, 01:40
Localisation: Brest

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Gemini » 06 Avr 2011, 16:10

Vis-à-vis d'Annette, faut pas oublier également que Leon s'est senti obligé de laisser une bonne image de sa mère à Sherry, comme on le voit à la fin de Memories of a Lost City. Inévitablement ça doit l'amener lui-même à garder une image "positive" d'Annette, médiatisée et renforcée par son rapport à Sherry qu'il cherche à préserver de mauvaises pensées sur sa mère.
Comme dit Grem, au fil des années les souvenirs sont forcément altérés/brouillés. Le passé et les souvenirs, faut pas croire que c'est quelque chose d'absolument fixe, c'est quelque chose de dynamique au contraire (à moins d'être une espèce de névrosé "prisonnier de son passé" comme on dit), et le sens qu'on attribue aux événements passés peut changer en fonction des événements présents ou des situations vécues ultérieurement.
En plus de cela, effectivement Leon doit forcément synthétiser les choses lorsqu'il raconte les événements à Krauser, et mêler son aventure à celle de Claire.

Si l'on suppose en plus que Leon se remémore les événements d'Operation Javier après coup, et donc qu'il y a une mise en abyme du récit de RE2 où Leon cherche à penser ce récit lui-même en fonction de la réception que Krauser a pu en avoir, alors il va de soi que le récit des événements sera altéré.
Mais en fait cette dernière hypothèse n'est pas nécessaire vous l'avez compris, même si j'aime bien considérer les choses ainsi et que je trouve cela assez cohérent. Je ne suis pas sûr du tout que les scénaristes soient allés jusqu'à réellement penser le récit d'ensemble de DSC comme une sorte de retour réflexif post-RE4 de Leon sur les événements de 2002, mais comme d'une part on a bien affaire à un récit, et que d'autre part la finalité du jeu vise bien à comprendre les causes et la façon dont Krauser a sombré dans le "darkside", je me dis qu'on peut aller plus loin, accorder ces deux aspects et qu'il n'est pas saugrenu d'appréhender DSC comme je l'ai proposé.

Ce que je trouve amusant et sympa rétrospectivement, c'est que lorsque Leon combat Krauser dans RE4, il déclare se battre pour son passé. Au-delà de l'interprétation simpliste (mais peut-être juste) : "les scénaristes ont balancé ça pour faire classe mais ne savent pas eux-mêmes ce qu'ils ont voulu dire par-là", on peut bien affirmer que Leon cherche constamment à redéfinir son passé et à en saisir un sens global relativement à sa situation présente. Si Leon s'implique autant dans la lutte contre les armes biologiques et qu'il s'attache autant à détruire tous les virus, c'est peut-être essentiellement pour donner un sens à la tragédie qu'il a vécue lors de l'incident de Raccoon City, car par elle-même cette expérience n'a pas de sens et peut même se révéler profondément absurde. Imaginez vous lâchés dans une telle situation apocalyptique où toutes vos idées ou votre vision du monde peuvent être chamboulées, réduites à néant. Dans une telle situation, où tout est rompu, il est probable qu'on ressente quelque chose d'absurde et qu'on n'arrive plus à penser de sens ou d'unité globale dans sa vie. Après tout je me dis que Leon a dû ressentir ce genre de choses, et qu'il y a chez lui une nécessité psychologique, comme pour donner sens à son existence, de s'investir dans la lutte contre les armes virales, de façon à ce que son expérience traumatisante à Raccoon City n'ait plus l'air d'une absurdité mais qu'elle soit au contraire l'entrée pour lui dans un projet qui définira le sens qu'il donne à sa vie :dent
Si l'on suppose que Leon est ce type d'individu qui a besoin de comprendre et redéfinir le sens de son passé, je pars du principe que sa confrontation avec Krauser peut lui avoir procuré un sentiment semblable d'absurdité. Selon Leon, Krauser était un gars bien, j'imagine parfaitement qu'il est tombé des nues en voyant son ancien camarade impliqué dans l'incident en Espagne, aussi maléfique et fasciné par le pouvoir de Las Plagas. En appliquant la même logique, Leon fait ici aussi l'expérience de l'absurde, de quelque chose qui vient rompre avec ce qu'il pensait intimement : Krauser est devenu mauvais, cela ne va pas de soi pour lui, il y a quelque chose qui ne fait plus sens. Du coup, c'est le sens et l'ordre de son passé qui vole en éclat, d'où l'hypothèse d'après laquelle Leon ressent le besoin de faire retour sur les événements d'Operation Javier, afin de recomposer les événéments et de leur restituer un sens, une unité en fonction des nouveaux événements de RE4.
Au terme de son introspection, Leon finit probablement par comprendre la chaîne de causes et d'événements qui ont conduit Krauser a prendre la voie du mal, chose qu'il n'a absolument pas dû soupçonner à l'époque. Il comprend qu'il en a trop dit à Krauser sur son passé, sur Wesker, sur sa mission ordonnée par le Président (à cause de quoi Krauser se sent relégué au rang de simple pion), et il comprend également qu'en cherchant à sauver Manuela à tout prix, il a manifesté à Krauser la possibilité d'une évolution et d'un "progrès" par voie virale.

Bizarrement enfin, je trouve que le changement d'attitude de Leon dans Degeneration ferait presque sens suivant cette vision des choses. Dans le film, Leon apparaît très introverti, il en dit le moins possible et veut impliquer le moins de monde possible. C'est comme si à travers le cas de Krauser il avait pris un coup au moral ou pris conscience de quelque chose, et qu'après coup il essayait de faire gaffe à ce qu'il faisait/disait :lol
Avatar de l’utilisateur
Gemini
Survivor
 
Messages: 974
Inscrit le: 16 Fév 2004, 22:11
Localisation: Cherbourg (50)

"Biohazard The Darkside Chronicles"

Messagepar Jill » 11 Juil 2011, 14:57

Jennifer_wong a écrit:Oui avec un superbe désigne comme dans les cinématiques de Darkside Chronicles (mon avatar), elle est vraiment magnifique dedans!
Bientôt, bientôt je verrai ça !! :miam
Une fois que j'en aurai terminé avec Biohazard The Umbrella Chronicles.
Dernière édition par Jill le 11 Juil 2011, 20:03, édité 1 fois au total.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1135
Inscrit le: 29 Mar 2009, 14:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Jennifer_wong » 11 Juil 2011, 15:33

Tu veux dire, une fois que tu auras terminé Umbrella Chronicles ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
Jennifer_wong
Rookie
 
Messages: 208
Inscrit le: 07 Oct 2008, 18:04
Localisation: Yvelines (78)

"Biohazard The Darkside Chronicles"

Messagepar Jill » 11 Juil 2011, 20:03

Ha ! Ha ! Oui ! :^^

Biohazard The Darkside Chronicles :

- Déjà, l'introduction :
C'est bien d'écrire les noms des personnages principaux de ce jeu vidéo. Seulement, il manque "Ada Wong" et "Chris Redfield". Bon, je peux comprendre que Chris ne soit pas mentionné car on ne le voit pas une seule fois, mais Ada... :??

- "Resident Evil The Darkside Chronicles"
Si je ne me trompe pas, c'est bien Jack Krauser qui dit le titre du jeu. Pas mal !

- Opération Javier, chapitre 1 :

- Oooh qu'il est beau comme tout le Leon comme ça ! :)) La différence avec Krauser est flagrante. :hehe
D'ailleurs et ça n'engage que moi, mais le papillon qui se pose sur l'épaule de Leon m'a fait pensé que cet homme est tellement "pur" et calme, que même les insectes ne sont pas éffrayé de sa présence.
Quand à Krauser, heureusement qu'il a stoppé le serpent qui se dirigé vers Leon car sinon, "Vous êtes mort" d'entrée ! :lol Bref, ce "nouveau" Krauser qui semble en fait être l'ancien est intéressant, moi qui l'ai connu comme bon nombre d'autres via sa personnalité de Biohazard 4 ! Je suis impatiente d'en savoir un peu plus sur lui.

- Bon ce qui est sûr, c'est qu'au niveau des cinématiques et du jeu lui même, la différence est flagrante (comme toujours). Mais l'un comme l'autre, ça m'a l'air plus joli que "Biohazard The Umbrella Chronicles".
Houlà !! Les mouvements de caméra sont terribles pendant les fuites de combat ! C'est assez difficile à viser correctement à ce moment là.
Les Zombies font de sacrés cascades par moment quand il s'écrasent au sol ! :lol
Le bon coup de pied que Leon envoi pendant les réflexes, pas mal.
Quelle horreur ces "araignées" !! :x C'est nouveau ça !
Des piranhas ?! Pourquoi pas ! Le bestiaire évolue à ce que je vois.
Ce pauvre guide...
Tiens tiens !! Le retour des Lurkers il me semble.
Décidément ! Après le chant d'Alexia Ashford et James Marcus, voilà la une autre personne qui chante ! En tout cas, le monstre qui se trouvait à côté de cette fille m'intrigue. Ne me spoilé surtout pas, mais je suis sûre qu'il a un lien avec... Maria, Isabella ou Manuela ? Je ne sais plus bien. :^^
Enfin et au final, ce que j'ai retenu, c'est le duo Leon/Krauser qui fonctionne plutôt bien, pour ma part. :)) Mais... Il a une tête, une expression qui fait peur le Jack quand même...

Mémoire d'une cité perdue, chapitre 1 :

- Superbe la cinématique d'introduction !! :miam Claire a toujours autant la classe !! Par contre, le port du casque est obligatoire jeune fille sur une moto ! :lol5 Sinon, bien que je ne crache pas sur ça, je ne comprend pas le choix d'avoir changé le short de Claire. :?? Le rose lui allait si bien dans Biohazard 2. Le "Get down !" de Leon est toujours là à ce que je vois. :D Cela dit, notre policier loupe un peu son entrée en scène car, autant dans Biohazard 2, il élimine un Zombie d'une balle dans la tête après avoir dit sa phrase fétiche, autant là, Claire doit encore jeter le monstre enflammé à terre.
Quelques fautes d'orthographe dans les sous-titres... "Il le mangent" et "Racoon City", ça a eu un peu de mal à passer.
Bon, je ne suis pas démoniaque, mais tout comme le chapitre "Quatrième survivant" de Hunk dans Biohazard The Umbrella Chronicles, on sent tout le stress, la tension que ressentent les personnages qui sont vraiment dépassés par les événements. De vrais bleus. Entre leur voix, cris et chutes, c'est tout bonnement excellent !! ;))
Leon : "Tu leur plaît, on dirait."
Claire : "La ferme !" :lol
Les cris que poussent les chiens quand ils meurent... Les pauvres... :((((
J'aime bien le passage où Leon tombe dans les escaliers et dit : "Ca commence à me gonfler." :lol5
Bon, au final, je ne sais pas si c'est le fait de replonger dans "Biohazard 2", mais j'ai préféré ce premier chapitre qu'au premier de l'opération Javier. :))

Mémoire d'une cité perdue, chapitre 2 :

- Aaah cette musique dans le hall principal du commissariat !! Mythique !!
Hum... Un peu lent le début de ce chapitre quand même.
Waouh !! Le couloir au premier Licker. Tout ce sang !! :xx De plus, Claire est vraiment paniqué, ça rend très bien !
Ha ! Ha ! Si je ne dis pas de bêtises, j'ai bien l'impression que nos héros glissent sur le sang avant de quitter la pièce aux Lickers. :lol
Quand aux bêtes elles mêmes, je les trouve plus angoissantes et mieux réussies que dans Biohazard The Umbrella Chronicles.
Sherry revient ici Nom de Dieu !!! :^^
Marvin mort et tout d'un coup, il se retrouve debout ! :argh C'est bien une scène digne d'un film de zombies, ça.
Enfin, un chapitre plus court que le précédent, mais cool lui aussi !

Mémoire d'une cité perdue, chapitre 3 :

- Terrible le Mr. X à la sauce Next-Gen !! :eek2 Et terriblement embêtant aussi... :hehe
Ha ! Ha ! Si dans Biohazard 2, on n'avait eu pu éteindre le feu de l'hélicoptère comme dans ce jeu, ça nous aurait bien évité des aller retour.
Ben dis donc, la cinématique d'introduction d'Irons et très rapide ! En même pas une minute, il se présente et meure... Enfin, j'aime bien ce genre de dialogue inédit, à savoir Leon qui parle à son chef.
Quelle horreur ce G !! :x La salle de l'affrontement est spéciale elle aussi. Mais bon, ça fait du bien un peu de changement.

Mémoire d'une cité perdue, chapitre 4 :

- L'entrée en scène d'Ada Wong est plutôt pas mal avec son coup de pied en pleine gueule du Cerbère à la Alice du premier film Resident Evil ! :)) En tout cas, elle a l'air de prendre du plaisir à les éliminer vu sa langue qu'elle laisse sortir de sa bouche. :^^ Pour ce qui est de sa voix qui est de nouveau celle de Sally Cahill, ça fait plaisir ! Bien que j'ai remarqué que son jeu été un peu différent de ce qu'elle nous fait habituellement avec Ada, c'est bien passé à mes oreilles.
Waouh !! Quand j'ai vu Birkin se diriger dans une autre pièce, j'ai eu un peu peur. Il impose ça c'est sur ! :eek2
Eh bien eh bien ! Moi qui disait que la scène avec Irons était rapide, là, c'était encore plus rapide car on n'a même pas eu le temps de connaitre Ben. :^^
Oh ooh !! Claire serait-elle jalouse d'Ada ? :^.^ Déja qu'entendre Claire dire "Ada", c'est une première vu qu'elles ne se sont jamais parlé, mais là, c'est excellent !!
"Ada Wait !!" !! :lol5 Hum... Claire semble plutôt dire à Leon " Ecoute, si tu t'inquiètes autant pour elle, nous pouvons aller la rejoindre" que lire dans les sous-titres "Va la rejoindre si tu t'inquiètes autant pour elle (quelque chose comme ça)". Enfin, j'aime bien le "Ok" qu'elle dit à leon ! :lol5
Combat contre Birkin avec une musique épique que j'adore !! :kao1 Cela dit, ce n'est pas évident de viser correctement ce stupide œil sur son bras droit... Surtout quand il faut se hisser pour ne pas tomber dans le vide. :cassetete

Mémoire d'une cité perdue, chapitre 5 :

- Voilà pour l'instant, le chapitre que j'ai le moins apprécié. Tout ça à cause de l'obscurité présente sur une bonne partie du niveau et des mouvements atroces de la caméra. Notamment face au boss final.
Les passages avec les cafards sont horribles... :x Nos héros n'ont pas finis de paniquer.
Claire et Leon qui prennent soin de fermer la porte à Mr. X quand même. Pourquoi pas. On ne sait jamais, ça peut l'arrêté. :lol
Après l'avoir entendu dans le chapitre précédent et celui-ci, non, je n'aime ni sa nouvelle voix que je ne trouve pas assez dure, ni son nouveau comportement ou elle semble paniqué et pas assez méchante la Annette.
La cinématique avec la naissance de Birkin-G est superbe, mais dommage que l'action s'enchaîne trop rapidement et qu'on ne voit ni le monstre éliminer les uns après les autres les mercenaires, ni les rats avaler le virus-T. Sur ce coup et même si elles sont moins jolies, je préfère la cinématique de Biohazard 2 et celle qui sert d'introduction à Biohazard Outbreak.
Ha ! Ha ! Ha ! Quand le boss apparait face à Leon, j'adore le cri que pousse ce dernier !! :lol Pendant un moment, j'ai cru que la référence à Jaws avait sauté, mais non.

Mémoire d'une cité perdue, chapitre 6 :

- Alors là, c'est la fête aux belles cinématiques !! :miam
Les Ivy ne sont pas bien dangereuses. Cela dit, j'adore le saut arrière qu'elles font par moment ! :lol5
Mr. X commence vraiment à être un peu trop collant là. De plus, la dernière phase du combat avec lui qui nous fonce dessus du coté gauche, de face ou de coté droit, ce n'est pas évident de bien viser sa tête. :S
Le... Rouge à lèvres explosif... Remarque, Ada est une espionne et donc, comme M. Bond, c'est normal qu'elle ai ce genre de gadgets. Oh le joli baiser (que jennifer_wong doit apprécier) que s'échange Leon et Ada ! :)) Bon, voir à travers les yeux de Leon pour recevoir ce bisou est étrange (surtout quand on est une fille :hehe), mais ça reste quand même une belle scène supérieure à celle vu dans Biohazard 2.

Mémoire d'une cité perdue, chapitre 7 :

- Mon dieu que c'est long et ennuyant le passage aller/retour dans la pièce aux échelles... Là ou il y a la gigantesque plante inoffensif. :bailler
Alors ça c'est bien vu ! J'ai l'impression que Birkin a reconnu sa femme avant de l'attaqué. Ca fait bien le lien avec Miller-G et sa sœur, Angela, à savoir qu'il reste au G un peu de mémoire.
Purée !! Les larves vous sautent à la tête de bien loin !
Dans le laboratoire, j'aime bien la nouvelle version de la salle où Birkin s'est fait mitraillé.
Ca alors ! Ce n'est pas une forme de Birkin qu'on affronte, mes trois !!! J'ai horreur de la forme "chien", je ne l'ai jamais supporté ! :x Le moment où Claire et/ou Leon est suspendu avec le "chien Birkin", ça fait peur ! Vu que notre personnage est suspendu d'une main, je voulais voir ce qu'il se passé si on rechargé son arme. Eh bien, il ne se passe rien, pas de chute. :lol5 Cela dit, c'est bien fait car on ne voit pas les mains de notre personnage pendant le rechargement de l'arme. Enfin, j'adore cette musique épique (remixée, certes) que l'on entend pendant le combat !! :))

Mémoire d'une cité perdue, chapitre 8 :

- Houlà les sous-titres pendant que Leon explique l'histoire sur un écran noir... :eek4
Aaah la musique que l'on entend quand Mr. X réapparait !! :)) J'ai bien apprécié cette nouvelle façon de combattre ce boss ! Le fait d'esquivé ses attaques, sauter sur les toits des wagons, esquivé carrément un wagon qu'il nous envoi etc, pas mal tout ça !
Birkin-G, dernière transformation... :x Cette espèce de bouche gluante... Le fait qu'il recrache des Zombies à moitié digéré... :eek Un véritable cauchemar ! Mais bon, pour l'ultime boss de ce scénario, il était d'une simplicité...
La scène cinématique finale est jolie bien évidement, mais franchement, je n'ai pas aimé. Pas d'explosion ni du train, ni de Birkin-G. :eek4

Opération Javier, chapitre 2 :

- Piranha presque 3D :lol5
Elle est plutôt jolie et semble gentille cette Manuela (Manuela était bien son nom), mais elle m'inquiète par moment...
C'est moi ou j'ai bien vu écrit "C'est un vraie galerie à "montres" ici." de la part de Krauser ? :lol Il y a encore quelques erreurs, mais je ne m'en souviens plus. Mais bon, le jeu est vraiment mal traduit par moment...
"Anubis"... Pas mal comme nom de monstre ! Mais la bestiole en elle-même, bof quoi. Même pas peur.
Le "virus-Veronica". Tiens tiens ! De plus Javier semble l'avoir obtenu d'un certain américain. Ben voyons...
j'aime bien le leon qui dit : "Veronica... L'horreur sans nom." Eh bien non, vu que cette horreur se nomme Veronica. :lol

Le jeu de l'oubli, chapitre 1 :

- Déjà et j'ai bien l'impression que contrairement à mémoire d'une cité perdue, cette nouvelle version de Code Veronica n'a pas de musiques remixées. Ce qui n'est pas plus mal.
Hum... La nouvelle voix d'Alfred Ashford me plait moyennement. L'ancien doubleur lui faisait une voix à la limite de l'insupportable. Même chose en ce qui concerne Steve Burnside, mais là, je préfère sa nouvelle voix.
Une nouveauté dans la prison avec les ordinateurs. Pourquoi pas.
Eh bien ! Steve qui donne les noms des prisonniers Zombies, on dirait qu'il s'amuse à les éliminés.
Sympa la cinématique avec les ordinateurs ! Surtout pour Steve et les garçons qui peuvent se rincer l'œil. :hehe
Steve qui redit la même chose que Leon avait dit à Claire. "Tu leur plaît" :lol Dommage que cette dernière ne lui répond rien.
"Berceuse" !! :kao36
Le passage avec les chauves-souris est plutôt bof, sans vouloir dire ennuyant.

Le jeu de l'oubli, chapitre 2 :

- Que c'est long est ennuyant la partie dans le hall principal du manoir Ashford... :bailler
J'aime bien le dialogue entre Claire et Steve quand ils regardent le portrait d'Alexia qui a prit la place de celui d'Alfred.
C'est plutôt bien vu la scène du rétroprojecteur qui nous montre la cinématique sur la jeunesse des jumeaux. Vu que ce film date et que la cinématique est vieille par rapport à celles de ce jeu, ça concorde assez bien.
Le Alfred qui a faillit tomber des escaliers. :lol
Par contre, la phase de combat contre Alfred est tellement facile qu'elle ne m'a pas convaincu. Cet affrontement ne sert à rien. A la limite, je pense que ça aurait mieux de le zapper.
Des Hunters !! On connait la personne qui les a envoyés sur cette île (si ça n'a pas changé bien sûr). ===> :8

Le jeu de l'oubli, chapitre 3 :

- Encore une fois, la phase de tir contre Alfred n'est pas ce que j'apprécie le plus dans cette histoire.
Les Bandersnatch sont d'une facilité à vaincre ! Chose amusante que j'ai remarqué. De temps en temps, quand ces créatures souffre d'un tir dans la tête et recule en se touchant le visage, ils font exactement les mêmes mouvements que les Ganados. En tout cas, ils sont malins de se protéger le visage en mettant leurs mains devant leurs visages.
Ca alors ! Alfred a installé un labyrinthe vraiment glauque ! :xx C'est de l'inédit, mais je trouve ce passage long, limite lassant. Il n y a qu'au moment où il faut tirer sur les cibles qui stress, le reste... Enfin, quand on réussi l'épreuve, Steve est vraiment énervant avec ses phrases et ses cris ! :S
Hum... Bien que triste, la scène cinématique avec le père de Steve ne m'a pas vraiment touché. J'avais un peu de peine pour lui, certes, mais ça n'avait pas le même impact que dans Biohazard Code: Veronica.
Houlàlà !!! Je déteste le combat contre le Worm ! Il été long ! :cassetete

Le jeu de l'oubli, chapitre 4 :

- Un ou deux bons coups de lance-roquette sur les chauves-souris et BOUM !!! Comment faire entre 6000 et 10 000 points ! :lol5
"Ah... Shut up !" de Claire envers Steve été mignon (pour ma part). J'ai senti qu'elle souriait à travers ses mots.
Lors du passage avec la boite à musique, j'aime bien ce que dit miss Redfield quand elle échoue à l'énigme : "Zut ! Je les ai tués !" :lol Maintenant que j'y pense. L'histoire du frère jumeau qui est devenu fou depuis que sa jumelle et lui ont étaient séparé, je me demande si M. Urasawa avec son Manga "Monster" ne s'est pas inspiré de Code Veronica. :?
Excellent les pièges avec les Zombies dynamité ! En tirant sur la charge d'explosif, qu'est-ce qu'on gagne comme argent ! Cela dit et comme dans Biohazard The Umbrella Chronicles, nos personnages ne subissent aucun dégâts de l'explosion.
Cette voix... Aaah ce bon vieux Albert Wesker ! :))
"La maison de l'horreur", c'est ce qui me vient comme phrase quand je vois ce gros pantin dans le hall principal du château des Ashford. :xx
Ce carrousel et cette musique... On pourrait presque voir apparaitre Pennywise ("It" de Stephen King) ou le monde cauchemardesque de Silent Hill.
Voilà encore une nouvelle phase de tir avec "Alfrexia". Mais cette fois, j'ai trouvé cette phase pas mal du tout.
Il est plutôt mignon habillé en femme le Alfred. :lol

Le jeu de l'oubli, chapitre 5 :

- En voilà une bonne idée ! Les Bandersnatch qui nous envoi des pierres. Dans Code Veronica, il n y avait pas ça.
Alfred est vraiment devenu fou avec sa chanson. :lol
Houuu le hall principal du manoir d'Alfred qui est plongé dans le noir total !! Sans oublié ces Hunters qui rôdent... :xx
Ah ! Le T-103 (il me semble :??) ! Eh bien, une vraie partie de plaisir aussi bien devant le manoir que dans l'avion (même si dans ce dernier, ce n'est pas toujours évident de viser correctement la tête :mouais) ! J'aime bien la scène finale où il est éjecté de l'avion avec le missile !

Le jeu de l'oubli, chapitre 6 :

- Incompréhensible les sous-titres de Leon qui explique l'histoire au début de ce chapitre... :eek4
Claire : "Les dames d'abord." Elle avait l'air vachement rassuré. :lol
Steve qui dit à Claire qu'il veille sur elle et ce dernier qui réplique par : "Oui, mon Chevalier en armure." Que c'est mignon ! :)))
Quelle horreur le passage avec les nids des papillons !! :x
Houlàlà !! Que c'est long et lent ce chapitre à partir du tapis de marchandise jusqu'au combat contre Nosferatu... :|
Bien fait pour Alfred ! :evil
Quand à son papa, il est plutôt simple comme boss final. Je m'attendais à mieux quand même. Enfin, pour ce qui est de son embrochement dans le dos... :xx Par contre, je n'ai pas très bien compris pourquoi Steve et/ou Claire semble surpris(e) quand ce(cette) dernier (dernière) dit : "Ca te dirait de faire de la balançoire ?" :?
Ca alors ! C'est Alfred qui réveille Alexia ?

Le jeu de l'oubli, chapitre 7 :

- J'adore les retrouvailles entre Claire et Chris ! Le fait que le grand frère chari sa petite sœur et lui tape doucement sur la tête, ils sont trop mignons ! :))
Eh bien, je suis surprise de la nouvelle voix d'Alexia ! Elle fait vraiment gamine en plus de son comportement. L'idée me plaît même assez vu qu'elle n'a pas grandit comme les autres filles et que sa mentalité est resté celle d'une gamine à cause de son sommeil cryogénique. Mais bon, il faut dire aussi que dans Code: Veronica, elle faisait plus peste et semblait parler de hauts avec les gens.
Chris aurait pu parler du Manoir Spencer au lieu de dire qu'il y avait le même palais à "Racoon (encore la même faute)" City.
Bien sympa ce "colisée" ! Encore une nouveauté de ce jeu.
Steve qui se plante la hache dans le coup... Mais c'est horrible ! Le pauvre quand il meurt ! Il n'a même pas eu le temps de dire à Claire qu'il l'aimait. Bien que cette dernière sans doutait un peu, je pense. :(( Enfin, c'est dommage que la mort de Steve passe aussi vite à la trappe. Je n'ai pas eu trop le temps d'être triste pour lui (même Claire qui n'a pleuré que dix secondes).
Waouh !! Alexia qui tue son frère ? :eek2 C'est nouveau ça !
Ca alors ! Dans Code: Veronica, je n'aimais pas la première forme d'Alexia mais là, non seulement elle parle mais en plus, elle s'amuse ! Une vraie sadique ! :evil J'aime bien la façon dont elle marche, toute élégante et tout !
Une vidéo nous montre son père demandé de l'aide sur le fait de sauver sa fille. Je ne sais plus bien mais... Je croyais qu’Alexander n'aimait pas sa fille. :??
Qu'est-ce qu'elle m'énerve la Alexia avec ses tentacules en deuxième forme !! :SS
BON SANG !!! Pour bien viser avec le canon à ions pendant sa troisième forme, eh bien bonjour !! :doigts
Hein ?!! Même pas de confrontation Chris/Wesker ? Déjà que toute la partie avec Chris qui arrive sur l'ïle Rockfort est zappée, ben là... C'est nul, quoi ! :hehe Au final, on joue seulement un chapitre avec Chris. ://
Bon et sinon, mister Redfield qui reconnait le couteau de Wesker alors que ce dernier est supposé être mort devant ses yeux... :eek4
Au final, j'ai trouvé excellent ce dernier chapitre ! :))

Opération Javier, chapitre 3 :

- Décidément... Après avoir gouté aux histoires complètes sur Mémoire d'une cité perdue et Le jeu de l'oubli, le fait de poursuivre à nouveau l'aventure avec Leon et Krauser ne m'enchante guère... Enfin, j'espère que la fin de cette histoire sera passionnante, parce que là...
Quelle plaie ces Anubis ! :S
Joli le paysage qu'observe Krauser et Leon une fois qu'ils sortent à l'air libre !
Des Plagues Crawlers, il y avait longtemps ! Toujours aussi facile à exterminer en tout cas.
Houlà ! Rapides ces quatre Zombies qui nous cours en pleine face dans le noir après les deux gros insectes ! :eek2
Bon sang !! Après l'attaque des chauves-souris et des grenouilles, il y a un Anubis que je n'arrive jamais à éliminer sans qu'il me touche au moins une fois ! :cassetete
Rholala !! Et cette Manuela qui se fait mordre pendant qu'elle tourne la dernière valve et qui meure... :S A cause de ces saletés d'engrenages, je n'arrive pas à bien viser les Zombies qui essai de s'en prendre à elle !
Purée !! les nouvelles Ivy sont d'une résistance incroyable ! Mais malgré ça, c'est un jeu d'enfant de les éliminés. :saint
Il y a des Steve partout !! :lol Ils ne sont pas bien dangereux ces monstres cela dit.
Déjà que la voix de Manuela me semblait étrange. Du fait qu'elle parle comme si elle n'y mettait aucune émotion, mais là, avec ce qu'elle a subit (et son bras droit), ça parait un peu logique. J'aime bien le plan sur cette dernière qui enlève son bandage. Krauser qui regarde attentivement son bras droit. Cette scène m'a fait penser à Krauser et son "super bras" dans Biohazard 4.

Opération Javier, chapitre 4 :

- Même s'ils ont une vision différente de telle ou telle chose, j'aime vraiment bien ce duo Leon/Krauser ! Dommage qu'il a du arrivé ce qu'il est arrivé dans Biohazard 4... ://
Les Zombies aux grenades... BOUM !!! :saint En tout cas, j'aime bien le début de ce chapitre dans la cour de Javier.
Certains Zombies sont vraiment résistant et rapide, ma parole ! Mais c'est normal après tout, vu que j'approche de la fin du jeu.
Beurk le passage secret dans la prison avec ces murs et ces crânes ! :x
Qu'il a un beau jardin le Javier ! C'est idéal pour tout casser ! :angelevil
Grr !! Je l'ai déjà dit que je n'aimais pas ces Anubis ? :S
Dans l'immense serre, c'est bien d'être aidé par le monstre qui envoi voler les Zombies. :lol
Houlala ! Pas évident du tout le combat contre la maman de Manuela. C'est horrible ce qui lui est arrivé. :'(( Par contre, avant de rendre l'âme, Hilda plante le bras gauche de Krauser... Tiens tiens !

Opération Javier, chapitre 5 :

- D'entrée, c'est parti quoi ! :eek2
Le boss final, on dirait un monstre préhistorique, un fossile. En tout cas, il m'a fait pensé au monstre du film "Cloverfield". Le passage avec ses deux pattes qu'il faut couper, que c'est long et énervant... Je me demande ce que cette bestiole nous envoie de son estomac... On dirait des cellules... Bref, comme je m'y attendais et avec tout ce que j'ai vécu précédemment, ce boss n'a rien de compliqué. Il faut juste être patient, c'est tout. En tout cas, quelle horreur quand il faut viser la tête de Javier ! :x Ca m'a rappelé la transformation de Morpheus dans "Biohazard : Gun Survivor 4".
Bon, vu que Leon explique que Krauser a disparu et que Manuela est sous surveillance, je pense que la fin officielle et bien celle où la petite survie. De plus, dans cette fin, après un sourire menteur de Jack envers Scott, quel regard il lance à ce dernier ! On sent qu'il ne l'apprécie plus vraiment.

Opération Javier, chapitre 6 :

- Alors là, on a atteint le summum des plus mauvais sous-titres français ! :eek4 "paying", "sucks"... Ce n'est même pas traduit en entier. :hehe
Enfin, un chapitre vraiment absurde tellement c'est le même que le quatrième ! Même le Krauser qui se parle à lui-même ne m'a pas convaincu. Bon, par contre, il m'a fait un peu de la peine quand il s'est dit que son bras était fichu, qu'il ne pourra plus exercer son métier.

Opération Javier, chapitre 7 :

- Heu... Que dire sur ce chapitre qui est un copier/coller du cinquième...
Déjà, on peut dire qu'intérieurement, Krauser commencé vraiment à paniqué. Je n'aurai jamais cru ça de lui. Le fait qu'il demande de l'aide (intérieurement toujours) à Leon... Ca alors !
Sinon, Jack est définitivement passé du coté obscur de la force !
Tiens ! Comme pour The Umbrella Chronicles, Wesker a gardé ses yeux bleus. Donc oui, je pense que selon ses émotions, ses yeux changent de couleurs.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1135
Inscrit le: 29 Mar 2009, 14:39
Localisation: Le Rove (13)

"Biohazard The Darkside Chronicles"

Messagepar Jill » 06 Sep 2011, 20:04

Le Tofu Survivant :

- ... Sans commentaire. :| Bon, allez !
Après avoir amélioré à fond le pistolet de base dans le jeu et se retrouver avec celui là... Bonjour les problèmes ! :mad
Pas mal le passage avec le tofu poursuivi par les Cerbères ! :lol
Moins bien le passage par contre dans le couloir juste avant d'entrer dans l'armurerie Kendo. Il faut avoir du c*l pour ne pas se faire toucher. :SS
Excellent aussi le passage avec les deux Zombies qui s'enfuit après avoir vu qu'il étaient observé par Claire alors qu'ils dinaient tranquillement ! :lol5
Mon dieu le pétage de câble à la fin avec toutes ces pattes de tofu !!! Là aussi, il faut savoir bien géré. :doigts
Et enfin, le dernier tofu... Saloperie !!! En mode très difficile, il faut réussir à venir jusqu'à lui sans se faire toucher une fois car sinon, s'il nous croque... Game over, quoi !
Bref, un horrible scénario secret que je ne referais pas de si tôt !

Conclusion :

- un assez bon jeu au final ! J'ai adoré le "remake" de Biohazard 2, un peu moins celui sur Code: Veronica et encore un peu moins l'histoire sur Javier. Quoi qu'il en soit, revoir deux anciens épisodes avec une telle réalisation, surtout au niveau des cinématiques, je me suis régalée ! :miam
Maintenant que j'ai tout débloqué à 99% (il me manque deux trophées qu'on ne peut obtenir qu'en jouant en multi-joueurs), je vais me refaire l'intégralité de l'aventure une dernière fois. :))
Donc, un jeu superbe dans sa réalisation qui est supérieure à The Umbrella Chronicles ! Mais vu que ce dernier possède plus d'histoires, notamment celle du premier Biohazard avec le duo Chris/Jill, celle sur Jill de Biohazard 3 : The Last Escape et celle de la Russie avec encore une fois, mon duo préféré, je préfère quand même The Umbrella Chronicles ! :innocent
Image
Avatar de l’utilisateur
Jill
Extreme Survivor
 
Messages: 1135
Inscrit le: 29 Mar 2009, 14:39
Localisation: Le Rove (13)

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Mikeul » 14 Oct 2015, 12:42

Je me permets de remonter ce sujet car je suis justement en train de me refaire l'épisode. Ça fait d'ailleurs plaisir de voir des avis positifs, je pensais vraiment que les fans détestaient les Chronicles... tout ça m'amène à demander aux collectionneurs s'il existe un guide papier (officielle ou non) de DSC en français, anglais ou américain? Je ne trouve que le famitsu sur le net, et je souhaite vraiment posséder un guide que je suis à même de comprendre... si certains pouvaient m'aider. :dent
Avatar de l’utilisateur
Mikeul
Survivor
 
Messages: 541
Inscrit le: 24 Jan 2007, 19:08
Localisation: Rouen

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Hierodimdius » 15 Oct 2015, 08:27

Holà !

A ma connaissance, il n'existe que des guides japonais, ce qui est bien dommage, d'autant que nous avons eu le droit à un guide en français pour le précèdent. :x

Hierodimdius
Avatar de l’utilisateur
Hierodimdius
Survivor
 
Messages: 566
Inscrit le: 17 Avr 2009, 15:43
Localisation: Besançon

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Hunk » 15 Oct 2015, 09:11

Oui, FUTURE PRESS avait sorti un guide FR pour The Umbrella Chronicles, mais rien pour DSC.
Pas plus qu'en anglais d'ailleurs. :darkness
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
 
Messages: 11987
Inscrit le: 27 Nov 2003, 21:26
Localisation: Lille

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Mikeul » 15 Oct 2015, 12:27

Mais c'est nul... :'7
A votre connaissance, ni même une solution complète papier dans un quelconque magasine américain / français / anglais ? :?
Avatar de l’utilisateur
Mikeul
Survivor
 
Messages: 541
Inscrit le: 24 Jan 2007, 19:08
Localisation: Rouen

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Sly » 05 Nov 2018, 00:39

Je suis tombé par hasard sur ça :
http://www.youtube.com/watch?v=lrg_0SBtAEY
Pas mal du tout, je trouve ! :))
Avatar de l’utilisateur
Sly
Staff // Traducteur
 
Messages: 3351
Inscrit le: 27 Nov 2003, 20:53
Localisation: Chambéry (73)

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Hunk » 05 Nov 2018, 08:44

Super ! merci ! ;))
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Webmaster
 
Messages: 11987
Inscrit le: 27 Nov 2003, 21:26
Localisation: Lille

Re: Biohazard The Darkside Chronicles

Messagepar Iceweb38 » 05 Nov 2018, 10:24

Haaa enfin une réinterpréation symphonique en concert des musiques de Code Veronica! :))
Excellente en plus! Merci Sly ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
 
Messages: 2569
Inscrit le: 03 Avr 2009, 17:24
Localisation: Merignac (33)

Précédent

Retourner vers biohazard discussion

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités

cron