Le statut de Leon dans RE4

Avatar de l’utilisateur
Gemini
Survivor
Messages : 987
Inscription : 16 févr. 2004, 22:11
Gamertag : Bio Gemini
Localisation : Cherbourg-en-Cotentin (50)

25 févr. 2012, 01:10

Je reprends la réflexion que j’avais amorcée dans le topic sur RE6, concernant le "problème" du statut de Leon au moment de RE4.

Comme il avait été évoqué, il semble y avoir une certaine continuité entre DSC, Degeneration et maintenant RE6, en ce qui concerne l’évolution de Leon dans sa lutte contre le bioterrorisme.
En tant qu’agent du gouvernement, Leon lutte à sa manière pour faire tomber Umbrella jusqu’en 2003, et reçoit entre temps son protocole anti-viral, sous l’ordre direct du Président, avec pour mission d’éradiquer toutes les armes virales, comme il le dit à Krauser en 2002. Cette mission comme l’attitude de Leon en 2002 sont similaires à ce qui est dépeint en 2005 dans Degeneration, où l’on retrouve un Leon engagé contre le bioterrorisme, prêt à détruire les virus de la surface de la Terre.
Dans cette optique, le statut de Leon dans RE4 fait office de parenthèse assez maladroite dans sa carrière. Si Leon apparaît engagé dans la lutte contre le bioterrorisme après l’incident de Raccoon City, pourquoi le trouve-t-on alors en 2004 affecté à la protection des VIP, en l’occurrence à la protection de la famille présidentielle et plus particulièrement d’Ashley ?

L’axe d’explication majeur, à mon avis, tient dans le fait que l’ampleur de la menace bioterroriste était sous-estimée à l’époque.
Pour Leon comme pour le gouvernement US, l’ennemi principal à faire tomber était Umbrella, et jusqu’à l’avènement d’une nouvelle ère bioterroriste, Umbrella et le bioterrorisme restaient toujours intimement liés. Le bioterrorisme "post-Umbrella" existait bien sûr déjà à l’époque de RE4, mais probablement qu’il avait tendance à être perçu comme des restes d’Umbrella qui ne tarderaient pas à être anéantis, notamment grâce aux actions du FBC et du BSAA. Je pars ici du principe que l’attaque sur Terragrigia a lieu après RE4, ça me paraît bien plus vraisemblable, même si je crois qu’aucune date précise n’est donnée.

Revelations et RE5 donnent des éléments pour appuyer cette idée.
Dans l’intro de RE5, Chris dit bien qu’il aurait dû anticiper la situation et voir venir la montée du bioterrorisme suite à la chute d’Umbrella. La manière dont il évoque la situation laisse penser qu’il s’est comme fait surprendre, qu’il n’a pas su prévoir que les choses empireraient ainsi alors qu’il aurait logiquement dû pouvoir le faire. Que ce soit Chris, Leon, le gouvernement US ou le monde entier, ils semblent ne pas réaliser aussitôt l’ampleur du bioterrorisme, et peut-être ne veulent-ils pas le réaliser, préférant croire que tout est plus ou moins réglé après la chute d’Umbrella. Le statut du BSAA avant sa réformation va dans ce sens, si ses agents ne sont à l’époque que des conseillers, observateurs et formateurs pour d’autres organismes, comme la police par exemple. Cela tend à indiquer qu’aucune mesure radicale n’est prise pour lutter spécifiquement et efficacement contre les incidents bioterroristes.
C’est là que l’intrigue de Revelations prend aussi du sens. De ce qu’on peut y comprendre, la menace bioterroriste est effectivement sous-estimée avant l’attaque sur Terragrigia, cf. par exemple le dialogue entre Parker et Jessica dans l’épisode 11, où les personnages espèrent que la communauté internationale va se bouger et prendre des mesures spécifiques suite à l’incident. Cette forme de laxisme est même l’une des raisons qui poussent Lansdale à agir radicalement en 2004 d’après lui, afin que le monde prenne conscience de la gravité de la menace. Si Lansdale tient apparemment à alerter le monde, et que son charisme comme son influence lui ont permis de créer et renforcer le FBC, son attitude face au bioterrorisme paraît aller à l’encontre de la mentalité ambiante de l’époque.

Si l’on tient à l’esprit qu’entre la chute d’Umbrella et la panique de Terragrigia, le monde serait encore plutôt aveugle vis-à-vis de la réalité de la menace bioterroriste grandissante, le statut de Leon dans RE4 tendrait à s’éclaircir.
En tant qu’agent spécial du gouvernement, on voit que Leon a fini par opérer directement sous ordre de la Maison Blanche, donc dans un contexte où lui comme le gouvernement minimisent ou veulent minimiser le problème, il est naturel que les capacités de Leon puissent être employées autrement et plus efficacement, et qu’en tant qu’homme de confiance proche jusqu’ici du Président, il puisse être affecté à la garde de la nouvelle famille présidentielle.

On pourrait ajouter, comme hypothèse, que Leon n’avait probablement aucune sympathie pour Lansdale et le FBC.
Le FBC a été fondé en 2003, logiquement après la chute d’Umbrella, et est une organisation sous l’égide du gouvernement US. C’est Lansdale qui, grâce à son charisme et ses talents oratoires, a persuadé le gouvernement qu’il était à même de gérer la crise et a pu obtenir certains pouvoirs pour lui et son organisation.
On peut supposer que si Leon avait réellement voulu s’impliquer davantage dans la lutte contre le bioterrorisme à l’époque, cela aurait nécessairement signifié pour lui coopérer avec le FBC et travailler avec ou pour Lansdale. Or on sait aussi que Lansdale était tout sauf un personnage populaire et très apprécié, et je vois mal Leon sympathiser avec ce genre de gars à l’allure de dictateur peu recommandable, si efficace soit-il.
Cette raison me laisse aussi penser que Leon s’est de bon gré retiré de la scène pour accepter la place que le gouvernement a redéfini pour lui, laissant au FBC le soin de gérer une crise encore globalement sous-estimée.

Dans tous les cas, quand bien même il n’y a aucune réelle incohérence dans tout cela, ça me fera toujours bizarre, d’un point de vue dramatique disons, de voir Leon rattaché ponctuellement au service de protection de la famille présidentielle, entre deux épisodes où on le voit en tant qu’agent spécial luttant contre le bioterrorisme, avec un protocole anti-viral bien défini et qui ne devrait pas se limiter à Umbrella. Ça ne veut pas dire qu’il a abandonné cette fonction de "garde du corps" après RE4, je pense qu'il la conserve et que ça lui donne un statut "officiel", mais j’ai toujours le sentiment que son rôle est comme déplacé au moment de cet épisode. Il est vrai toutefois qu’à l’époque de la sortie de RE4, Umbrella avait disparu, et le contexte du bioterrorisme tel que défini par les épisodes ultérieurs n’était pas clairement établi.
Aujourd’hui, je me dis que cela aurait paru plus vraisemblable si d’autres agents du gouvernement, chargés spécifiquement de la protection de la famille présidentielle, s’étaient d’abord rendus en Espagne suite à l’enlèvement d’Ashley. Ces derniers auraient pu se rendre compte de la présence des parasites ou d’un incident biologique, et ainsi, le gouvernement aurait pu envoyer en second lieu son agent spécialisé dans ce genre d’affaire, après vérification de son background et tout ça, comme c’est dit dans RE4. Tout en modifiant légèrement la situation de départ, on aurait pu avoir la même intrigue, tout en affichant un Leon encore clairement impliqué dans la lutte contre le bioterrorisme.
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
Messages : 2540
Inscription : 15 févr. 2004, 01:40
Localisation : Brest

25 févr. 2012, 01:46

Je suis d'accord avec à peu près tout, mais il faut apporter une nuance sur le protocole anti-viral de Leon. Ca ne reste, en fin de compte, qu'un programme et ne définit en aucun cas la fonction de Leon en tant qu'agent gouvernemental.

Par exemple, au moment d'Opération Javier, il me semble qu'il avait été dit sur Project Umbrella que Leon était un officier du renseignement.

En 2004, il a donc reçu une promotion en devenant un membre du service de sécurité du Président. D'ailleurs, en y repensant, je crois qu'Helena Harper vient tout juste d'intégrer le service de sécurité du président au moment où ce dernier se fait assassiner dans RE6, ce qui laisserait penser qu'Helena fait le même travail que Leon dans RE4.

Je pense que le programme anti-viral est donc plus une carte "joker" pour Leon que son véritable travail. Lorsque le gouvernement a réellement besoin de l'expertise de Leon sur une menace bioterroriste, la maison blanche réactive le programme anti-viral et envoi donc Leon s'occuper du merdier. Par contre, je pense que sa fonction principale est la même de RE4 à RE6. Le fait que le sénateur Davis le menace d'aller voir le Président dans Degeneration accentue davantage la relation entre la fonction de Leon et sa responsabilité envers le Président, à mon avis.

C'est vrai qu'en regardant l'ensemble Operation Javier, RE4, Degeneration, RE6 et probablement le futur Damnation, on peut avoir l'impression que RE4 semble s'écarter de cette ensemble puisqu'il n'y aucune mention du programme anti-viral. Mais en fait, si on y réfléchit, non puisqu'il permet plutôt de préciser la véritable fonction de Leon au sein du gouvernement.

Et puis dernière chose à préciser : Même si Leon veut dédier sa vie à éradiquer les bioterroristes et virus, il faut bien se rendre compte que Leon n'a pas nécessairement le choix de ses missions. Il reste sous les ordres du président, quoiqu'il arrive. Si le président Graham avait décidé que Leon cesse de pourchasser les bioterroristes, rien ne pouvait l'en empêcher en 2004.
Avatar de l’utilisateur
Gemini
Survivor
Messages : 987
Inscription : 16 févr. 2004, 22:11
Gamertag : Bio Gemini
Localisation : Cherbourg-en-Cotentin (50)

25 févr. 2012, 04:43

Comme je le précisais, au final la difficulté se fait essentiellement pour moi au niveau du feeling. RE4 donne trop l’impression au début que Leon est comme "passé à autre chose", et puis après on le revoit dans Degeneration comme avant, comme si de rien n’était.
Ce qui peut d'ailleurs être vrai dans une certaine mesure. Pas sûr que Leon soit si personnellement impliqué dans la lutte contre le bioterrorisme que Chris et Jill par exemple. Peut-être qu'au fond, il avait réellement envie de changer d'air après la chute d'Umbrella, mais son "destin" a fini par le rattraper. Je vois + Leon comme le personnage qui se sent dans l'obligation de lutter contre le bioterrorisme au regard de ses capacités et de son passé, mais sans être personnellement impliqué, alors que Chris et Jill avaient davantage une motivation personnelle vu ce qu'ils ont subi (vis-à-vis d'Umbrella et Wesker), en plus d'être pathologiquement épris de justice. Se retrouver face à une nouvelle menace bioterroriste avec les plagas a pu comme ramener Leon à la réalité et le faire prendre conscience de son "devoir", qu'il devait se battre "pour son passé" comme il le dit à Krauser.

Il est vrai que RE4 donne une fonction précise à Leon au sein du gouvernement, et effectivement, au vu de RE6, il y a peu de chances qu’il ait changé de fonction même après les événements de 2004. Donc on peut essentiellement voir cela comme une promotion plus que comme un changement de cap. Intégrer le protocole anti-viral et la lutte contre bioterrorisme n’est au fond pas incompatible avec le rôle de Leon au sein du service de sécurité du Président, à plus forte raison si ce dernier est impliqué lui-même dans une telle lutte par ses actions. Rien ne l'empêche d'intervenir en tant qu'agent spécial si la situation l'exige, comme c'est le cas dans Degeneration.
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
Messages : 2540
Inscription : 15 févr. 2004, 01:40
Localisation : Brest

31 mai 2012, 16:50

En mattant les news sur la veste de Leon, je me suis aperçu qu'il y avait le logo de l'employeur de Leon.

La D.S.O (Division of Security Operations). On peut donc enfin donner un nom à l'organisation de Leon et, encore mieux, il y a également le mot d'ordre de mission. On y apprend que Leon répond directement au président et à personne d'autre. Aucune autre personne que le président ne peut le décommander d'une mission. Et sa mission prioritaire est de s'assurer de la protection des Etats-Unis.
Répondre