Actualités

Preview Operation Raccoon City : Mode MULTI VERSUS | 07/03/2012 à 18:01

PREVIEW RESIDENT EVIL OPERATION RACCOON CITY
Mode MULTI 4 VS 4


Parmi les événements Resident Evil à venir pour 2012, Resident Evil Operation Raccoon City devrait faire parler de lui à coup sûr. Premier dans les réservations U.S. et déjà en rupture dans un bon nombre d’enseignes pour sa version collector en Amérique du Nord, le titre de Capcom et de Slant Six Games est très attendu !

Non pas parce que c’est un spin-off mais surtout parce que son système de jeu est axé principalement sur le multi-joueurs. Un mode qui a trop souvent été ignoré par le passé, exception faite de la série des Outbreak qui rappellent d’énormes souvenirs à ceux qui ont connu ces instants divins de jeu.

Aussi Biohazard France avait rendez-vous avec la communauté Resident Evil française à Paris pour pouvoir s’essayer aux différents modes Versus, à quatre contre quatre, que propose le jeu (excepté le mode NEMESIS qui sera une exclu Xbox360 proposée sous forme de DLC dès le jour de sa sortie pour 320 MS points).

Dans un cadre atypique rappelant la vétusté du manoir d’Arklay, nous avons pu, accompagné par quelques forumeurs, enchainer les modes Biohazard, Survivant et Héros pour se faire une idée plus précise de ce qui vous attendra le 23 mars sur Xbox 360 et PS3, puis le 18 mai sur PC.

Précisons que cette version était une version béta PS3 sortie fin janvier et qu’elle était donc encore loin d’être achevée. Huit téléviseurs et huit consoles reliées entre elles par de la fibre (pour éviter tout LAG intempestif) se faisaient face. Une partie technique de l’installation bien assurée par Capcom.

  
   


Mode Biohazard

 


Dans ce premier mode, U.S.S. et Special Ops s’affrontent par équipe pour trouver les échantillons de virus éparpillés dans le niveau et le but est de les ramener dans leur camp. Seith s’est chargé de tester ce mode et voici ses impressions :

J'ai fait quelques parties en mode Biohazard, qui consiste à récupérer 5 échantillons de Virus G avant l'équipe adverse. Tout d'abord, force est de constater qu'un réel effort a été porté sur les graphismes du jeu : les zombies comme les personnages sont bien détaillés. Les effets (explosions, camouflage optique) sont très plaisants.

Niveau gameplay, on retrouve les commandes classiques d'un TPS (courir, grenade, couverture, tir, tir rapide) mais aussi quelques bonnes idées comme un accès direct aux soins via les touches directionnelles.

Les parties sont plutôt dynamiques, surtout qu'on peut empêcher l'ennemi de marquer un point, donc potentiellement renverser la situation à tout moment. Autre chose assez sympathique, chaque mort est pénalisée par une seconde supplémentaire pour renaître, une mort = une seconde supplémentaire.

Au final, mon équipe a perdu, mais on a pu rattraper le score, de 4 à 0 à 4 à 3 !
Première fois que j'ai pu jouer au jeu, et franchement je ne suis pas déçu !


    


Hunk :
Pour ma part, ayant observé ce mode en spectateur, je l’ai trouvé plutôt plaisant, même si les joueurs avaient tendance dans un premier temps à vouloir s’affronter plutôt qu’à récolter les fioles de virus.


  
  
   


Mode Survivant


 


Dans ce mode de jeu, il vous faut attendre quelques minutes l’atterrissage d’un hélicoptère qui vous sauvera de l’enfer de Raccoon City. Seul problème, il n’y a que quatre places disponibles pour huit survivants (divisés en deux équipes de quatre là encore). Le but étant si possible d’éliminer les adversaires pour qu’un maximum de vos co-équipiers parviennent à monter à bord.

   
  


Ce mode est spécial à plus d’un titre. Tout d’abord, plus vous mourrez, plus votre temps de réapparition sera important. Et cela peut vite devenir un handicap surtout en fin de chrono lorsque vous être prêt de l’échappatoire. D’autant plus handicapant que vous retournez au début de votre position dans la map et non pas à votre dernier point de "mort" pour le respawn. Il aurait peut-être été judicieux d’inclure des check points de parcours pour au moins revenir à un point plus proche afin de sublimer la tension des fins de partie. Ensuite, il vous faudra élaborer des stratégies comme essayer de rester groupés pour mettre toutes les chances de votre côté. Enfin la connaissance parfaite des niveaux et l’endroit de l’apparition de l’hélicoptère seront primordiaux pour une efficacité optimum.

   
  


Mode Héros


 


Ce mode permet de vous affronter en deux équipes de quatre joueurs. La première équipe incarnant dans le premier tour les méchants à la solde d’Umbrella et dans le deuxième tour les Héros légendaires de Resident Evil (ou vice-versa).

Dans ce mode de jeu, les héros légendaires sont plus résistants que leurs opposants puisqu’ils ne bénéficient d’aucun respawn possible. Une fois que vous êtes mort, c’est fini ! Vous n’êtes plus que de la chair à zombies sur le bitume de Raccoon City ! Il vous faut donc tenir jusqu’à la fin du chrono avec le maximum de héros légendaires en vie. Après les deux tours, on compte les points pour déclarer l’équipe vainqueur ou le match nul toujours possible.
Là encore, la stratégie du regroupement de l’équipe aura un sens pour la survie, d’autant plus que la troisième faction des monstres fera tout pour vous empoisonner le difficile combat.

   
  


En conclusion


Il est difficile de se faire dès à présent un avis tranché sur Resident Evil Operation Raccoon City. L’approche du jeu n’est pas évidente de par la richesse des spécificités des USS et des armes. Aussi nous mettrons ça sur le compte de la disponibilité des bonus et points XP débloqués au maximum pour plus de fun voulu lors de cette présentation. Nous supposons qu’en progressant régulièrement, il sera plus aisé de faire les bons choix pour son personnage parmi tout ce qui existe.

Il est indéniable que la capacité du mode Multi à plaire aux joueurs sera la clé du succès de Resident Evil Operation Raccoon City. C’est bien parti, mais nous restons perplexe sur quelques points : pas de demi tour ou quart de tour rapide, une certaine lenteur et rigidité dans les déplacements, l’impossibilité de contrer ou de briser un enchainement de frappe lors des combats rapprochés (en tout cas, nous n’y sommes pas arrivés et il fallait s’en remettre alors au bestiaire environnant ou à un co-équipier ange gardien).

Sur l’aspect technique, Resident Evil Operation Raccoon City tient la route. De beaux effets sur les explosions, les flammes mais les graphismes des environnements m’ont parus relativement sommaires pour les capacités de la PS3. Il se peut alors que le jeu soit plus joli sur Xbox 360, ça avait déjà été le cas pour Lost Planet.

Il y a aussi un problème sur la vue, trop proche du dos du personnage pour un TPS, qui empêche une vue large plus panoramique afin de percevoir ce qui se trame autour de vous. Mais Capcom a assuré qu’il y avait une autre vue possible que nous n'avons pas essayé.

Du côté des satisfactions :

  • Le bestiaire est jouissif pour tout fan qui se respecte.
  • La prise en main est rapide mais certains joueront certainement de la redistribution des touches/boutons dans les options en fonction de leur style de jeu habituel sur d’autres titres.
  • Des parties ni trop longues ni trop courtes, à voir à l’usage et suivant l’expérience des joueurs car il sera certainement aussi cruel d’apparaître en tant que nouveau joueur dans Resident Evil Operation Raccoon City que dans un Call of Duty assurément. Mais cela est valable pour beaucoup de jeux où les points XP glanés permettent de larges améliorations en tout genre.
  • Belle présentation de l’interface dans les menus.

  
  

  • Le choix de faire saigner le joueur plutôt que de l’achever systématiquement est un vrai + pour non seulement mettre le joueur qui saigne en difficulté mais pour aussi s’ouvrir le chemin.

 

  • Certainement des heures de jeu pour tout maîtriser et tout débloquer !
  • Raccoon City Forever !

Remerciements à toute l’équipe de Capcom France pour son invitation, son professionnalisme, son amabilité et sa disponibilité.

  


Texte et photos, copyright Hunk et Seith pour Biohazard France - Mars 2012
Posté le 07/03/2012 à 18:01 par Hunk dans Resident Evil Operation Raccoon City