Actualités

Resident Evil 7 : "Not a Hero" un DLC pas si héroïque | 16/12/2017 à 23:01

Chris Redfield, ce héros ou pas …

WARNING - QUELQUES SPOILERS INSIDE

Que vous ayez fait le choix de vous lancer dans l’aventure de Resident Evil 7 dès le mois de janvier ou que vous ayez opté pour l’attente de l’édition GOLD complète de cette fin d’année 2017, Capcom vous offre le droit de télécharger gratuitement le DLC « NOT A HERO » prenant place juste après le combat d’Ethan face à Evelyne.
C’est maintenant à Chris Redfield, héros de la lutte contre le bioterrorisme de passer à l’action.
Et c’est bien d’action dont il est question dans ce DLC de deux heures environ.

La nouvelle Umbrella s’est reconvertie en société militaire privée et fait donc appel à Chris Redfield du BSAA pour capturer Lucas Baker vivant.

Trois de ses meilleurs hommes ont été capturés par le fils Baker qui sert bon gré, mal gré, une organisation criminelle produisant des armes biologiques dans le but de les revendre sur le marché international.

Chris devra donc traverser le complexe de la mine, nouveau terrain de jeu de Lucas dont le portrait de tueur psychopathe n’est plus à présenter si vous avez terminé le jeu principal.
De véritables scènes choc risquent de venir éclabousser votre casque VR pour peu que vous ayez choisi l’expérience de jeu en PSVR.

 


Dans cette mine à l’ambiance plus étouffante, vous allez devoir progresser jusqu’à Lucas Baker dans de nombreux dédales de couloirs (claustrophobe s’abstenir) afin de remplir plusieurs objectifs secondaires mais linéaires comme upgrader le casque de combat tactique de Chris pour lui attribuer les fonctions progressives suivantes : filtre à oxygène simple et haute protection puis trouver un appareil qui implémentera dans la visière, la capacité de vision nocturne.

Mais la tâche de Chris sera rendue compliquée voire périlleuse non seulement à cause des pièges sournois posés par ce cher Lucas mais également par l’apparition dans certaines zones de spores mutacymètes de type E créant un nouveau type de mycomorphes blanchâtres dont le pouvoir de régénération exceptionnel épuisera vos munitions rapidement si vous n’y prenez pas garde.

 


Heureusement, les équipes d’expérimentations qui se trouvaient sur place ont laissé en route de nouvelles munitions RAMROD qui viennent annuler cet effet de régénération instantanée.
Elles sont à équiper à votre Samurai Edge Albert W. Mod.01. Faites-en bon usage, elles sont en quantité plutôt limitées par rapport aux autres munitions.

 


Pour vous aider à progresser, Chris sera également équipé du Thor’s Hammer (Marteau de Thor), un fusil à pompe hors norme très puissant. Des grenades de différents types vous seront tout aussi utiles, tout comme les éléments déposés dans le décor (barils explosifs, crochets pour ouvrir les boites à outils).

Votre progressions se fait toujours à base d’énigmes (mécaniques le plus souvent) plutôt facile à résoudre, on est bien dans un RESIDENT EVIL.

Lorsque vous aurez découvert la clé Clown, véritable clé d’entrée vers des zones autrement inaccessibles, plus rien ou presque ne vous empêchera de vous rapprocher de votre cible prioritaire dont l’objectif est de transmettre un rapport sur Evy à cette fameuse organisation criminelle.

L’apogée de ce DLC se déroule dans une grande salle expérimentale pour vous offrir, vous vous en doutez, un combat final avec Lucas Final Form. Chris revient ensuite au camp pour s’occuper d’un autre terrain d’opération, celui que vous découvrirez dans le DLC « La fin de Zoé ».

« Pas un héros » est un DLC qui devient de plus en plus plaisant à jouer au fur et à mesure des parties que vous recommencez. Car ma toute première partie ne m’avait pas vraiment convaincu… mais il reste selon moi en deçà de "la fin de Zoé" beaucoup plus convaincant.

Je me demande bien tout ce qui a pu être amélioré par rapport au matériel de base pour lequel CAPCOM a décidé d’un report aussi long à des fins de qualité. On ne le saura probablement jamais, le secret devant être bien enterré dans la mine avec ce taré de Lucas.

Si vous avez regardé la dernière vidéo de SEWER GATORS (le volume 4), vous aurez remarqué que le staff de production nous indique que chacun doit avoir sa propre conception de Chris ! « Si vous pensez que c’est Chris, alors c’est Chris ! Si vous pensez que ce n’est pas lui, eh bien, ce n’est pas lui ! »
« Chris est à l’image de ce que vous vous faites de lui ».

 


Pour moi, c’est bien de Krys dont il s’agit, mais...l’opticien. Voilà, voilà. ^^
Bref Capcom, je vous en conjure, plus jamais le recours au faciès douteux pour un de nos héros, même pour un DLC où il est censé ne pas en être un.

à part cette faute de goût, à vous de décider d'en faire un héros... ou pas.

NOTE : 7 /10

Pour ceux qui n'ont pas peur de se spoiler, voici une de mes toutes premières partie en vidéo en mode facile.

Posté le 16/12/2017 à 23:01 par Hunk dans Resident Evil 7