Resident Evil Village - REVIII

Avatar de l’utilisateur
Khris_Kennedy
Survivor
Messages : 568
Inscription : 03 mai 2006, 21:48
Localisation : Nord

Resident Evil Village est un peu comme Resident Evil 5. C'est à dire qu'il fait suite à un jeu qui a renouvelé la licence, a amené de nouveaux joueurs et ouvert une nouvelle intrigue. Sauf que, comme RE5, il propose beaucoup plus d'action, facilite les mécaniques de jeu et fait le maximum pour plaire au grand public. Il s'embarque également dans un scénario qui ne plaira pas forcément à tous.

Village est "fun" à faire, il est généreux, il est dans le "toujours plus" mais s'éloigne du côté intimiste et très horrifique de son prédécesseur. Certains préféreront l'aspect plus "terre à terre" du 7, d'autres le grandiloquent (voire le ridicule) du 8. Je pense que ce nouvel épisode a le c** entre deux chaises, contrairement à RE4 (d'où il tire énormément inspiration) qui assumait totalement son côté déjanté. On peut se retrouver dans un château angoissant à résoudre des énigmes et déverrouiller des portes, et l'instant d'après on combat une gigantesque créature
robotique
à coup de canons.

Il est trop tôt pour le dire, mais je pense que RE8 ne marquera pas autant qu'un RE7 ou RE2 Remake. Il fera partie des épisodes comme RE3 ou RE5. Des excellents opus mais qu'on ne citera pas forcément dans le haut du panier des tops de la saga.

Pas trop déçu, je n'en attends plus rien de la saga hormis du côté des remakes (et puis les liens établis avec l'intrigue d'origine pour plaire aux vieux fans, juste mdr, on n'a plus 12 ans :rolleyes2 ).
In my restless dreams...In my dearest memories...
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1821
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Khris_Kennedy a écrit : 14 mai 2021, 12:24 Village est "fun" à faire, il est généreux, il est dans le "toujours plus" mais s'éloigne du côté intimiste et très horrifique de son prédécesseur. Certains préféreront l'aspect plus "terre à terre" du 7, d'autres le grandiloquent (voire le ridicule) du 8.
C'est pour cet raison que je ne suis pas sure lequel je préfère entre RE7 ou RE8. Je suis un grand fan d'horreur et sur ce point RE7 ne ma pas déçu. Aussi RE1 est mon épisode favoris et lorsque RE7 est sortie j'étais ravi de visité à nouveau un manoir creepy dans un contexte de survival-horror.

Mais RE8 ma étonnamment surpris et je ne m'attendais pas à aimer autant cet opus. Je préfère la topographie du village de RE8 à celui de RE4 et aussi son château. Et le fait de pouvoir le visité en entier et faire des aller retour au court du même partie sans être séparé par des chapitres me réjouie énormément. Et j'adore les puzzles du jeu et son bestiaire. Je préfère les lycans aux Ganados, Molded ou Oozes par exemple.
Khris_Kennedy a écrit : 14 mai 2021, 12:24 je n'en attends plus rien de la saga hormis du côté des remakes
À vrai dire je n'ai aucune vrai attente à chaque fois qu'il révèle un nouveau titre dans la série. Je demande seulement qu'il soit un bon jeu et d'avoir ma dose de fun en y jouant. J'en demande pas beaucoup et j'ai jamais été déçu d'aucun épisodes numéroté jusqu'à présent.

Bien sure je préfère que la franchise reste dans l'horreur et j'espère qu'il ne reviendront pas dans le coté action bourrin à la RE6 mais je ne rejette pas non plus le concept si le scénario le demande vraiment.
''His story comes to a close.''
Resident Evil VIIIage
Avatar de l’utilisateur
Sly
Modérateur
Messages : 3542
Inscription : 27 nov. 2003, 20:53
Gamertag : le vrai Sly
Playstation Network ID : Slyohazard
Localisation : Chambéry (73)

Merci de mettre des balises "spoiler", elles ne sont pas là pour faire joli ! Merci à Kevin-Ryman qui m'a spoilé un évènement majeur du jeu, alors que jusqu'à présent tout le monde se tenait à carreau. :| J'aurais dû m'abstenir de lire vos réactions avant de finir le jeu, ça m'apprendra à avoir confiance en la jugeote des autres...
Hunk a écrit :Non, garanti 100% sans spoiler. ^^
On n'a pas la même définition du mot alors, parce que je te garantis qu'il en est truffé ! :lol
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1821
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Je tenais à vous partager une petite vidéo provenant de ma première partie. C'est lorsque j'ai obtenu le trophée Fast Reflexes par hasard et avec un sacré coup de chance :dent
Aussi je viens de finir le jeu en moins de trois heures en mode facile en utilisant le STAKE et Lance-Grenade avec munitions illimité. Terminé en 01:53′34″ :jumper
''His story comes to a close.''
Resident Evil VIIIage
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1047
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Patrick a écrit : 15 mai 2021, 20:44 Je tenais à vous partager une petite vidéo provenant de ma première partie. C'est lorsque j'ai obtenu le trophée Fast Reflexes par hasard et avec un sacré coup de chance :dent
Aussi je viens de finir le jeu en moins de trois heures en mode facile en utilisant le STAKE et Lance-Grenade avec munitions illimité. Terminé en 01:53′34″ :jumper
Tu a posté la même chose sur le topic spolier :wink .
Image
Avatar de l’utilisateur
Khris_Kennedy
Survivor
Messages : 568
Inscription : 03 mai 2006, 21:48
Localisation : Nord

Patrick a écrit : 14 mai 2021, 23:25Et le fait de pouvoir le visiter en entier et faire des allers retours au cours d'une même partie sans être séparé par des chapitres me réjouit énormément.
Là-dessus je te rejoins. J'ai bien aimé parcourir la map et y revenir pour débloquer des choses. C'est simplement dommage qu'on n'ait plus accès au château contrairement aux autres environnements.

Tu es plutôt très bon public Patrick. Moi beaucoup de choses me dérangent dans cette saga depuis RE4. Même si les remakes ne sont pas parfaits c'est ce qui se rapproche le plus de ce que j'attends d'un Resident Evil.
In my restless dreams...In my dearest memories...
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 5818
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

J'aurai mis un peu de temps, mais j'ai enfin terminé le jeu vendredi.

Après une expérience plutôt mauvaise avec REVII, je ne voulais même pas jouer à REVIII au début, et puis ils ont réussi à me piquer lorsqu'ils ont montré le château et Alcina Dimitrescu, donc j'y ai finalement joué day one.

Le jeu est assez spécial, c'est un patchwork de différentes ambiances, idées et rythmes de gameplay, qui puise ses inspirations dans différents épisodes de la série ou d'autres jeux. J'ai eu plaisir à retrouver certains éléments, d'autres moins voire pas du tout. Il est globalement agréable à jouer malgré tout, avec une progression aisée qui évite trop de frustrations lors de la découverte du jeu, et je dois dire que vu que le jeu a tendance à me rendre malade à cause de la vue subjective, c'était appréciable qu'il soit plutôt facile pour ce premier run.

En parlant de la vue FPS, pour moi c'est un inconvénient majeur, comme pour beaucoup de gens sujets au mal de mer et autres inconforts liés au mouvement. Certes, le jeu prévoit quelques réglages qui permettent d'améliorer les choses mais cela peut ne pas suffire, j'ai dû trouver comment paramétrer ma TV pour réduire les réglages de flou qui me rendaient malade malgré que j'avais désactivé les tremblements de caméra dans le jeu. Alors qu'à réglages égaux, je n'ai aucun problème avec RE:3 par exemple, auquel j'ai joué peu avant de commencer REVIII. La vue subjective me provoque aussi de la fatigue visuelle par rapport à une vue en TPS. Au-delà du fait que je préfère voir mon personnage et avoir un champ de vision plus vaste et éloigné, la vue FPS me cause des désagréments visuels et de nausées qui nuisent à mon confort de jeu, et cela m'ennuie que Capcom continue dans cette voie. J'espère que s'ils veulent continuer la vue subjective dans de futurs épisodes, ils inclueront alors aussi une vue à la troisième personne et que le joueur puisse choisir sa vue, et non qu'on lui impose.

Au niveau du jeu lui-même, il y a plein de points positifs en théorie, mais en pratique, j'ai trouvé ça bof, en fait. Ils reprennent pas mal de choses d'autres épisodes pour faire plaisir aux fans mais ce jeu a une ambiance bizarre, la direction artistique ne m'a pas trop plu en dehors du château. Et le château, on le parcourt plutôt au début du jeu, ce qui signifie que j'ai eu le meilleur plutôt au début, et après, quand je découvrais la zone suivante, c'était décevant, en fait. J'ai eu ce sentiment jusqu'à la fin du jeu.

Ce qui est appréciable en revanche, c'est que l'emphase a vraiment été mise sur l'exploration, avec tout ce qu'il y a à trouver un peu partout et à débloquer dans le village, c'est un élément qui m'a beaucoup plu car j'ai toujours regretté la désappropriation des lieux pour le joueur dans la plupart des niveaux de RE4/5/6, où on ne faisait que passer à la zone suivante après avoir buté tout ce qui bouge. Dans REVIII le backtrack est bel et bien de retour, et c'est une bonne nouvelle.
Il y a aussi une quantité hallucinante de bonus à acheter dans la boutique une fois le jeu terminé, ça aussi j'aime bien.

J'ai trouvé que le début du jeu était long et chiant.
Il reprend bizarrement la même idée que RE:3, à savoir faire explorer au joueur la maison du personnage principal, c'est scripté, c'est long, c'est chiant. La suite aussi, quand on arrive dans le village et qu'on ne peut que marcher dans le noir, je me suis dit que ça allait particulièrement me gonfler lors des runs suivants.
C'est bizarre qu'ils disent haut et fort avoir essayé de reprendre les meilleurs éléments de la saga pour ce jeu, et qu'ils incluent des trucs comme ça. Ils sont à côté de la plaque, des fois.

Le village est riche en contenu, toutefois ce n'est pas un type d'environnement que j'affectionne particulièrement (je ne suis pas très fan des environnements ruraux dans la série, déjà depuis Bio4). J'ai toutefois aimé le concept de débloquer de nouveaux trucs dans le village à chaque fois qu'on a fini une des zones principales, ça c'est vraiment bien. Mais en pratique, je n'aime pas les lieux plus que ça, et puis l'exploration du village peut parfois être un peu laborieuse avec la carte (bon, ce n'est pas spécifique au village, j'ai eu des soucis similaires dans d'autres zones du jeu, comme l'usine à la fin).
Côté scénario dans cette zone,
les villageois qui meurent en trente secondes comme dans la démo je dois dire que je ne m'attendais pas à ça au vu des trailers où ils montraient pas mal de scènes avec eux. Ces scènes ont été supprimées et n'apparaissent pas dans le jeu finalement, c'était bien la peine de créer tous ces personnages, au final ils ne servent à rien du tout.


Le château est pour moi le meilleur niveau du jeu, celui dont j'ai préféré le style et l'ambiance, servi par de superbes décors pleins de moulures, boiseries, dorures, vitraux, décorations murales, sculptures, marbre... Il y a vraiment de très beaux endroits que je me suis fait un plaisir de capturer avec le mode photo. Ce château nous met une véritable claque visuelle et je n'ose pas imaginer le travail que ça a dû représenter de modéliser tout ça, c'est impressionnant, surtout que les lieux sont vastes en plus. L'alternance entre phases à l'étage et celles en sous-sol est bien dosée, globalement j'ai trouvé que c'était une expérience plutôt satisfaisante, même si l'exploration du château et la façon dont les pièces se dévoilent n'a pas le charme de RE1, si je devais comparer.
Ils ont su doser la présence de Dimitrescu et celle de ses filles qui n'est jamais trop pesante ou agaçante, ça ne nuit pas au jeu. Dimitrescu est superbe et c'est à l'aise le personnage le plus réussi du jeu, servi par un excellent doublage d'ailleurs, l'actrice qui fait sa voix a fait un travail formidable pour son interprétation, j'ai beaucoup aimé.
Je n'avais pas tout exploré à 100% avant d'accéder au boss et du coup, tout comme Patrick j'ai trouvé regrettable de ne plus pouvoir accéder à l'intérieur du château par la suite. J'avais laissé la pièce où
on doit lever les grilles qui entourent un cercueil
, je n'avais pas trouvé la solution tout de suite et j'ai remis ça à plus tard, total je me suis laissé embarquer par le boss de fin et après je n'y avais plus accès.

La maison Beneviento : Je ne sais pas qui est le connard chez Capcom qui a pondu cette merde, mais c'est pour moi le pire endroit du jeu, à tel point que j'hésite à recommencer une nouvelle partie tellement je n'ai pas envie de repasser par là.
Basé sur l'horreur psychologique, ce niveau m'a fait penser à un mélange d'escape game, de The Ring, Silent Hill et PT. En clair, c'est l'exemple parfait de ce que je ne veux jamais voir dans un RE. Je n'étais déjà pas dans de bonnes dispositions vis-à-vis de ce passage, car je m'attendais à un truc invraisemblable genre des poupées meurtrières possédées, mais en fait même pas.
C'est juste une baraque vide avec un escape game suivi d'une partie de cache-cache dans le noir avec un monstre grotesque et incommodant qu'il faut esquiver,
mais qu'est ce que ça m'a saoulé, putain.
On y voit rien, faut se cacher dans un placard où sous un lit, attendre qu'il parte et trouver son chemin dans la panique avec ses gazouillis de merde en bruit de fond, ça me gonfle.
Ils avaient bien prévu des poupées meurtrières au début et puis ça n'a pas été conservé, heureusement !, mais c'est tout le passage qu'ils auraient dû virer en fait, pour moi ça gâche le jeu. Le reste de REVIII n'est pas toujours follichon mais au moins rien de rédhibitoire pour y rejouer, sauf cette foutue maison Beneviento. Rien que l'idée de devoir la refaire si je décidais de faire d'autres runs, ça me fait vraiment chier. Y'a d'autres licences qui exploitent ce type de peur, des licences auxquelles je n'ai pas envie de jouer justement. Si j'aimais RE jusqu'ici c'était parce que ça ne partait pas sur ces terrains-là, et maintenant qu'ils s'amusent à ça depuis REVII ça commence sérieusement à m'emmerder.
En plus vu que c'est une hallucination, on ne peut même pas le buter, le monstre, et s'il te chope c'est instant kill, enfin c'est la totale.
Moreau : Je ne sais pas trop quoi dire de ce niveau. C'est ni agréable ni désagréable, j'ai envie de dire. Ça se joue, quoi. Au tout début Moreau rappelle Lisa Trevor quand on le voit dans sa cabane, un peu. La partie du labyrinthe sur l'eau m'a beaucoup fait penser, de par les décors, l'ambiance sonore et visuelle, à RE5, dans lequel cette partie n'était déjà pas ma préférée. La zone du boss fight m'a plu, même si le combat en lui même n'a rien de bien extraordinaire, tout comme celui contre Dimitrescu d'ailleurs auquel il est assez similaire finalement.

L'usine d'Heisenberg : là aussi très mitigé. Les décors en labyrinthe compliquent un peu la progression, et ce n'est pas forcément plaisant si on n'est pas séduit par l'esthétique et l'ambiance des lieux.
C'est bizarre, j'ai retrouvé Revelations 2 pour l'aspect trafiqué des monstres, Bioshock peut être avec l'aspect rétro de certains éléments de décor, et certaines structures m'ont un peu rappelé la prison du mode Mercenaries de RE5.
Pas tellement des bonnes références, quoi. Ça se joue, mais je n'apprécie pas plus que ça.
Pas trop fan non plus de l'approche "monstre machine".
Le boss Heisenberg n'est franchement pas ce que la série a pu faire de mieux, et comme ça a été mentionné précédemment, trop de blabla pendant le combat, c'est fatigant. Tous ces antagonistes complètement hystériques qui n'arrêtent pas de parler pendant les combats, moi ça me gonfle - c'était déjà le cas avec Dimitrescu et on retrouve le même syndrôme avec le boss final, qui est également un vrai moulin à paroles. Quand je vois ça, je me dis qu'il n'y a rien de mieux qu'un combat de fin contre un bon Tyrant, Birkin ou Nemesis avec des grognements et une super musique derrière. L'humanisation progressive des antagonistes de la série au fil des épisodes n'est pas leur meilleure idée.

J'ai joué en standard, et comme les patterns et subtilités des boss sont davantage visibles dans les modes de difficulté supérieurs, je n'ai pas pu m'en rendre compte, du coup, j'ai trouvé l'ensemble des boss sans grand intérêt.
Pour Beneviento, y'a même pas de boss en soi, aller planter une poupée de merde avec des ciseaux, c'était particulièrement nul à chier.
Heisenberg je n'ai pas aimé, ça avait un peu trop le syndrôme Bio6 à mon goût.


Parlons de l'OST : Uchiyama est de retour après son méfait dans RE:2 et nous livre à nouveau une bande son certes dans le ton, mais qui n'aura rien de mémorable, ne serait-ce que par le fait que les différentes pistes ne sont pas mélodieuses. Ça me manque, ça, les musiques des anciens épisodes. Ils avaient fait du bon travail avec l'OST de RE:3 et puis là on retombe dans les musiques d'ambiance sans intérêt, c'est dommage, une fois encore.

Concernant Chris, cette fois ils ont fait en sorte de le rendre plus ressemblant à son apparence de RE5/6 Vendetta etc, c'est beaucoup mieux que dans le VII c'est déjà ça, mais y'a un truc qui cloche dans son visage néanmoins, et parfois on reconnaît encore l'acteur du VII en-dessous de ses nouveaux traits, ça fait bizarre (oui, je sais que le même gars lui sert toujours de modèle). En plus, si seulement 3 ans séparent les événements de REVII et de REVIII, je ne comprends pas pourquoi avoir autant vieilli son visage. Également, j'ai trouvé que ça la fout mal d'avoir donné le rôle à Jeff Schine, la voix de Carlos dans RE:3. Ça fait vraiment cheap qu'un personnage vétéran de la série comme Chris ait soudainement la voix d'un autre personnage, surtout que le timbre est totalement reconnaissable. Ils ont aussi pioché dans le cast de RE:3 pour Heisenberg, ils ont repris le gars qui double Nikolai dans RE:3, ça s'entend, c'est chiant, et même Nicole Tompkins, qui incarnait Jill dans RE:3, est là aussi. Par contre elle je n'avais pas remarqué, je n'ai pas trouvé ça gênant du coup. Elle joue le rôle d'une des filles Dimitrescu et la fille dans le village là, j'ai oublié son nom.

Pour en revenir à Chris, je trouve ridicule son agressivité envers Ethan, c'est aussi débile qu'Ada avec Leon dans RE:2. Toute la situation est stupide, il n'y a aucune raison valable pour laquelle Chris n'ait pas dit à Ethan pourquoi il avait tué Mia, tout ça n'a aucun sens. Ils ont choisi de faire ça pour mettre un peu de mystère et donner lieu à des révélations, mais c'est pas crédible, en fait.
Chris est jouable à la toute fin du jeu finalement... C'est bref, c'est pas transcendant non plus, ce n'est pas un passage particulièrement marquant que j'aurais plaisir à refaire ou quoi, ça me laisse de marbre. En plus avec la vue FPS on ne voit même pas le perso qu'on incarne donc ça diminue l'impact d'avoir changé de perso jouable pour cette section, je trouve.
Déjà que j'avais un peu de mal avec le village, sans map et avec les décors pas mal changés, c'était un peu chiant au début, bon, heureusement on se rend vite compte qu'il n'y a pas des tonnes d'issues possibles et que c'est finalement assez linéaire.

J'ai trouvé la séquence où Ethan discute avec une vision d'Eveline assez longue et chiante, et puis j'aime pas toute cette histoire avec la gamine arme biologique, donc je me serais bien passé de la revoir, celle-là.
Globalement, au niveau de l'histoire, bon, je n'ai pas grand-chose à en dire, ça fait un moment que j'ai arrêté de suivre leurs délires avec l'histoire de la série, ça ne rime plus à rien, c'est devenu chiant, bien trop compliqué et tiré par les cheveux.
Que Miranda ait fait tout ça et créé tout ça juste pour ressusciter sa fille, ça me passe un peu au-dessus à vrai dire, tout comme les liens avec Spencer et Umbrella qu'ils se sont sentis obligés d'ajouter pour faire plaisir aux fans plus anciens.
J'ai en revanche apprécié l'animosité ou la colère de Dimitrescu et d'Heisenberg envers Miranda.
Par rapport à la fin du jeu qui nous envoie bien 20 ans plus tard, je préfère ne rien en penser. Je ne pense pas avoir envie de voir une suite à ça.
Le BSAA corrompu qui envoie des BOWs, ça, par contre, c'est à voir.


Ethan est un meilleur personnage que dans le VII, on s'attache davantage à lui cette fois-ci. Son doublage US m'a semblé plutôt pas mal, j'ai bien aimé. Par contre, je n'ai pas trop apprécié
le voir se faire planter, découper, bouffer des doigts dès le début du jeu, il prend cher, c'est trop, quoi. Y'a une explication certes, mais lui ne la connaît pas et il n'a pas l'air de trouver ça bizarre quand il se fait trancher la main par Dimitrescu, et qu'il la recolle comme ça normal. Et la manche se recolle avec aussi, enfin c'est trop, ils ont abusé.


Le marchand est très bien, quand Fabiano disait "it's an interesting fella", oui c'est vrai, il a été bien réalisé ce Duc, plutôt sympathique bien qu'étrange avec ses différentes animations et les bruits, grognements bizarres qu'il fait, lol. Il a sa petite vie dans sa boutique où il lit, dort, songe, toujours un peu en mouvement, il est perché, c'est marrant. Et c'est plutôt cool qu'il ait été intégré au jeu, même si ça reste très superficiel.
C'était une bonne surprise que le Duc joue un rôle de vrai personnage à la toute fin du jeu, lorsqu'il transporte Ethan dans sa cariole pour l'emmener combattre Miranda.
Les armes sont très belles pour certaines, je pense à celles avec les gravures, j'ai apprécié ce détail.
La cuisine pour améliorer les compétences physiques d'Ethan, avec les différentes viandes et poissons à ramener, est une bonne idée également, c'est plus recherché que les herbes jaunes de RE4. Je trouve juste dommage qu'il n'existe aucune représentation visuelle des différentes aptitudes, sous la forme d'une barre de progression au moins, ou un graphique quelconque.
De façon générale j'ai bien aimé l'esthétique des différents trésors, les trésors combinables, le logo du megamycete, des différentes clefs et armoiries des 4 boss, leurs 4 livres respectifs qu'on trouve à la fin, mais aussi de la map, vraiment très jolie.

J'ai testé vite fait ce soir les trois premiers niveaux du mode Mercenaires, ce n'est pas vraiment un Mercenaires, en fait, du moins pas comme dans RE4, 5 et 6. Je n'ai pas trouvé ça transcendant, déjà il n'y a qu'Ethan comme perso, et puis les maps sont courtes et pas très intéressantes, on dirait. Je n'ai pas beaucoup joué mais du peu que j'ai vu, le gameplay de REVIII ne me semble pas très intéressant pour ce type de mode.

En conclusion, il y a du bon et du mauvais dans ce REVIII, et même si j'ai su apprécier certains éléments du jeu, dans l'ensemble pour moi le bilan reste très mitigé. J'ai trouvé ça mieux que REVII, mais c'est particulier, et pas très RE-like dans le fond. Ça s'en inspire, tout en essayant d'innover et de proposer des trucs différents, mais pour moi la sauce ne prend pas, y'a quelque chose qui cloche. Tout ce qui donnait à RE son atmosphère si particulière, si caractéristique, s'est dilué au fil des ans. Ce nouvel épisode me prouve une fois encore que le meilleur de la série est bien la première trilogie, et tout ce qu'il y a eu depuis, c'est dénaturé, ce n'est plus RE. C'est un peu tout et n'importe quoi. De plus, ce basculement vers l'horreur psychologique depuis Revelations 2 me dérange profondément.

Je rejoins Khris Kennedy, les remakes du 2 et du 3 se rapprochent le plus de ce que j'attends de Capcom pour la série également (si possible en évitant leurs défauts), et j'espère qu'ils feront d'autres jeux comme ça plutôt que comme REVII et VIII. Un changement de type de décors me plairait aussi, j'aimerais bien quitter les environnements ruraux qu'on se tape depuis RE4 pour retrouver un cadre urbain et contemporain comme dans la première trilogie et Outbreak, ras-le-bol des villages d'un autre temps.
S'ils pouvaient reproduire les mêmes bonnes intentions qu'ils ont eues dans REVIII concernant l'exploration, le backtrack et les tonnes de trucs à trouver, mais en les transposant dans un environnement urbain à la Raccoon City, ça me plairait déjà beaucoup mieux.
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1821
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Khris_Kennedy a écrit : 16 mai 2021, 22:27Tu es plutôt très bon public Patrick. Moi beaucoup de choses me dérangent dans cette saga depuis RE4. Même si les remakes ne sont pas parfaits c'est ce qui se rapproche le plus de ce que j'attends d'un Resident Evil.
Pour moi il faut que le jeu soit minable au niveau de Resident Evil Gaiden ou de Resident Evil Survivor pour que je déteste un Resident Evil. Il ira quand même dans ma collection toutefois.

Oui les remakes ne sont pas parfaits mais moi aussi je les aime beaucoup, et même si j'apprécie les nouveautés et changements que Capcom apporte avec les nouvelles suites, comme toi, ce n'est pas ce que j'attends d'un bon vieux Resident Evil qui se respecte. Donc oui comme la plupart des fans vétérans je souhaite que RE9, 10, 11 etc... suivent la formule des deux récents remakes. Même si des Resident Evil en FPS peuvent fonctionner pour moi, il est temps que RE9 nous ramène la vue en TPS.

Je suis fan de RE7 et RE8 et oui, RE7 est l'un de mes épisodes favoris, mais je te rassure, la formule originale est toujours ma favorite. Je respecte énormément RE7 car il a ramené le survival horror dans la série et a prouvé à Capcom que ce genre était encore tres apprécié.
Jericho a écrit : 16 mai 2021, 20:10 Tu a posté la même chose sur le topic spolier
Je sais mais j'étais pas sûr dans quel topic je devais la poster.

J'attendais avec curiosité ton retour sur le jeu Ada. Comme d'habitude un long texte bien écrit et plaisant à lire. ;) Je m'en doutais que le jeu ne te plairait pas des masses, mais j'étais très curieux de savoir si tu l'avais préféré à RE7.

Je suis surpris de constater que tu sembles l'avoir suffisamment apprécié pour vouloir faire de futurs runs. Sincèrement, et même si la vue en FPS ne me dérange pas, moi aussi j'aurais aimé que le jeu soit en TPS. Ça ne me gonfle pas, mais avec la beauté des environnements j'aurais aimé avoir plus de liberté avec la caméra et surtout après avoir fait plusieurs fois REmake 2 et REmake 3.

Moi aussi ma partie favorite est le château, et Lady Dimitrescu est mon antagoniste favorite du jeu, juste avant Heisenberg. Pour Heisenberg c'est son côté personnage que j'aime beaucoup. Je trouve qu'il a de la classe et même si les créatures peuplant son usine sont un peu hors contexte pour un Biohazard
j'ai particulièrement apprécié le sentiment malsain qu'on ressent à travers les nombreuses expériences inhumaines qu'il à faites dans sa casse. C'est proche de nos bons vieux laboratoires typiques des Biohazard.
Ada a écrit : 17 mai 2021, 03:30 Côté scénario dans cette zone
Moi aussi je m'attendais à plus avec les villageois mais les scènes vues dans le premier trailer n'ont peut-être jamais été des scènes prévues pour le jeu final. C'était peut-être différents collages apportés pour nous sortir un teaser trailer épique qui nous fait comprendre en peu de choses l'ambiance et le thème du jeu.
Ada a écrit : 17 mai 2021, 03:30
Et la manche se recolle avec aussi, enfin c'est trop, ils ont abusé.
En faite non,
la manche ne recolle pas. Regarde attentivement son bras droit après la scène ou il recolle son bras. Le tranchant de Lady Dimitrescu reste visible sur sa manche maintenant abimé pour le reste du jeu. ;)
Je suis en grande partie d'accord avec toi en ce qui concerne Chris et sa façon d'agir avec Ethan.
Une fois le mystère éclairci, cela donne à Chris des allures de connard. Et pour être franc je trouve sa partie jouable sans intérêt notable. La partie jouable avec Mia dans RE7 était beaucoup mieux réalisée et elle avait une véritable importance dans le scénario du jeu.
Pour la maison Beneviento, je ne vais pas te contredire. J'ai adoré cette section du jeu mais pour la frayeur qu'elle m'a procuré. Je trouve également la maison magnifique et sa tranquillité plutôt étonnamment relaxante donne un certain sentiment d'insécurité. Lors de ma première arrivée devant la maison j'ai trouvé que c'était l'une des vues les plus magnifiques du jeu avec cette chute d'eau dans le décor à côté. :love

J'apprécie cette section mais je ne souhaite pas jouer un Resident Evil en entier comme ça. Une petite partie d'une heure est suffisante, sinon je jouerais à Outlast ou Silent Hill: Shattered Memories.

Je ne suis pas contre de jouer à un Biohazard qui suivrait le concept de la Hookman version de RE4. Mais je serais certainement déçu de réaliser que les créatures présentes dans l'intrigue seraient simplement des hallucinations causées par l'infection du protagoniste :rolleyes2 Je ne suis pas contre mais pas entièrement pour.

Toutefois j'ai particulièrement apprécié Angie et son look. J'aimerais bien mettre la main sur une réplique à l'échelle et l'inclure dans ma collection de goodies Resident Evil.

Dans tous les cas et même si j'aime beaucoup le village dans RE8, moi aussi je ne suis pas fan de ce genre de setting. Pour moi Biohazard c'est manoir isolé creepy ou ville moderne en crise. Si ils nous sortent à nouveau un épisode dans un village isolé alors je vote pour un village contemporain et moderne. Quelque chose qui se rapproche du petit bled ou j'habite. :dent

Mais je doute que le changement de style arrivera avec RE9. Capcom semble vouloir utiliser une thématique de mythes folkloriques locaux pour cette trilogie. Aura-t-on droit à un épisode prenant place au Canada avec des ''Wendigo'' pour Biohazard 9? :lol5
Ada a écrit : 17 mai 2021, 03:30
Le BSAA corrompu qui envoie des BOWs, ça, par contre, c'est à voir.
Je ne serais pas surpris que
le problème du BSAA soit exploré dans un Revelations 3 et que Biohazard 9 soit centré sur Rosemary Winters et son combat contre The Connections.
Et en parlant du mode Mercenaires, moi j'ai toujours détesté les modes The Mercenaries. Je les trouve gonflants et je ne suis pas suffisamment patient pour ce genre de défi. Et le mode Mercenaires de RE8 ne fait pas exception pour moi. J'ai essayer de finir tous les niveaux avec un rang S pour platiner le jeu mais je me suis lassé après le cinquième stage. Tant pis pour le Platine.

Même je n'ai jamais trouvé aucun intérêt aux mini jeux déblocables des Biohazard. J'ai à peine touché au mode Mercenaires de RE6 et le Leech Hunter mode de RE0. Je n'ai même pas touché au mini jeu de Revelations 1.

Le seul mini jeu que j'ai apprécié est The 4th Survivor car il est canon dans l'histoire et Hunk a trop la classe.
''His story comes to a close.''
Resident Evil VIIIage
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Fondateur
Messages : 12503
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

Comme quoi, tous les goûts sont dans la nature. Mais je comprends l'opinion d'Ada sur le jeu. La maison Beneviento a été mon niveau préféré car justement un passage à base d'énigme pour tenter de s'échapper de cet endroit, mais c'est sûr que ça n'a rien à voir avec l'essence de RE au départ. Ceci dit comme c'est somme toute assez rapide si vous n'avez pas galéré 3/4 d'heure comme moi à :
trouver le prompt qui a fini par s'afficher sur la bouche du mannequin central
ça passe plutôt bien !
Par contre je me suis fait avoir avec le bébé géant à sa 1ère apparition ! Persuadé que Capcom voulait juste nous jouer un tour hallucinatoire, j'ai foncé dans la gueule du bébé pensant que le traverserai et que je le ferai disparaitre. J'étais persuadé que Capcom aurait ainsi prévu plusieurs jump scare à base de différents monstres hallucinatoires dans ce manoir, mais non en fait ! :dent :lol
Ensuite mes niveaux préférés ont été dans l'ordre : le château, l'usine, le village, le réservoir Moreau, et en dernier lieu la forteresse qui m'a laissé de marbre.
Comme Ada, je regrette qu'ils nous aient donné le meilleur dès le départ
avec le château et la maison Beneviento (comme pour beaucoup de joueurs)
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1821
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Le château est mon secteur favori mais je ne suis pas sûr dans quel ordre je pourrais classer les autres zones du village. Chacun des territoires ont leur charme personnel et leur identité propre à l'image du seigneur qui y habite.

Je peux certifier que le village en lui-même est mon second niveau favori car je trouve sympa le fait d'explorer un village en guise de ''manoir'', visiter les maisons en guise de ''pièces'' et traverser les ruelles entre chaque bâtiment en guise de ''couloir''. J'adore le fait que les lycans peuvent surgir de partout, en sautant du haut d'un toit ou sortir brusquement d'un bâtiment par exemple.

Même si je préfère les manoirs creepy ou les villes modernes en crise dans les Biohazard, Resident Evil 8 est quand même l'épisode le plus proche de la formule classique où on peut explorer un village isolé dans son entièreté.

Le village de Resident Evil 4 est sympa en soi mais le jeu est segmenté par des chapitres en format épisodique, et une fois le château Salazar atteint le village espagnol devient inaccessible. De plus ce village n'est pas suffisamment vaste et les allers-retours ne sont pas nécessaires et pratiquement inexistants.

Après avoir joué à RE8 je suis maintenant très curieux de voir ce que les gens chez Capcom peuvent accomplir avec un remake de RE4 qui suit le concept de RE8. :bave

S'il vous plaît donnez moi un RE4 qui va me plaire autant que RE1, RE2, RE3 et RECV. :lol5
''His story comes to a close.''
Resident Evil VIIIage
Avatar de l’utilisateur
Sly
Modérateur
Messages : 3542
Inscription : 27 nov. 2003, 20:53
Gamertag : le vrai Sly
Playstation Network ID : Slyohazard
Localisation : Chambéry (73)

Je vais me concentrer ici sur la critique du gameplay de RE8, en laissant de côté l'aspect scénaristique dont je parlerai plus librement dans le topic spoilers.

Quand nous avons tous vu que le jeu s'inspirerait énormément de RE4 dans son déroulement et ses mécaniques, je craignais que RE8 puise aussi dans les défauts de sa source d'inspiration, mais au final, si les points communs sont évidents (présence d'un marchand, de trésors à dénicher et à lui vendre, améliorations d'armes, item drop, village de bouseux suivi d'un château, présence d'un culte mystérieux dont la figure centrale est encapuchonnée de noir et contrôle tout le monde, et j'en passe sûrement), il arrive tout de même à s'en éloigner pour avoir sa propre identité, et surtout, pour éviter habilement les écueils de RE4.

Le marchand est ici un personnage du jeu à part entière, et s'il reste mystérieux jusqu'au bout, au moins il est intégré au scénario, au contraire de son homologue exhibitionniste qui ne semblait avoir aucune existence attestée, que ce soit par un document ou un dialogue, de sorte qu'on peut très bien le considérer comme une mécanique de gameplay pure déguisée en personnage non canon, plutôt que comme un personnage à part entière.
Contrairement à RE4 toujours, ici les armes et leurs accessoires sont quasiment toutes trouvables sur site, ce qui est quand même bien plus pratique, en plus de récompenser l'exploration.
Mais surtout, l'item drop est bien mieux géré que dans RE4. En effet, les ennemis ne lâchent jamais ni munitions, ni soins, mais seulement de l'argent ou des composants. Certes, le marchand vend cette fois-ci des munitions, mais à un prix prohibitif (1000 Lei la cartouche de fusil à pompe :lol ) et son stock n'est pas infini. L'option est là, mais elle est clairement inutile. Certes, les composants servent à la création de soins et de munitions, mais il faut en réunir plusieurs : là où dans RE4 n'importe quel ganado nous filait 10 balles de pistolet ou 3 balles de fusil à pompe, dans RE8 il faudra récupérer quatre composants pour créer soit 15 balles de pistolet, soit 3 balles de fusil à pompe, sachant qu'un ennemi ne lâchera qu'un seul composant à la fois. Il faut donc tuer quatre ennemis au lieu d'un pour obtenir peu ou prou la même récompense, sachant qu'ils sont en outre plus durs à tuer que les ganados, et moins nombreux.

Bien sûr, j'aurais préféré pas d'item drop du tout. Depuis Revelations 2, cette mécanique avait été abandonnée pour mon plus grand plaisir. Je n'étais donc pas vraiment ravi de la voir revenir, mais au final elle passe bien, ce qui m'a agréablement surpris.

Il y a tout de même deux points sur lesquels RE8 pêche par rapport à RE4 : tout d'abord, l'inventaire.
La mallette de RE8 permet de transporter bien plus de choses que celle de RE4, pour deux raisons : les explosifs peuvent se cumuler par 5 sur deux cases, alors que dans RE4, chaque grenade occupait deux cases ; de plus, les modifications d'armes comme l’allongement d'un canon ou l'ajout d'une crosse, ne modifient pas la taille de l'arme dans l'inventaire. Et ce n'est pas le fait que les balles de pistolet se cumulent maintenant par 30 au lieu de 50 qui change quoi que ce soit : l'inventaire n'est jamais un problème, même en mode standard. Pile au moment où on pourrait éventuellement être à court de place (et encore, j'ai pu longtemps garder deux pistolets et deux fusils à pompe en même temps, alors que ça ne servait à rien), le marchand va nous proposer l'extension d'inventaire qui va bien. Alors que dans RE4, on croulait tellement sous les ressources qu'on était souvent obligé d'en jeter, et garder deux armes du même type était impensable.
On peut donc légitimement se poser la question : si l'inventaire n'est jamais un problème, pourquoi se fatiguer à en mettre un ? :hehe

Le second point qui fâche, ce sont les mouvements au corps à corps. RE8 essaie maladroitement de mélanger la parade de RE7 avec le coup de pied de RE4, mais ça ne fonctionne tout simplement pas. Déjà parce qu'on est obligé de se faire toucher pour avoir la possibilité de lancer le contre, mais surtout parce que le "prompt" du contre en question est tout pété. :mouais
Je ne demandais pas à ce qu'Ethan balance des patates de forains (aussi appelés "poings amples" par les initiés :dent ) comme Chris, mais la mécanique de garde parfaite introduite par Not a Hero était pour moi la bonne idée à conserver pour RE8.

En terme de déroulement, j'avais peur que RE8 reprenne le côté "parc d'attractions" de RE4, peur renforcée par la carte du jeu dévoilée avant sa sortie, chaque domaine représentant une attraction différente. Au final, si c'est objectivement le cas, c'est bien moins voyant et abusé que dans RE4, où l'on passait du coq à l'âne sans aucune transition ni cohérence (surtout dans le château).

Le plus important dans tout ça, c'est que RE8 propose un excellent dosage entre l'action jouissive (décapiter des mutants au fusil à pompe restera à jamais un pilier de la série, il ne faut pas l'oublier :jumper ) et l'exploration, bien loin du déséquilibre initié par RE4 et amplifié par le 5 et le 6, le tout dans une ambiance horrifique et mystérieuse de bon aloi, avec la bonne dose de fan service qui va bien.
Ce qui fonde un RE pour moi, c'est cette formule et rien d'autre. Une formule qu'on avait perdue avec RE4, puis qui est revenue par la petite porte avec Revelations 2, pour finir par s'imposer avec RE7 (malgré un début laborieux et trop peu de fan service) et les deux remakes (qui frôlent la perfection dans leurs mécaniques et leurs présentations).
En somme, depuis 2015, le fan que je suis est (re)conquis. :miam Je ne renierai jamais RE4/5/6, qui sont chacun à leur manière de très bons jeux d'action, mais qui ne représentent pas ce que j'attends d'un RE de la série principale.
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1821
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Sly a écrit : 18 mai 2021, 16:15Le plus important dans tout ça, c'est que RE8 propose un excellent dosage entre l'action jouissive (décapiter des mutants au fusil à pompe restera à jamais un pilier de la série, il ne faut pas l'oublier :jumper ) et l'exploration, bien loin du déséquilibre initié par RE4 et amplifié par le 5 et le 6, le tout dans une ambiance horrifique et mystérieuse de bon aloi, avec la bonne dose de fan service qui va bien.
Ce qui fonde un RE pour moi, c'est cette formule et rien d'autre. Une formule qu'on avait perdue avec RE4, puis qui est revenue par la petite porte avec Revelations 2, pour finir par s'imposer avec RE7 (malgré un début laborieux et trop peu de fan service) et les deux remakes (qui frôlent la perfection dans leurs mécaniques et leurs présentations).
En somme, depuis 2015, le fan que je suis est (re)conquis. :miam Je ne renierai jamais RE4/5/6, qui sont chacun à leur manière de très bons jeux d'action, mais qui ne représentent pas ce que j'attends d'un RE de la série principale.
Ton point de vue résume bien mon point de vue actuel sur la série. Toutefois je n'ai pas eu besoin d'être reconquis car RE4, RE5 et RE6 sont des épisodes que j'avais quand même beaucoup apprécié.

Mais comme toi je considère RE4, 5 et 6 comme de bons jeux d'action mais qui ne représentent pas ce que j'attends d'un RE de la série principale. Pour cet raison je pense que je préfère RE7 et RE8 à RE4, RE5 et RE6.

Et une petite anecdote me concernant qui ne fera peut-être pas plaisir aux fans de zombies. Les Lycans de RE8 sont maintenant mes nouveaux ennemis basiques favoris de la série. Et oui je les préfère aux zombies. Aussi surprenant soit-il pour le grand fan de Resident Evil que je suis, je ne suis pas fan de zombies. :dent

Les zombies de Resident Evil sont les seules type de zombies que j'apprécie dans la fiction car ceux-là font partie du bestiaire de Resident Evil. Mais ils ne font pas partie de mes ABO favoris car ils sont justement des zombies et je trouve ces créatures trop basique et vraiment ordinaire.

Mon monstre de films d'horreur favoris est le loup-garou et les lycans de RE8 sont l'interprétation Biohazardienne de ces créatures. :wink

Mais attention, les Tyrants, Hunters et Lickers restent néanmoins mes ABO préféré et cela ne changera pas. ;)
''His story comes to a close.''
Resident Evil VIIIage
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
Messages : 2624
Inscription : 15 févr. 2004, 01:40
Localisation : Brest

Je n'avais pas encore donné mes impressions sur le jeu.

Je l'ai terminé le week-end de sa sortie en 7H50 en Hardcore mais en 14 ou 15H réellement. D'ailleurs je trouve étrange cette comptabilisation du temps. Les morts réinitialisent le compteur et l'inventaire ainsi que le marchand ne comptent pas, ce que je trouve aberrant.

C'est donc un épisode très long dans la série. On atteint peut être pas la longueur de RE4 ou RE6 mais c'est bien plus que les épisodes récents.

Sans spoiler je dirais la chose suivante : RE Village est un très bon jeu mais qui ne propose rien d'original. Je trouve qu'il fait "jeu commande". Une sorte de patchwork de ce qui a marché dans la série sans trop chercher à sortir des sentiers battus. L'approche semble un peu similaire à celle de RE6 comme le disait très justement Hunk je crois. Cependant, ils ont réussi à en faire quelque chose de plus cohérent et satisfaisant.

Le gameplay est bien amélioré par rapport à RE7. Ethan peut casser les boites jaunes directement sans qu'on ait à équiper le couteau et les déplacements sont rapides et fluides par rapport à l'épisode précédent. C'était le minimum à faire pour un jeu en vue subjective.
Le système de contre, intéressant au premier abord, se révèle finalement assez superflu au fur et à mesure de la progression.
Le système de marchand est enfin bien intégré dans le jeu. Le Duc fait parti de l'histoire et le système d'upgrade est mieux fichu.
Il n'y a plus réellement d'upgrade complètement irréalistes avec 100 balles dans un Beretta. Ça reste mesuré.

Une chose que j'ai apprécié dans le jeu, c'est l'équilibre qu'ils ont trouvé pour que l'on ait une expérience survival malgré des mécaniques héritées des épisodes comme RE4 ou RE5. Il y a des trésors à récupérer, de l'item drop, etc... mais c'est toujours calibré efficacement pour qu'on arrive à y croire dans un contexte de survie. Sly en parlait plus haut mais le fait que les ennemis ne lâchent que de la thune ou des pièces mécaniques, ça change tout à ce niveau là.
Comme Sly, j'avais peur que le jeu pompe trop de choses à RE4 durant le jeu. Finalement, même s'il s'en inspire beaucoup, ça ne se ressent pas durant la progression. On a bien deux jeux distincts qui ont chacun leurs propres ambiances et situations.

Un truc que j'ai lu un peu partout durant les tests ou commentaires, c'est le reproche concernant l'action passé la seconde moitié du jeu. Je ne comprends pas du tout ce reproche. Je n'ai pas trouvé que le jeu lorgnait plus que ça vers l'action et lorsque cela arrive, ce sont pour des phases brèves et qui justifient parfaitement ce changement de ton. A contrario, on encense des sections plus horrifiques qui ne proposent pourtant rien de très intéressant d'un point de vue gameplay et qui sont éloignées de ce qu'est RE par essence. En bref, les idées préconçues sur RE ont encore la dent dure.

Je n'ai pas été particulièrement emballé par le scénario. Sans rentrer dans le détail, je trouve que ça n'apporte pas grand chose à la série malgré quelques renvois au lore. De plus, je trouve assez scandaleux que Capcom ne propose pas le rapport de l'incident des Baker dans le jeu de base qui est un élément indispensable à la compréhension de l'histoire du jeu.

Enfin, je termine sur la musique. Car si elle fait le taf niveau ambiance, on se retrouve encore une fois avec Uchiyama à la composition... Et encore une fois, on se retrouve avec quasiment aucun thème marquant. Ça devient vraiment pénible que Capcom n'arrête pas de faire appel à ce gars-là alors que des compositeurs beaucoup plus talentueux comme Takeshi Miura (Code Veronica, Darkside (Game of Oblivion), Revelations) sont disponibles (je crois qu'il est en freelance).

En résumé, RE village est sympa mais je ne lui trouve rien de particulièrement spécial. Pas sûr qu'il se démarque du reste sur le long terme. En espérant que Capcom ne continue pas dans cette voie cherchant à satisfaire un peu tout le monde. Je préférerais qu'ils prennent des risques quitte à décevoir une grosse partie de la fanbase.
Avatar de l’utilisateur
Sly
Modérateur
Messages : 3542
Inscription : 27 nov. 2003, 20:53
Gamertag : le vrai Sly
Playstation Network ID : Slyohazard
Localisation : Chambéry (73)

Oui le jeu est long, clairement dans la moyenne haute de la série. Je ne comprends pas du tout les critiques que j'ai pu lire ça et là sur une prétendue faible durée de vie. :?? De toutes manières, on ne le dira jamais assez, mais ce qui compte le plus n'est pas le nombre d'heures nécessaires pour finir sa première partie, mais si le jeu est bien rythmé et sait apporter sa conclusion avant de devenir lassant, tout en ne donnant pas une impression de trop peu, et sur ce point-là, RE8 est pile dans les clous, je trouve. RE4 tirait trop sur la corde avec des zones de remplissage, alors que RE3R semblait amputé d'une partie de sa substance - je ne parle pas spécifiquement de l'absence d'une certaine zone ou de certains ennemis, mais de l'enchainement des lieux et situations sans même tenir compte de la comparaison avec la version originale.
Grem a écrit :De plus, je trouve assez scandaleux que Capcom ne propose pas le rapport de l'incident des Baker dans le jeu de base qui est un élément indispensable à la compréhension de l'histoire du jeu.
Scandaleux, c'est le mot. Mettre un artbook numérique comme bonus dans une édition deluxe, c'est une pratique courante qui ne choque personne, mais là on est sur complètement autre chose. C'est un peu comme si les douze fichiers d'archives de RE5 étaient en téléchargement payant. Mettre des documents essentiels à la compréhension du scénario derrière un mur payant, c'est effectivement honteux. :xx

En revanche je suis plus mesuré que toi sur l'OST. Déjà, Uchiyama n'est pas seul puisqu'il est crédité sur 14 pistes sur les 25 de l'OST, 9 autres étant attribués à Nao Sato, le musique du conte et celle du générique étant attribuées à deux autres compositeurs non japonais. 25 c'est bien peu d'ailleurs, elle n'est probablement pas exhaustive. :?
Les OST grandiloquentes que tu cites, j'en suis friand aussi, mais RE8 n'est pas totalement dépourvu de tels thèmes non plus : Descent into the Village est pour moi une tuerie qui accompagne parfaitement le moment en question de l'histoire, et Eradicating Evil n'a pas à rougir de la comparaison avec The Theme of Alexia Type 2, par exemple. Yearning for Dark Shadows, le générique de fin, est également de très bonne facture (la voix d'Aga Ujima me fait beaucoup penser à Björk :love ).

J'ai oublié de parler d'un autre aspect que je trouve parfaitement réussi dans RE8 : son design, dans tous les aspects esthétiques de la chose. Cela passe aussi bien par les menus du Duc - qui ressemble effectivement à des menus, dans le sens gastronomique du terme :dent - que par l'apparence des armes (la crosse sculptée du lance-grenades :eek ), des personnages (Chris n'a jamais été aussi "bad ass", il pète tous les compteurs à chaque apparition :love ) et des monstres. Pour ma part, il n'y a pas une seule faute de goût.
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
Messages : 2624
Inscription : 15 févr. 2004, 01:40
Localisation : Brest

Oui, pour la bande son, j'ai raccourci un peu mais je suis effectivement au courant qu'un autre compositeur est derrière un grand nombre de pistes. Un peu comme l'OST de RE2 remake qui n'était pas exclusivement composée par Uchiyama non plus. Il reste le compositeur principal malgré tout et semble donner le ton à chaque fois puisqu'on reconnaît sa patte si je puis dire.

Eradicating Evil peut se comparer avec Alexia Type 2 ou O Vendetta di Dio effectivement, mais il signe toujours juste un bon morceau grandiloquent et puis c'est tout lol
Un peu comme l'OST de RE2 remake, le gars il te pond juste "Third Demise" qui est très bien et puis le reste des bons morceaux qui se battent en duel c'est pas de lui.

3 bons morceaux sur une OST complète, je trouve ça trop maigre, je veux plus de grandiloquence :dent
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1821
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

En parlant de la musique des jeux Resident Evil moi j'ai une fixation particulière sur les thèmes musicaux des salles de sauvegarde. Leur musiques donnent un réconfort agréable après avoir échappé pendant un bref instant à l'horreur qui sévit autour de nous.

Mes thèmes de salle de sauvegarde favoris sont ceux dans Resident Evil 2, Resident Evil 3 et Resident Evil 7: biohazard avec une mention honorable pour les thèmes de REmake 1, Resident Evil code: Veronica X et Resident Evil 0.

Il existe bel et bien un thème musical pour les salles de sauvegarde dans RE8 mais il reste trop en retrait et n'a rien de mémorable. On peut passer une partie entière sans avoir porté attention à la musique des salles de sauvegarde ou même ne pas avoir réalisé que Resident Evil 8: Village en possède bien une.

Je trouve ça décevant car ils avaient fait un très bon travail avec le thème musical des salles de sauvegarde dans RE7:
Le thème des salles de sauvegarde de Resident Evil 8: Village est sympa mais je trouve qu'il manque quelque chose d'unique comparé à celui de RE7:
''His story comes to a close.''
Resident Evil VIIIage
Avatar de l’utilisateur
Grem
Extreme Survivor
Messages : 2624
Inscription : 15 févr. 2004, 01:40
Localisation : Brest

J'avais même pas remarqué qu'il y avait un thème de sauvegarde dans Village :lol

Maintenant que tu le dis, oui on l'entend bien dans le château mais je me souviens pas l'avoir entendu ailleurs.
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1821
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Il faut se tenir à proximité de la machine à écrire pour que le thème musical commence. Par exemple, si le Duc est présent dans la salle et qu'on est à proximité de lui, alors c'est son thème musical qui jouera. Et comme on passe plus de temps en compagnie du marchand qu'avec la machine à écrire, ce n'est pas surprenant que le thème de la salle de sauvegarde ne se fasse pas trop remarquer. :lol

J'ai remarqué ce détail lorsque j'ai activé la musique alternative des salles de sauvegarde dans le Trauma Pack. Presque à chaque fois que je passais à proximité d'une machine à écrire j'entendais le thème ''Go tell aunt Rhody''. Par curiosité j'ai désactivé cette option afin de voir si le jeu possédait son propre thème des salles de sauvegarde et à mon grand étonnement il en avait bien un. :eek

Un thème que je n'avais jamais remarqué pendant mon premier walkthrough. :eek4
''His story comes to a close.''
Resident Evil VIIIage
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 5818
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Patrick a écrit : 17 mai 2021, 08:26J'attendais avec curiosité ton retour sur le jeu Ada. Comme d'habitude un long texte bien écrit et plaisant à lire. ;) Je m'en doutais que le jeu ne te plairait pas des masses, mais j'étais très curieux de savoir si tu l'avais préféré à RE7. Je suis surpris de constater que tu sembles l'avoir suffisamment apprécié pour vouloir faire de futurs runs.
Merci Patrick, c'est gentil de ta part :))
Oui, j'ai préféré REVIII à REVII, à l'aise même. En dehors de la maison Beneviento, le type et le niveau de peur/d'horreur des différentes parties du jeu me conviennent et il n'y a rien de rédhibitoire pour y rejouer. Ce que je veux dire, c'est que même si le style et l'ambiance de REVIII ne sont pas ceux que je préfère dans la série, l'ensemble est tout de même assez agréable à jouer pour avoir envie de faire un deuxième run (sauf Beneviento). Rien que pour refaire le château, déjà.
Je n'ai pas le même ressenti envers l'ambiance, les décors, les personnages de REVII que ceux de REVIII. L'ambiance terre-à-terre malsaine de REVII me pèse beaucoup et ça m'étouffe rien qu'à l'idée de m'y replonger, je n'ai pas envie. En plus je n'aime pas les protagonistes de REVII, que ce soit Jack, sa femme, ou leur enfants, je ne peux pas me les voir, lol. Il est fort probable que je ne rejouerai jamais à REVII, d'ailleurs. REVIII est beaucoup plus léger de ce côté-là, et ça me convient mieux. Comme en plus REVIII a plein de trucs à débloquer, ça donne envie de rejouer rien que pour ça.

En ce qui concerne la vue FPS dans REVIII, je trouve que rien ne la justifie en comparaison avec REVII, c'est vraiment dommage qu'ils n'aient pas donné au moins le choix.

Dans les trucs dont j'ai oublié de parler :

Le mode photo : Je suis contente qu'ils l'aient inclus, mais un peu moins de la façon dont ils l'ont implémenté. Il n'y a pas de caméra libre, du coup on ne peut prendre des photos que selon la position d'Ethan en fait, je trouve ça décevant. Tout comme le copyright "Capcom" obligatoire en bas de chaque capture... Et aussi, impossible d'utiliser les différents réglages pendant les cinématiques, c'est bien simple tout est grisé. J'espère qu'ils brideront moins ce mode la prochaine fois.

Les prompts : Comme Hunk ils m'ont parfois posé problème, le scope du prompt est limité notamment quand on est près, c'est assez énervant des fois. Je me rappelle dans une maison du village à laquelle j'avais pu accéder en revenant de la maison Beneviento, la maison du Luthier il me semble, il y avait un document sur un coin de table, et impossible d'avoir le prompt sur un angle de la table alors que sur l'angle adjacent, oui (et c'était la même distance). Ce serait bien qu'ils améliorent ça, surtout en vue FPS ça augmente le problème.

L'IA de Dimitrescu : Tout comme le T-103 dans le RPD, Dimitrescu ne peut suivre le joueur dans certaines pièces et reste bloquée devant. C'était un peu ridicule déjà dans RE:2 quand on voit le Tyrant se heurter à un mur invisible, c'est rigolo, surtout avec sa tête de psycho quand il nous fixe depuis l'extérieur de la pièce lol, mais ça rend l'artifice vraiment très visible. Dimitrescu est moins réactive que lui lorsqu'on sort d'une zone protégée, du coup c'est moins choquant, mais j'ai fait l'essai dans la cour extérieure, elle peut rester là debout plantée à distance de la pièce où elle ne peut pas entrer, comme ça sans rien faire, pendant un temps indéfini. Lorsqu'elle est à une certaine distance, dès que j'avance un peu en dehors de la pièce, elle se dirige vers moi, dès que je recule elle s'immobilise, comme si elle ne savait pas quoi faire. Ça montre les limites du système d'une façon un peu trop grossière, ça aurait été mieux qu'elle ignore tout simplement Ethan tant qu'il n'est pas dans une zone à laquelle elle peut accéder.

Sinon j'ai commencé un second run en hardcore, et au début du village, la différence est très nette avec le mode standard qui est vraiment le mode facile, en réalité. J'ai dû recommencer plusieurs fois ce passage, et le pire c'est que j'avais quelques munitions qu'il me restait et les armes de mon premier run en standard, mais c'était dur quand même. J'ai fini par réussir alors que j'étais à un hit de mourir et que j'avais utilisé ma dernière balle, lol.
J'ai vu aussi la différence lors de certains passages du château qui ont été un peu plus difficiles.
En tout cas le château est un plaisir à refaire. Si ça se trouve j'apprécierai davantage les sections Moreau et Heisenberg en les refaisant. Beneviento c'est certain par contre que je ne changerai pas d'avis. J'ai fini par en arriver là dans ma partie, rien que je suis arrivé au sous-sol ça m'a gonflé, j'ai sauvegardé et éteint la console, j'ai reporté ce passage de merde à plus tard. Vraiment une plaie, ça me gâche le jeu, c'est chiant. Va falloir que je trouve un moyen de le faire le plus vite possible pour sortir de là dans les meilleurs délais. :SS

Question sur le couteau qu'on trouve à la fin du château, c'est le même que celui de Chris qu'on peut acheter dans la boutique ? Je me demandais pourquoi on ne voyait que si brièvement ce couteau, Ethan le perd instantanément après l'avoir trouvé.
Patrick a écrit : 17 mai 2021, 08:26En fait non,
la manche ne recolle pas. Regarde attentivement son bras droit après la scène ou il recolle son bras. Le tranchant de Lady Dimitrescu reste visible sur sa manche maintenant abimé pour le reste du jeu. ;)
Oui on voit un trait c'est vrai, mais ça n'a pas l'air coupé, en tout cas.
Patrick a écrit : 17 mai 2021, 08:26
Une fois le mystère éclairci, cela donne à Chris des allures de connard. Et pour être franc je trouve sa partie jouable sans intérêt notable. La partie jouable avec Mia dans RE7 était beaucoup mieux réalisée et elle avait une véritable importance dans le scénario du jeu.
Tout à fait d'accord avec toi sur ces points.
Patrick a écrit : 17 mai 2021, 08:26Pour la maison Beneviento, je ne vais pas te contredire. J'ai adoré cette section du jeu mais pour la frayeur qu'elle m'a procuré. Je trouve également la maison magnifique et sa tranquillité plutôt étonnamment relaxante donne un certain sentiment d'insécurité. Lors de ma première arrivée devant la maison j'ai trouvé que c'était l'une des vues les plus magnifiques du jeu avec cette chute d'eau dans le décor à côté. :love
Je suis d'accord pour dire que l'extérieur est très beau avec la chute d'eau à côté, ça m'a beaucoup plu également, et l'intérieur de la maison, bien que trop silencieux, est esthétiquement honorable. Cependant, ce n'est pas ça qui entre en ligne de compte dans mon opinion de cette section.
Patrick a écrit : 17 mai 2021, 08:26J'apprécie cette section mais je ne souhaite pas jouer un Resident Evil en entier comme ça. Une petite partie d'une heure est suffisante, sinon je jouerais à Outlast ou Silent Hill: Shattered Memories.
Un jeu entier comme ça c'est même pas la peine ! Et même une heure c'est bien trop. La maison Beneviento est plus courte que ça de toute façon, quand on sait ce qu'il faut faire si ça se trouve ça prend 10 minutes à tout casser, ceux qui ont déjà refait le jeu plusieurs fois pourront sûrement en témoigner.
Patrick a écrit : 17 mai 2021, 08:26Je ne suis pas contre de jouer à un Biohazard qui suivrait le concept de la Hookman version de RE4. Mais je serais certainement déçu de réaliser que les créatures présentes dans l'intrigue seraient simplement des hallucinations
C'est pour ça que ça ne sert à rien qu'ils partent là-dedans, ce type de truc fantômatique paranormal, même s'ils veulent trouver des explications rationnelles, ça ne colle pas avec l'esprit de la série. C'est mieux qu'ils évitent ces trucs-là pour RE, y'a d'autres licences pour ceux qui sont intéressés par ce type de peur, chacun son rayon.
Patrick a écrit : 17 mai 2021, 08:26Mais je doute que le changement de style arrivera avec RE9. Capcom semble vouloir utiliser une thématique de mythes folkloriques locaux pour cette trilogie. Aura-t-on droit à un épisode prenant place au Canada avec des ''Wendigo'' pour Biohazard 9? :lol5
Ce serait bien dans le même genre que REVIII oui pour le coup.
Mais tu as probablement raison oui, il faudra attendre la trilogie suivante pour espérer quitter ce type d'environnements. C'est quand même dingue, on a droit à ça depuis RE4 ça fait plus de 15 ans, et tous les jeux suivants quasiment, avaient lieu dans des coins reculés, ruraux pour la plupart. On a eu un peu d'environnements urbains dans RE6, Tall Oaks et Lanshiang mais c'était vraiment très bref et pas très explorable non plus.

En ce qui concerne les modes Mercenaires, ça dépend lesquels. J'avais passé pas mal de temps sur ceux du 4 et du 5, ils étaient intéressants, agréables à jouer je trouvais. Et puis les combos qui rajoutaient du temps, tout ça, c'était bien foutu, ça donnait envie d'y rejouer.
J'ai fait les 3 niveaux du village, c'est clair que pour espérer décrocher un rank S et débloquer les maps du château, il va me falloir de l'entraînement, mon maximum ça a été B dans mes deux essais. Je trouve ça moins attrayant que dans RE5 par exemple, et puis l'absence des attaques physiques et la vue FPS rendent le truc moins fun. Je préfère faire des saltos arrière dans la gueule des monstres qu'un truc plus terre à terre et austère à la REVIII, c'est franchement pas l'éclate en comparaison.
Patrick a écrit : 17 mai 2021, 08:26Même je n'ai jamais trouvé aucun intérêt aux mini jeux déblocables des Biohazard. J'ai à peine touché au mode Mercenaires de RE6 et le Leech Hunter mode de RE0. Je n'ai même pas touché au mini jeu de Revelations 1.
Autant j'ai beaucoup aimé les Mercenaries du 4 et du 5, j'ai à peine touché à ceux du 6. Les maps, les musiques, l'ambiance ne me plaisaient pas du tout.
J'ai bien aimé le Leech Hunter par contre. J'aime bien les décors du centre de formation, donc un mode bonus qui se déroule dedans, pour moi c'était plutôt engageant. La collecte des sangsues est un peu technique, c'est intéressant à faire et à refaire, avec différentes configurations possibles en début de partie, c'était pas mal. Et ça donne des rewards utilisables dans le jeu principal, donc c'est motivant.
Le RAID de Revelations 1 je n'y ai jamais joué, de toute façon je n'aime pas Revelations 1, donc je ne suis pas près d'essayer, lol.
4th Survivor j'avais fait celui de RE2, mais je n'ai jamais terminé celui de RE:2 par contre, j'ai trouvé ça vraiment méga dur (je ne me suis pas entraîné plus que ça après tu vas me dire), c'était incroyable. Je n'ai pas eu la patience.
Je n'ai pas fait les Ghost Survivors non plus, ça ne me disait rien. J'essaierai peut-être un jour, mais à première vue ça ne me faisait pas tellement envie.
Grem a écrit :Enfin, je termine sur la musique. Car si elle fait le taf niveau ambiance, on se retrouve encore une fois avec Uchiyama à la composition... Et encore une fois, on se retrouve avec quasiment aucun thème marquant. Ça devient vraiment pénible que Capcom n'arrête pas de faire appel à ce gars-là alors que des compositeurs beaucoup plus talentueux comme Takeshi Miura (Code Veronica, Darkside (Game of Oblivion), Revelations) sont disponibles (je crois qu'il est en freelance).
Il ne pond pas que de la merde Uchiyama c'est ça le pire, mais on dirait que c'est une orientation volontaire depuis RE:2, je ne comprends pas du tout ce choix.
Il doit y avoir 3 pistes de l'OST qui valent le détour. Descent into the village est bizarrement ma préférée, alors que c'est plutôt dissonant, mais j'aime bien les percussions, le rythme, c'est entraînant, et son utilisation est tout à fait adaptée aux moments où elle est jouée dans le jeu principal et les Mercenaires. Elle y est aussi en seconde partie du générique de fin, il me semble. Et c'était la musique d'un des trailers du jeu, elle avait déjà retenu mon attention à ce moment là.
Eradicating Evil est pour moi l'équivalent de Third Demise dans l'OST de RE:2, autant dans le style que par la différence qu'elle marque avec les autres pistes.
Village of Shadows est aussi agréable à écouter.
Le reste....
Par contre l'OST de Revelations, j'avais commencé à l'écouter et je n'avais pas tellement accroché (je rappelle que je n'ai jamais vraiment joué à ce jeu). Des conseils de tracks ?
Grem a écrit :Sly en parlait plus haut mais le fait que les ennemis ne lâchent que de la thune ou des pièces mécaniques, ça change tout à ce niveau là.
Ils lâchent des soins aussi, du moins dans la démo il me semblait en avoir ramassé sur les lycans tués dans les herbes hautes à côté de la maison de Luiza. Dans le jeu final, j'ai ramassé des herbes sur les ennemis parfois, je crois.
Globalement je suis d'accord avec vous, sur ce point c'est beaucoup mieux que dans la précédente trilogie, ainsi que les upgrades des armes plus réalistes, l'approche de REVIII est plus raisonnable et fait davantage survival.
Grem a écrit :Un truc que j'ai lu un peu partout durant les tests ou commentaires, c'est le reproche concernant l'action passé la seconde moitié du jeu. Je ne comprends pas du tout ce reproche. Je n'ai pas trouvé que le jeu lorgnait plus que ça vers l'action et lorsque cela arrive, ce sont pour des phases brèves et qui justifient parfaitement ce changement de ton. A contrario, on encense des sections plus horrifiques qui ne proposent pourtant rien de très intéressant d'un point de vue gameplay et qui sont éloignées de ce qu'est RE par essence. En bref, les idées préconçues sur RE ont encore la dent dure.
Je suis totalement d'accord avec ça, comparé à RE4-5-6 l'action reste mesurée dans REVIII. La forteresse rappelle des moments plus bourrins de la précédente trilogie certes, mais c'est une partie courte et les décors sont sympas, ça ne m'a pas déplu et je ne trouve pas que ça définisse le jeu. L'usine d'Heisenberg reste aussi raisonnablement dosée finalement, il n'y a pas tant d'ennemis à combattre que ça. Voir des joueurs encenser la partie de la maison Beneviento m'agace passablement, car ça n'a rien à foutre dans un RE ça, et c'est clair qu'au niveau du gameplay y'a rien d'intéressant, et en plus ça casse le rythme du jeu. Juste parce que ça fait flipper c'est génial ? Bah non, en fait, c'est complètement HS.

Sinon Sly je suis d'accord avec ce que tu dis par rapport à la comparaison entre REVIII et RE4, ils ont su rester raisonnables dans ce qu'ils ont repris de ce dernier, REVIII n'a pas les mêmes travers et c'est tant mieux. J'espère simplement qu'ils vont garder cette approche pour le remake du 4, ce qui reste encore à déterminer.

REVIII est bizarre, autant j'ai des tas de trucs à redire sur la direction artistique des différentes zones hormis le château, j'ai quand même envie d'y rejouer. Je pense que ça vient du potentiel d'exploration du jeu, c'est vrai que ça fait plaisir de voir un nouveau RE qui est satisfaisant de ce côté-là, j'avais perdu l'habitude.
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1047
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Ada, merci beaucoup pour ton avis détaillé qui et très agréable a lire.

PS: Pardon pour ma réponse ultra tardive.
Image
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1821
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Ada a écrit : 23 mai 2021, 22:52 Question sur le couteau qu'on trouve à la fin du château, c'est le même que celui de Chris qu'on peut acheter dans la boutique ? Je me demandais pourquoi on ne voyait que si brièvement ce couteau, Ethan le perd instantanément après l'avoir trouvé.
Tu parles du couteau que l'on trouve dans un cercueil ?
Non ce n'est pas le couteau de Chris. C'est la Dagger of Death's Flowers. En raison de la menace des lycans, les villageois superstitieux l'ont imprégné de plusieurs poisons naturels afin qu'il puisse être utilisé pour tuer des démons. Alcina croyait que les propriétés folkloriques de la dague représentaient une menace pour sa vie et l'avait cachée dans un cercueil afin qu'elle ne puisse pas être utilisée par des assassins. Quand Ethan l'a poignardée avec la dague, lors de sa fouille du château, son système immunitaire n'a pas réussi à détruire les toxines et a déclenché sa mutation de façon incontrôlable et devenant, par la même occasion, vulnérable aux attaques des armes conventionnelles.
Ada a écrit : 23 mai 2021, 22:52 Un jeu entier comme ça c'est même pas la peine ! Et même une heure c'est bien trop. La maison Beneviento est plus courte que ça de toute façon, quand on sait ce qu'il faut faire si ça se trouve ça prend 10 minutes à tout casser, ceux qui ont déjà refait le jeu plusieurs fois pourront sûrement en témoigner.
Du moins pas pour un Biohazard ;) Et oui la maison Beneviento est beaucoup plus courte que ça. Je peux en témoigner ayant fait le jeu six fois. Dans mon run où j'ai fini le jeu en moins de deux heures, j'ai mis environ dix minutes max pour la finir.

Je comprends les raisons pourquoi tu n'apprécies pas cette section, mais moi je continue à y prendre plaisir en y rejouant. J'admets que j'aime beaucoup Angie comme personnage et j'aurais aimé qu'elle tienne un plus grand rôle pendant cette section.
La partie de cache cache avec Angie me plait et j'aurais adoré démolir des poupées à coups de fusil à pompe. On apprend dans un document que Donna avait séparé son Cadou parmi les poupées qu'elle a fabriquées et les contrôlait à distance. Je crois que j'aurais préféré être attaqué par des poupées parasitées dans les sous-sols de la maison, plutôt que d'être poursuivi par le bébé géant difforme.

Oui cette créature me donne la frousse mais étant une hallucination je l'ai trouvée moins intimidante dans mes runs suivants. Pour moi la meilleure partie des hallucinations sont les apparitions fantômes de Mia.
Ada a écrit : 23 mai 2021, 22:52 C'est pour ça que ça ne sert à rien qu'ils partent là-dedans, ce type de truc fantômatique paranormal, même s'ils veulent trouver des explications rationnelles, ça ne colle pas avec l'esprit de la série.
Je suis en grande partie d'accord. Lorsque la version Hookman avait été annoncée, j'avais été déçu de cette orientation et même les interviews de Shinji Mikami disant qu'il s'agirait du Biohazard le plus terrifiant n'avaient pas réussi à me convaincre. Pour moi c'était du Silent Hill et non du Biohazard. Avec du recul, j'ai fini par me dire que le jeu aurait peut-être été intéressant mais il aurait peut-être donné naissance à une trilogie entière basée sur le même concept.
Ada a écrit : 23 mai 2021, 22:52 Si ça se trouve j'apprécierai davantage les sections Moreau et Heisenberg en les refaisant.
Probablement. Après avoir fini le jeu la première fois, l'usine de Heisenberg avait été la zone que j'avais le moins appréciée. Mais après l'avoir refaite, elle a fini par remonter davantage dans mes préférences. J'adore son look esthétique qui se rapproche énormément des laboratoires crades et inquiétants des épisodes originaux. J'ai fini par apprécier l'usine à la maison Beneviento. Pour le réservoir Moreau mon point de vue n'a pas changé, j'ai aimé cette section dès mon premier run et j'ai du plaisir à la refaire à chaque fois.
Ada a écrit : 23 mai 2021, 22:52 En ce qui concerne les modes Mercenaires, ça dépend lesquels. J'avais passé pas mal de temps sur ceux du 4 et du 5, ils étaient intéressants, agréables à jouer je trouvais. Et puis les combos qui rajoutaient du temps, tout ça, c'était bien foutu, ça donnait envie d'y rejouer.
Je suis bien d'accord. Les modes Mercenaires de RE4 et RE5 sont également ceux avec lesquels j'ai passé le plus de temps, avec celui de RE3. Mais personnellement, et même s'ils sont bien réussis dans certains épisodes, je n'accroche pas vraiment à ces modes bonus. Mon seul intérêt envers eux est si ils débloquent des récompenses pour la campagne. Et même encore là si je trouve qu'une récompense est trop difficile à obtenir, je laisse tomber.

Je déteste les jeux avec une limite de temps imparti, sauf pour les comptes à rebours qui indiquent l'autodestruction imminente du laboratoire à la fin de la plupart des Resident Evil.

Dans les jeux ou mini jeux avec une limite de temps, je ne suis pas gérable et je suis très mauvais perdant. Je suis trop stressé et je suis presque incapable d'y ressentir du plaisir. En gros je n'ai pas de fun à y jouer et ma frustration reste même si j'ai réussi à obtenir la récompense voulue. Pour moi les modes Mercenaires n'ont rien à faire dans les Resident Evil. Mais ça c'est mon avis personnel.
Ada a écrit : 23 mai 2021, 22:52 J'ai bien aimé le Leech Hunter par contre. J'aime bien les décors du centre de formation, donc un mode bonus qui se déroule dedans, pour moi c'était plutôt engageant. La collecte des sangsues est un peu technique, c'est intéressant à faire et à refaire, avec différentes configurations possibles en début de partie, c'était pas mal. Et ça donne des rewards utilisables dans le jeu principal, donc c'est motivant.
Le RAID de Revelations 1 je n'y ai jamais joué, de toute façon je n'aime pas Revelations 1, donc je ne suis pas près d'essayer, lol.
4th Survivor j'avais fait celui de RE2, mais je n'ai jamais terminé celui de RE:2 par contre, j'ai trouvé ça vraiment méga dur (je ne me suis pas entraîné plus que ça après tu vas me dire), c'était incroyable. Je n'ai pas eu la patience.
Je n'ai pas fait les Ghost Survivors non plus, ça ne me disait rien. J'essaierai peut-être un jour, mais à première vue ça ne me faisait pas tellement envie.
J'ai joué au Leech Hunter mode seulement une fois et j'ai eu un score décevant. C'est vrai que c'est un mode sympa, selon mes souvenirs, et j'aurais probablement réussi à obtenir toutes les récompenses mais je me suis lassé immédiatement après ma première partie complète. Mais comme toi j'aime beaucoup les décors du centre de formation dans RE0.

The 4th Survivor est vraiment difficile dans REmake 2. Je l'ai fini une seule fois après environ sept tentatives et j'ai persévéré pour obtenir le dernier trophée qu'il me restait afin de platiner le jeu. Dorénavant, lorsque je termine le remake de Resident Evil 2, je me tape son 4th Survivor sur youtube afin de finir l'arc narratif complet de RE2 sans me casser les couilles.

Ghost Survivors est sympa, mais c'est un mode bonus sans véritable intérêt. Il ressemble énormément à l'Extreme Battle mode de la version Dual Shock du RE2 original mais avec des mini scénarios alternatifs non canoniques. C'est le point qui m'a déçu de The Ghost Survivors car j'aurais aimé que les mini scénarios soient canoniques et nous offrent une vision plus étendue de l'arc Resident Evil 2.

Quand ce mode a été annoncé je croyais qu'on assisterait à une réinterprétation de la mort iconique de Kendo qui fut malheureusement absente du remake de Resident Evil 2 pour sa section personnelle dans Ghost Survivors.
Ada a écrit : 23 mai 2021, 22:52 Il doit y avoir 3 pistes de l'OST qui valent le détour.
Je suis d'accord et moi aussi les trois pistes que tu cites sont mes favorites. Particulièrement Descent into the Village qui m'a marqué dans le premier teaser trailer du jeu et qui me fait apprécier d'avantage un certain moment orienté plus action vers la fin du jeu.
Ada a écrit : 23 mai 2021, 22:52 Globalement je suis d'accord avec vous, sur ce point c'est beaucoup mieux que dans la précédente trilogie, ainsi que les upgrades des armes plus réalistes, l'approche de REVIII est plus raisonnable et fait davantage survival.
C'est de loin la meilleure représentation de ce système de jeu dans la série. Moi aussi je suis d'accord.
Ada a écrit : 23 mai 2021, 22:52 J'espère simplement qu'ils vont garder cette approche pour le remake du 4, ce qui reste encore à déterminer.
Carrément ! Je l'espère aussi. Si REmake 4 est réimaginé en suivant l'exemple de RE8 alors je serais probablement reconquis pour cet épisode. :bave
Ada a écrit : 23 mai 2021, 22:52 REVIII est bizarre, autant j'ai des tas de trucs à redire sur la direction artistique des différentes zones hormis le château, j'ai quand même envie d'y rejouer. Je pense que ça vient du potentiel d'exploration du jeu, c'est vrai que ça fait plaisir de voir un nouveau RE qui est satisfaisant de ce côté-là, j'avais perdu l'habitude.
Moi aussi j'ai ce sentiment. Je n'ai rien à redire sur le côté artistique du jeu, mais je suis confus à savoir si je l'apprécie davantage que RE7 ou non. Vous savez tous que j'ai kiffé énormément RE7 et il fait encore partie de mes épisodes favoris, mais RE8 a un petit quelque chose qui m'attire dans son exécution. Au vu des premiers trailers, j'ai eu l'impression que RE8 serait l'un des épisodes qui s'éloignerait le plus de la formule classique afin d'embrasser un nouveau style de survival-horror. Mais après l'avoir joué, je le trouve plus proche de ce que j'attends d'un Resident Evil.

Autant que je trouve RE7 proche des Resident Evil classiques par moments, autant je trouve Resident Evil 8 encore plus proche sur d'autres aspects. Et même si j'ai adoré la famille Baker et Eveline comme antagonistes, j'ai encore plus apprécié les antagonistes de RE8. C'est peut-être parce qu'ils sont plus proche des antagonistes que l'on a l'habitude de voir dans les Biohazard.

Par exemple Mother Miranda est une vilaine qui a des similitudes avec Osmund Saddler et Alexia Ashford et Alexia est ma seconde antagoniste favorite après Albert Wesker.

Et j'apprécie également le bestiaire de RE8 qui colle très bien avec son intrigue, et les créatures sont suffisamment bien réparties à travers le jeu qu'elle nous réservent encore des surprises et ne nous lassent pas vraiment, même après avoir presque fini le jeu au cours d'un premier run. Contrairement au bestiaire plus timide de RE7 qui devient répétitif après la première moitié du jeu finie.
''His story comes to a close.''
Resident Evil VIIIage
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 5818
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Patrick a écrit : 24 mai 2021, 08:22Tu parles du couteau que l'on trouve dans un cercueil ?
Oui, c'est bien ça. Merci de l'explication détaillée, j'ai dû rater le document qui explique tout ça dans le jeu. J'ai trouvé je crois 45/47 documents lors de mon premier run, en tout cas il m'en manquait deux, et si ça se trouve celui-là fait partie de ceux que j'ai ratés. Je ne l'ai a priori pas non plus trouvé lors de mon deuxième run.
Patrick a écrit : 24 mai 2021, 08:22
Je crois que j'aurais préféré être attaqué par des poupées parasitées dans les sous-sols de la maison, plutôt que d'être poursuivi par le bébé géant difforme.
Oui cette créature me donne la frousse mais étant une hallucination je l'ai trouvée moins intimidante dans mes runs suivants. Pour moi la meilleure partie des hallucinations sont les apparitions fantômes de Mia.
Alors j'ai refait Beneviento aujourd'hui en essayant d'aller très vite pour m'en débarrasser, et en effet, ce grotesque bébé fait moins flipper la seconde fois car on sait à quoi s'attendre bien entendu, on connaît les lieux et on sait comment le contourner très facilement. Les deux salles où c'est vraiment facile et rapide, c'est l'atelier et l'étude, on le contourne avec la table et c'est fini, ça va très vite.
Toi qui as fait le jeu 6 fois, peut-être que tu pourras répondre à mes questions concernant ce passage :
- Est-ce que tu as essayé de retourner au sous-sol par l'ascenseur après avoir buté Angie/Donna ? Je me demandais si le sous-sol était hypothétiquement totalement différent une fois l'hallucination partie.
- Il me semble que les passages sont modifiés à certains moments de la progression dans le sous-sol de la maison, par exemple, il m'a semblé que lorsqu'on revient du puits avec la clef, la porte de la salle adjacente à l'atelier (là où on lave l'alliance au robinet) est fermée, alors que si on repasse par là plus tard, elle est pourtant bien ouverte. Il m'a semblé, mais je ne suis pas sûr, que le conduit de la salle secrète de l'étude n'est plus accessible lorsqu'on se fait courser par le bébé du côté de la cuisine, chambre et tout ça ? Et une fois que j'ai eu posé le fusible à côté de l'ascenseur, je n'arrivais pas à appuyer sur le bouton et le bébé revenait, du coup j'ai dû aller dans l'étude pour l'éviter, et j'ai cherché brièvement dans le noir le passage secret mais je ne l'ai pas trouvé, il disparaît en fait à la fin alors ? Ou juste je l'ai raté parce qu'il faisait trop noir ?

Par rapport aux apparitions de Mia, ouais c'est clair c'est flippant ces conneries. Lors de mon premier run, je n'avais pas été explorer le couloir derrière le conduit du passage secret de l'étude, j'avais récupéré les ciseaux sur la poupée mais j'étais reparti à l'atelier directement. Cette fois-ci, j'ai utilisé les ciseaux pour passer par le conduit et aller explorer un peu avant que l'infâme bébé ne soit là, et j'avais donc raté le téléphone qui sonne (je n'ai pas décroché lol, même pas envie), et lorsque j'ai déverrouillé la porte de la salle adjacente à l'atelier, en entrant à l'intérieur j'ai vu Mia passer derrière la vitre, du côté de l'atelier, j'avais aussi raté ça la première fois. En effet ça surprend, puisque les lieux sont totalement vides, c'est assez perturbant de voir du mouvement inattendu comme ça. Foutue maison Beneviento :SS

Autre chose, y'a des scènes qu'on ne peut pas skip, ou devrais-je dire toutes ?, comme la scène où Angie ou je ne sais qui fait son monologue après que les lumières se soient éteintes dans l'atelier quand on a ramassé la fiole jaune, et la vidéo dans l'étude lorsqu'on a mis les films dans le bon ordre, trop chiant de devoir se taper ça en entier, et pareil pour les scènes quand on plante Angie avec les ciseaux, j'ai trouvé ça vraiment chiant de ne pas pouvoir passer les scènes.
Patrick a écrit : 24 mai 2021, 08:22Après avoir fini le jeu la première fois, l'usine de Heisenberg avait été la zone que j'avais le moins appréciée. Mais après l'avoir refaite, elle a fini par remonter davantage dans mes préférences. J'adore son look esthétique qui se rapproche énormément des laboratoires crades et inquiétants des épisodes originaux. J'ai fini par apprécier l'usine à la maison Beneviento
Je pense que l'usine doit être plus agréable à refaire quand tu connais un peu mieux les lieux, après tout ils se sont donné la peine de faire des niveaux assez vastes avec de l'exploration et du backtrack, certaines pièces demandent réflexion aussi, y'en a une, dans mon premier run je n'ai pas trouvé comment y retourner alors qu'elle était accessible au départ, et y'a des trésors/bonus que j'ai ratés car ils étaient dans une pièce à laquelle je n'ai pas su comment accéder, c'est un peu technique, en tout cas, niveau exploration c'est plutôt satisfaisant. L'esthétique est spéciale, mais par contre contrairement à toi ça ne me rappelle pas l'esthétique des labos des premiers, non. Avec ces éléments un peu cyber punk, futuristes un peu bizarres et ces couleurs super saturées, c'est totalement différent des labos de RE1 et 2, ou de la dead factory de RE3, je ne trouve pas de points communs personnellement, c'est encore un autre genre.
Patrick a écrit : 24 mai 2021, 08:22Dans les jeux ou mini jeux avec une limite de temps, je ne suis pas gérable et je suis très mauvais perdant. Je suis trop stressé et je suis presque incapable d'y ressentir du plaisir. En gros je n'ai pas de fun à y jouer et ma frustration reste même si j'ai réussi à obtenir la récompense voulue. Pour moi les modes Mercenaires n'ont rien à faire dans les Resident Evil. Mais ça c'est mon avis personnel.
Oui d'accord, je comprends bien ce qui te déplaît, du coup. Le fait d'être pressé par le temps met pas mal de pression en effet, ça met parfois sous tension ce genre de mode, ce n'est pas pour tout le monde.
Patrick a écrit : 24 mai 2021, 08:22The 4th Survivor est vraiment difficile dans REmake 2. Je l'ai fini une seule fois après environ sept tentatives et j'ai persévéré pour obtenir le dernier trophée qu'il me restait afin de platiner le jeu. Dorénavant, lorsque je termine le remake de Resident Evil 2, je me tape son 4th Survivor sur youtube afin de finir l'arc narratif complet de RE2 sans me casser les couilles.
Ce genre de mode très difficile, si tu ne pratiques pas régulièrement après avoir réussi à le terminer, tu perds tes acquis super vite.
Patrick a écrit : 24 mai 2021, 08:22Autant que je trouve RE7 proche des Resident Evil classiques par moments, autant je trouve Resident Evil 8 encore plus proche sur d'autres aspects. Et même si j'ai adoré la famille Baker et Eveline comme antagonistes, j'ai encore plus apprécié les antagonistes de RE8. C'est peut-être parce qu'ils sont plus proche des antagonistes que l'on a l'habitude de voir dans les Biohazard.
Peut-être, oui. En tout cas REVIII est plus proche de la formule qui me plaît, que REVII. Si j'arrive à y rejouer malgré ce passage chiant qui me déplaît parfaitement et qui casse le rythme du jeu, c'est que la recette est là. Disons qu'en ce qui me concerne, REVIII est loin d'être le RE idéal mais il propose assez d'ingrédients pour que j'arrive à mettre de l'eau dans mon vin concernant les parties qui me plaisent le moins.

Cependant, objectivement, je ne rejouerai jamais à REVIII autant qu'à la première trilogie ou à Outbreak, ou même à RE5 (mon préféré de la trilogie 4-6). Une fois que j'aurai débloqué assez de trucs et que j'aurai fini deux, peut-être trois parties, je vais sûrement l'abandonner pour une durée indéterminée. Je n'aurai pas la patience (ni sûrement les skills) pour réussir tous les challenges proposés par le jeu et puis je préférerai refaire d'autres RE dont je préfère largement l'ambiance et la direction artistique, tant qu'à faire.
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 1821
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Ada a écrit : 25 mai 2021, 02:52 J'ai trouvé je crois 45/47 documents lors de mon premier run, en tout cas il m'en manquait deux, et si ça se trouve celui-là fait partie de ceux que j'ai ratés. Je ne l'ai a priori pas non plus trouvé lors de mon deuxième run.
Moi j'ai trouvé 46/47 documents dans mon premier run. Mon document manquant je l'ai trouvé dans ma seconde partie. C'était le document qui se trouve dans la cuisine du château la ou on trouve la bouteille de vin.
Ada a écrit : 25 mai 2021, 02:52
Toi qui as fait le jeu 6 fois, peut-être que tu pourras répondre à mes questions concernant ce passage :
- Est-ce que tu as essayé de retourner au sous-sol par l'ascenseur après avoir buté Angie/Donna ? Je me demandais si le sous-sol était hypothétiquement totalement différent une fois l'hallucination partie.
Oui j'ai essayé de retourner dans le sous-sol après l'hallucination et malheureusement cet partie de la maison devient inaccessible après la mort de Donna Beneviento. Impossible d'y retourner.
Ada a écrit : 25 mai 2021, 02:52
- Il me semble que les passages sont modifiés à certains moments de la progression dans le sous-sol de la maison, par exemple, il m'a semblé que lorsqu'on revient du puits avec la clef, la porte de la salle adjacente à l'atelier (là où on lave l'alliance au robinet) est fermée, alors que si on repasse par là plus tard, elle est pourtant bien ouverte. Il m'a semblé, mais je ne suis pas sûr, que le conduit de la salle secrète de l'étude n'est plus accessible lorsqu'on se fait courser par le bébé du côté de la cuisine, chambre et tout ça ? Et une fois que j'ai eu posé le fusible à côté de l'ascenseur, je n'arrivais pas à appuyer sur le bouton et le bébé revenait, du coup j'ai dû aller dans l'étude pour l'éviter, et j'ai cherché brièvement dans le noir le passage secret mais je ne l'ai pas trouvé, il disparaît en fait à la fin alors ? Ou juste je l'ai raté parce qu'il faisait trop noir ?
Pendant les appariations du bébé difforme, le jeu nous pousse à suivre un chemin scripté et donc les passages sont modifié pour nous faire aller la ou le scénario le demande dans cet zone. Tu as raison, certaines portes sont fermer pendant une courte période lorsque cet horrible créature est dans les parages.

Et oui le conduit du passage secret n'est plus accessible lorsque le bébé nous poursuit du côté des cuisines. Le chemin semble avoir été bloqué par des meubles que le bébé a renversé et on doit passé par la salle du robinet pour poursuivre notre route.

Lorsque tu pose le fusible à côté de l'ascenseur tu es dans l'incapacité de pouvoir appuyer sur le bouton car le jeu semble vouloir nous obligé à fuir le bébé dans la pièce adjacente. Le fait que tu ne peux pas appuyer sur le bouton est apparemment voulu pour le gameplay de cet section.

En ce qui concerne le passage secret, il ne disparaît pas vraiment pendant ton dernier passage dans cet pièce, c'est seulement qu'il s'est refermé.
Ada a écrit : 25 mai 2021, 02:52
Cette fois-ci, j'ai utilisé les ciseaux pour passer par le conduit et aller explorer un peu avant que l'infâme bébé ne soit là, et j'avais donc raté le téléphone qui sonne (je n'ai pas décroché lol, même pas envie), et lorsque j'ai déverrouillé la porte de la salle adjacente à l'atelier, en entrant à l'intérieur j'ai vu Mia passer derrière la vitre, du côté de l'atelier, j'avais aussi raté ça la première fois.
Je sais pas comment tu fais pour ne pas être tenté de répondre au téléphone. :lol Moi je suis incapable de passé à côté des moindres choses qui se produit dans les jeux que je traverse. Je suis perfectionniste et chaque détail peut être crucial pour le scénario :lol5 De plus je me dit que le personnage ne ferait jamais une chose pareille car pour lui, il existe vraiment dans ce monde.

Moi aussi j'ai fait la même erreur pendant mon premier run et j'ai raté la scène du téléphone. C'est pas tres important car il s'agit d'un autre message de Mia mais sa explique pourquoi Ethan précise dans son carnet ''Quel était le secret que Mia me cachais?'' ou quelque chose tu genre.

Tiens je te partage la scène du téléphone si tu es curieuse au final:
https://youtu.be/xeQq2-rwd3M?t=59
Ada a écrit : 25 mai 2021, 02:52
Autre chose, y'a des scènes qu'on ne peut pas skip, ou devrais-je dire toutes ?, comme la scène où Angie ou je ne sais qui fait son monologue après que les lumières se soient éteintes dans l'atelier quand on a ramassé la fiole jaune, et la vidéo dans l'étude lorsqu'on a mis les films dans le bon ordre, trop chiant de devoir se taper ça en entier, et pareil pour les scènes quand on plante Angie avec les ciseaux, j'ai trouvé ça vraiment chiant de ne pas pouvoir passer les scènes.
On ne peut faire skip car elle ne sont pas des scènes ou cinématiques. Même si il y a des dialogues sa ce produit pendant des phases de gameplay en temps réel. La vidéo dans l'étude fait partie du puzzles que tu y résous car par la suite le passage secret est révélé. Ce n'était pas une cinématique à proprement parler. C'est l'animation de la réussite du puzzle comme pour la mélodie du piano dans le châteaux ou la boite à musique.
Ada a écrit : 25 mai 2021, 02:52 Je pense que l'usine doit être plus agréable à refaire quand tu connais un peu mieux les lieux, après tout ils se sont donné la peine de faire des niveaux assez vastes avec de l'exploration et du backtrack, certaines pièces demandent réflexion aussi, y'en a une, dans mon premier run je n'ai pas trouvé comment y retourner alors qu'elle était accessible au départ, et y'a des trésors/bonus que j'ai ratés car ils étaient dans une pièce à laquelle je n'ai pas su comment accéder, c'est un peu technique, en tout cas, niveau exploration c'est plutôt satisfaisant. L'esthétique est spéciale, mais par contre contrairement à toi ça ne me rappelle pas l'esthétique des labos des premiers, non. Avec ces éléments un peu cyber punk, futuristes un peu bizarres et ces couleurs super saturées, c'est totalement différent des labos de RE1 et 2, ou de la dead factory de RE3, je ne trouve pas de points communs personnellement, c'est encore un autre genre.
Oui l'usine est plus agréable à refaire quand tu connais mieux les lieux. Et plus rapide à terminer également. Elle n'est finalement pas plus longue à traverser que le château Dimitrescu. C'est un temps de jeu similaire.

C'est vrai que l'usine ne possède pas vraiment l'esthétique des laboratoires des épisodes originaux. C'était peut-être pas le bon terme pour décrire mon sentiment pour cet zone. L'usine est vieille, rouillé de partout et construite dans des ruines ancienne. C'est crade et sinistre et des expériences inhumaine y ont eu lieu. J'ai ressenti un sentiment similaire à celui que j'ai ressenti lorsque j'ai visité le laboratoire Arklay pour la première fois dans RE1.

De plus c'est cet partie qui se rapproche le plus d'un laboratoire dans RE8 et j'adore terminer mes Resident Evil dans un laboratoire. Et j'apprécie que Capcom a choisi une esthétique plus proche du format classique pour une tel zone( je parle de son coté sinistre) en comparaison au design plus moderne et moins inquiétant des Nest 1 et 2 dans les remakes de RE2 et RE3.

J'aime bien la réinterprétation du laboratoire de RE2 dans son remake mais son esthétique est trop propre et plus rassurante. On as pas vraiment l'impression d'une descente aux enfers. On ne sent pas la présence du mal dans les décors contrairement à l'usine de Heisenberg.
Ada a écrit : 25 mai 2021, 02:52 Ce genre de mode très difficile, si tu ne pratiques pas régulièrement après avoir réussi à le terminer, tu perds tes acquis super vite.
Tu as raison. Je sais que je suis capable de le refaire et le finir mais j'ai un peu perdu la maitrise de ce scénario qui demande plus de réflexes et de patience.
Ada a écrit : 25 mai 2021, 02:52 Cependant, objectivement, je ne rejouerai jamais à REVIII autant qu'à la première trilogie ou à Outbreak, ou même à RE5 (mon préféré de la trilogie 4-6). Une fois que j'aurai débloqué assez de trucs et que j'aurai fini deux, peut-être trois parties, je vais sûrement l'abandonner pour une durée indéterminée. Je n'aurai pas la patience (ni sûrement les skills) pour réussir tous les challenges proposés par le jeu et puis je préférerai refaire d'autres RE dont je préfère largement l'ambiance et la direction artistique, tant qu'à faire.
Je comprends. Dans mon cas j'ai suffisamment apprécié RE8 pour le refaire autant que les deux premières trilogie. J'ai déjà terminer le jeu six fois et bien que je prend une pause pour jouer à Mass Effect: Legendary Edition je vais probablement revenir sur RE8 bientôt.

Cependant et à cause de ma nature concernant les franchises que j'adore je suis presque incapable de rejouer à un épisodes passé sans refaire toutes les suites majeur qui doivent suivre après.

Par exemple si je dépoussière REvelations 1 seulement pour le refaire pour le fun je vais inévitablement me faire RE5, Rev2, RE6, RE7 et RE8 par la suite. J'ai eu du mal à contrôler cet urge lorsque j'ai jouer aux remakes de RE2 et RE3. Je me suis même fait un marathon incluant REmake 2 et REmake 3 à la place de leur versions original.

Et quand je dit un marathon je parle d'un marathon ou j'ai fais tous les épisodes canonique de la série en ordre chronologique en excluant Umbrella Corps et les scénarios récapitulateur des Chronicles. Et je ne fait pas que exploré ou combattre les ABO sur mon chemin. Je trouve et relis tous les documents dans leur entièreté également.

Voici le marathon que je me suis fait l'an dernier:
Resident Evil 0
REmake 1
REmake 2
REmake 3
Outbreak
Outbreak file 2
Survivor
code: Veronica
Dead Aim
Operation Javier
Umbrella's End
Resident Evil 4
Degeneration
REvelations 1
Resident Evil 5
Damnation
REvelations 2
Marhawa Desire
Resident Evil 6
Heavenly Island
Vendetta
Resident Evil 7: biohazard
Not A Hero
End of Zoe
J'en ai eu pour un mois. :desespere

En passant moi aussi RE5 est mon épisode favoris de la seconde trilogie.
''His story comes to a close.''
Resident Evil VIIIage
Avatar de l’utilisateur
Sly
Modérateur
Messages : 3542
Inscription : 27 nov. 2003, 20:53
Gamertag : le vrai Sly
Playstation Network ID : Slyohazard
Localisation : Chambéry (73)

Ada : Ce n'est pas possible de donner le choix entre vue subjective ou 3ème personne, car la vue choisie a un impact direct sur le gameplay. Le jeu ne se jouera pas de la même manière selon s'il est en FPS ou TPS. On voit bien dans les jeux qui proposent ce choix que cela coince quelque part, et seuls les jeux demandant peu de précision comme les RPG occidentaux (Fallout, Elder Scrolls, etc) peuvent se le permettre, avec malgré tout des résultats souvent peu probants en termes d'animation du personnage joué.
Ada a écrit :C'est quand même dingue, on a droit à ça depuis RE4 ça fait plus de 15 ans, et tous les jeux suivants quasiment, avaient lieu dans des coins reculés, ruraux pour la plupart. On a eu un peu d'environnements urbains dans RE6, Tall Oaks et Lanshiang mais c'était vraiment très bref et pas très explorable non plus.
C'est faux.

RE5 démarre à Kijuju, une zone urbaine, puis on va dans un marais, un village d'indigènes, un champ de pétrole, des ruines anciennes, un labo et un tanker : rien de très rural là-dedans, sauf à considérer que le village N'dipaya et ses trois poules qui se courent après soit une zone rurale, m'enfin perso je trouve pas que l'épithète convienne. :?
Dans RE6, y a rien de rural non plus. Lanshiang, Tall Oaks, l'Édonie, c'est tout de la ville (ou presque, cf. la randonnée hivernale du chapitre 2 de Jake). Dire que les passages urbains de RE6 sont "brefs" alors qu'ils représentent la majorité du jeu, ça me paraît aberrant ! Ok ils ne sont pas très "explorables" mais cela tient à la nature du jeu et à sa linéarité.
Revelations 1 : bateau de croisière, aérodrome, bâtiment moderne à Terragrigia... aucun décor rural non plus.
Revelations 2 : en-dehors du village de pêcheurs de l'épisode 2, il n'y a rien qu'on puisse qualifier de rural non plus. On traverse même à un moment donné des immeubles en ruines d'une ville d'inspiration soviétique.

En fait, c'est RE7 qui nous fait retourner dans un manoir perdu dans la cambrousse, en référence directe non pas à RE4, mais à RE1, tu sais, le RE fondateur de la première trilogie que tu cites en exemple à longueur de temps. :dent
Ada a écrit :Ils lâchent des soins aussi, du moins dans la démo il me semblait en avoir ramassé sur les lycans tués dans les herbes hautes à côté de la maison de Luiza. Dans le jeu final, j'ai ramassé des herbes sur les ennemis parfois, je crois.
Les ennemis lâchent effectivement parfois des herbes, mais à la différence de RE7, ces dernières ne peuvent plus être utilisées directement comme un soin. On est obligé de les combiner avec un fluide pour créer un soin, ce qui fait donc de l'herbe un composant et non plus un soin. On peut dire par conséquent que les ennemis de RE8 ne lâchent pas de soins - ni de munitions, en suivant le même raisonnement - mais uniquement des composants (ou des Lei/trésors), ce qui change nettement la donne en terme de gameplay comme je l'ai expliqué précédemment.
Ada a écrit :L'esthétique est spéciale, mais par contre contrairement à toi ça ne me rappelle pas l'esthétique des labos des premiers, non. Avec ces éléments un peu cyber punk, futuristes un peu bizarres et ces couleurs super saturées, c'est totalement différent des labos de RE1 et 2, ou de la dead factory de RE3, je ne trouve pas de points communs personnellement, c'est encore un autre genre.
Là encore je me dois de te contredire. :^^ L'usine est tout sauf futuriste. Elle ressemble à une vieille décharge pleine de bric-à-brac et de métal rouillé de partout. Cyberpunk ? Je vois pourquoi tu as pu penser à ce terme
les ennemis bourrés d'implants métalliques, c'est ça ?
mais ça ne me paraît pas approprié non plus. "Steampunk", à la rigueur, collerait plus à l'esthétique générale du lieu et de ses ennemis "bricolés", mais en poussant le curseur du côté gothique à la Frankenstein, l'inspiration principale de la zone et du maître de céans.
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 5818
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Merci Patrick de toutes tes réponses détaillées.

Concernant l'esthétique du labo de RE:2, elle m'embête beaucoup car je trouvais que l'original avait un charme fou, là y'a plus rien, quoi, c'est du plastoc, c'est blanc, c'est nul, le labo a perdu tout son charme. Même la plateforme à trois branches a perdu son identité, avec ce néant gigantesque autour, ça n'a aucun sens. Ça rappelle davantage les moments les plus SF d'un Tomb Raider Underworld (et sûrement plein d'autres jeux) que RE, je n'accroche pas. Le labo original aura toujours ma préférence avec ses murs et portes métalliques (et le bruit que les pas font au sol), esthétiquement c'est le labo que je préfère de tous les épisodes sortis à ce jour. J'étais aux anges de le retrouver dans Below Freezing Point. Un peu moins dans Biohazard Ø par contre, où ils l'avaient considérablement vieilli et donné un aspect rouillé, je n'étais pas trop fan de ce changement qui d'ailleurs allait dans le même sens que le remake de RE1 où ils ont tout vieilli.

Si à chaque fois que tu veux jouer à un RE tu ne peux t'empêcher de tous les faire en même temps à chaque fois, t'as pas fini :lol Quand on aime...

Sly :

Je ne sais pas ce que ça donne les jeux qui proposent la double vue, mais du coup je n'arrive pas trop à me figurer ce qui pourrait poser problème pour REVIII.

Pour mon emploi du mot rural, bon, tu chipotes un peu là, j'ai dit rural ET des coins reculés. Je voulais décrire tous ces endroits peu peuplés voire déserts ou abandonnés, dont l'urbanisation est limitée, etc. Ne me dis pas que la plupart des jeux sortis post-RE4 ne se passent pas tous dans de tels environnements, à l'exception de Lanshiang et Tall Oaks dans RE6, le reste ce sont des îles perdues au milieu de nulle part, des bateaux en pleine mer, des patelins reculés avec des bicoques en bois et des installations rudimentaires, ou de vieilles installations abandonnées perdues au milieu de nulle part, pour moi c'est la cambrousse tout ça. Même si la cambrousse cache parfois une installation high tech, on est quand même dans la cambrousse, à la base.
Et quand je dis que les zones en ville étaient brèves dans RE6, alors oui, peut-être que c'est plus un ressenti que ce n'est factuel mais vu que la plupart du temps, on ne fait que passer par là une fois et on avance, c'est en ce sens que j'ai dit que c'était un "bref passage". Je n'ai pas joué à Revelations 1 que je trouve sans grand intérêt et avec des designs de monstres et de personnages d'un goût plus que discutable, donc certes j'ai pu rater des environnements proposés dans la série depuis ces 15 dernières années, mais j'exprimais mon ressenti global en généralisant un peu oui, car pour moi la majorité des environnements proposés par la série depuis RE4 sont dans des trous perdus.

Oui oui, REVII nous fait retourner dans un manoir au milieu de nulle part, même si cela correspond au setting de RE1 en théorie, en pratique c'est très différent. Oui je la ramène tout le temps avec la première trilogie, après tout c'est la meilleure, y'a de quoi. Mais RE1 n'est pas mon préféré. Niveau environnements, j'ai préféré RE2 et 3, j'ai aimé que l'action ait lieu dans une grande ville.
Là où je voulais en venir c'est que j'aimerais qu'ils fassent de nouveau un RE urbain dans une grande ville, qu'on quitte les coins paumés et qu'on arrête les ambiances ésotériques et tout ça.

Quand je parlais d'un truc futuriste dans l'usine d'Heisenberg, je parlais de
la grande salle où il y a des espèces de pistons géants qui ressemblent à des bras articulés et qui se lèvent et s'abaissent, ceux qu'on peut les désactiver en tirant sur les lumières rouges de chaque côté.
J'ai dit cyber punk pour la raison que tu as citée oui, mais il est vrai que l'ambiance générale des décors fait davantage steam punk c'est ça, c'est une influence que j'ai ressentie en tout cas au niveau de l'esthétique des lieux.

Est-ce que cette fois ci, la façon dont j'ai exposé mes ressentis est acceptable pour monsieur ?? Lol.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Fondateur
Messages : 12503
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

Là où je voulais en venir c'est que j'aimerais qu'ils fassent de nouveau un RE urbain dans une grande ville, qu'on quitte les coins paumés et qu'on arrête les ambiances ésotériques et tout ça.
je suis du même avis qu'Ada, rien de tel qu'un bon milieu urbain pour blaster du Z. On sentait déjà la différence, niveau ambiance, avec le lieu insulaire de Code Veronica, mais c'était bien rattrapé par l'histoire des Ahsford et l'aménagement des lieux.

D'ailleurs, si on joue encore à Biohazard Outbreak 1 & 2 Ada et moi, c'est que consciemment, nous préférons simplement cette ambiance post-apocalyptique là, à la George A Romero, pas à la Stephan Sommers, clairement.

C'est pour cela aussi que je suis enthousiaste au retour de cette ambiance dans la série Infinite Darkness. J'aurai aimé que cet infini Z dure pour le bakground de RE en fait, comme pour "The Walking Dead" pour lequel j'ai adoré patienter après chaque nouveau volume de BD chez Delcourt ou chaque nouvel épisode de la série TV, y compris pour FEAR.

Mais je comprends, même si je n'approuve pas toujours, qu'il en faut pour tout le monde.
Seulement, quand tu aimes quelque chose ou quelqu'un pour ce qu'il est au départ, c'est dur de le voir partir sur une autre voie, surtout si celle-ci ne te plait pas.
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 5818
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

C'est ça. CODE:Veronica est bien construit dans l'ensemble, les décors sont intéressants, agréables à parcourir, la dernière fois que je l'ai fait j'ai passé un très bon moment, surtout que c'était avant la sortie des remakes et que des RE comme ça, ça n'existait plus depuis des années. J'ai cependant toujours un peu mal vécu le changement d'environnements avec l'île Rockfort, l'Antarctique et tout ça, même si je reconnais qu'ils sont quand même bien.
Ce qui m'importe le plus toutefois, c'est le format de jeu à la Biohazard, qui n'était pour moi plus respecté depuis RE4, et qui a fait son retour en grandes pompes avec les remakes et REVIII. Même si les environnements de VILLAGE me plaisent moins (hormis le château), ça me va quand même suffisamment pour m'impliquer dans le jeu. Et puis un peu de changement n'est pas toujours désagréable il est vrai.

Cependant, là ça commence sérieusement à dater, donc je ne sais pas ce que prévoit Capcom, mais ça me paraitrait quand même logique qu'un retour à l'environnement urbain se fasse au bout d'un moment, après toutes ces années à aller dans des tas de coins paumés partout sur la planète. Il est temps qu'ils mouillent la chemise pour nous faire explorer une vaste ville mais à la sauce RE, comme ce qu'ils ont fait pour VILLAGE, mais adapté à des environnements urbains avec des bâtiments et installations incroyables et des Tyrants somptueux :wink
Avatar de l’utilisateur
Sly
Modérateur
Messages : 3542
Inscription : 27 nov. 2003, 20:53
Gamertag : le vrai Sly
Playstation Network ID : Slyohazard
Localisation : Chambéry (73)

Ada a écrit :Ne me dis pas
Ben si, je le dis, haut et fort ! :p
D'accord, les décors de REV2 font très "île fantôme", je le concède. Néanmoins, Kijuju n'a rien d'un "coin reculé", même "peu peuplé", pareil pour l'Édonie. Je ne sais pas où tu es allée chercher ça.
C'est tout de même très curieux que tu cites Raccoon City comme exemple de "grande ville", alors qu'elle a précisément été designée comme *le* trou paumé par excellence ! :lol Du point de vue américain et japonais, Raccoon City est un bled de bouseux : 100.000 habitants pour eux, ça équivaut à une bourgade de 10.000 chez nous en terme de perception par le public français.
En réalité, bien que je n'ai rien de tangible pour étayer mes propos, il y a même de grandes chances pour que Kijuju soit largement plus peuplé que Raccoon City !

Ce que je comprends de tes propos, c'est que tu veux un retour à un environnement urbain de type occidental.
Ce qui est cocasse, c'est que si les scénaristes ont fait péter Raccoon City, c'est parce qu'ils craignaient que les joueurs se lassent qu'on leur resserve les mêmes types de décors à chaque fois.
Même si l'objectif final de la création d'un jeu vidéo, c'est de faire rentrer du pognon dans les caisses, faut pas oublier que les mecs qui les font dans l'arrière-boutique sont des créatifs. Ils n'ont pas envie de s'auto-plagier pendant 25 ans à resservir la même soupe. Oui je sais, ce que je dis peut paraître fort de café - on parle de Capcom, souvent cité en exemple comme le roi du recyclage - mais quand on regarde la série principale avec un peu de recul et d'objectivité, on ne peut décemment pas nier que la variété est au rendez-vous. La série nous a fait faire le tour du monde en renouvelant constamment son bestiaire et son gameplay - on ne peut pas en dire autant de toutes les séries.
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 5818
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Alors l'Edonie, ça commence dans un espèce de village au pied de la montagne, au bord d'une falaise ou je ne sais quoi, baraquements en bois, maisons délabrées. Après par la suite y'a des bâtiments un peu plus vastes et robustes, oui, c'est vrai, il y en a. Mais c'est désolé, à moitié en ruines, quoi. Ça rentre quand même dans ce que je disais précédemment :p On peut s'arrêter sur des détails comme ça encore pendant longtemps, mais je pense que tu vois ce que je voulais dire.

Raccoon City, oui au début c'était une petite ville, et puis elle s'est agrandie au fil des épisodes. Même si tu me dis que pour les USA c'est une petite ville, quand on regarde la map de RE3 ce n'est pas si petit,et puis il y a un zoo, il y a même un métro ! Une petite bourgade n'aurait pas tout ça. Je te l'accorde, le métro n'a pas non plus énormément de stations, il a été rajouté dans Underbelly et à la base il n'y avait que le tramway, mais la ville a pris de l'ampleur au fil des épisodes. Je considère donc Raccoon City comme une grande ville de par son aspect général, ses infrastructures et installations.
Sly a écrit : 28 mai 2021, 19:10Ce que je comprends de tes propos, c'est que tu veux un retour à un environnement urbain de type occidental.
Oui.
Sly a écrit : 28 mai 2021, 19:10Ce qui est cocasse, c'est que si les scénaristes ont fait péter Raccoon City, c'est parce qu'ils craignaient que les joueurs se lassent qu'on leur resserve les mêmes types de décors à chaque fois
Bah justement, je trouve que ce que tu dis vis-à-vis de la première trilogie est aussi valable vis-à-vis des types d'environnements proposés par tout ce qui est sorti depuis, et je pense qu'après une si longue période passée dans les types de décors que je citais dans mon précédent message, revenir à un truc urbain passerait bien à l'heure actuelle, suffisamment de temps est passé pour qu'on ne puisse pas dire à Capcom qu'ils nous pondent toujours la même chose, au contraire.
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Fondateur
Messages : 12503
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

Ce qui est cocasse, c'est que si les scénaristes ont fait péter Raccoon City, c'est parce qu'ils craignaient que les joueurs se lassent qu'on leur resserve les mêmes types de décors à chaque fois.
RE à l'origine se devait d'être un jeu plutôt confidentiel, expérimental même sur le concept je dirai, si l'on considère son appellation de "genre" qui n'en est pas un à sa sortie : -SURVIVAL HORROR -
Capcom n'espérait pas en vendre plus de 300.000 exemplaires, le score d'un Gun Survivor quoi.
Le succès de RE1 a amené Capcom à faire deux autres épisodes dont RE2 et RE3 sont fondamentalement des prolongements de RE1, dans le même moule quoi. Ce que l'on a perdu lorsque Mikami a décidé de faire de RE4 un blockbuster de "new action game" ou de "horror game" pour se renouveler. Certains ont même eu peur avec RE4 (si, si, j'en connais ;) ) Bref, oui, on est passé d'une ambition de ciné club à une production qui devait remplir 12 salles d'un kinépolis. La raison économique l'a emporté sur le jeu vidéo d'auteur pour ainsi dire.
C'est tant mieux je dirai, sinon on ne serait peut-être plus entrain d'en parler et à en débattre aujourd'hui même. Mais ça fait Chkit quand même pour les premiers spectateurs qui avaient pris (dépenser) leur premier billet pour le 1er épisode parce qu'ils sentaient qu'il se passait quelque chose de totalement nouveau et de purement innovant à l'époque : avoir peur dans un jeu vidéo. Vous avez eu peur vous dans RE Village :? (exception faite de Beneviento, un comble, même si j'ai adoré pour ma part)
Et à force de tirer sur la ficelle, on en arrive à la situation d'aujourd'hui où RE est la seule licence qui fait rêver (kiffer comme disent encore nos jeunes) à chaque nouvelle annonce, alors que ce n'est pas fondé. Chacun d'entre nous inconsciemment espère retrouver un peu de ce qui l'a fait kiffer auparavant. Cependant, on est dans un système de jeu archaïque quand on y regarde bien comparé à ce que fait la concurrence. Mais ça marche parce que Capcom ménage la chèvre et le chou et y va par petites retouches pour faire évoluer son système de jeu. La seule "révolution" notable, la seule prise de risque aura finalement été le passage à la vue FPS et un épisode en VR avec RE VII. Et on voit bien que ça ne contente pas tous le monde, là où, et nous étions déjà nombreux à l'époque, la première "trilogie" nous réunissait à l'unisson. il ne faut pas que Capcom oublie que, si la licence RE en est là où elle en est aujourd'hui c'est grâce au plébiscite des fans de la première heure.
Bref, tout ça pour dire qu'il ne faut pas se voiler la face, dans la saga RE il y a des oeuvres d'art, de très belles pièces et des tableaux de brocante. Tout ça est subjectif car certains me diront que RE4 est une oeuvre d'art (pour la métaphore), mais de mon côté je considère RE4 comme juste une belle oeuvre à contempler au passage dans une galerie mais à ne pas accrocher chez soi par rapport à d'autres RE.
Certaines citations de mon texte vont rester dans l'histoire, j'ai l'impression, non ? :lol
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Répondre