Resident Evil 4 (2023)

Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1468
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Localisation : Talence (33)
Contact :

Patrick
Non, nous avons aucune indication sur ce que devine Ada et l'Amber ! Mais quelque chose me dit que dans le future remake de Bio 5, on aura surement une réponse.
Image
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Fondateur
Messages : 12791
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

Pour celles et ceux qui l'attendait, le test de SW est dans les news ;) Bonne lecture ! :jumper
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1468
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Localisation : Talence (33)
Contact :

Encore une fois, merci pour ce test Hunk :)) ! Toujours agréable a lire, tu fait vraiment un boulot remarquable !!
Image
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 300
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Décidément, ce DLC semble faire l'unanimité parmi des fans. Merci pour ce compte rendu plus qu'encourageant et qui donne envie de le faire, Hunk. Vous me hypez à mort, les gars ! Je vais essayer de m'y mettre bientôt, ne serait-ce que pour profiter de l'histoire et le finir dans un premier temps pour me forger un premier avis. Mon meilleur ami ne va pas tarder à l'attaquer, d'ailleurs.
Image
Avatar de l’utilisateur
Hunk
Staff // Fondateur
Messages : 12791
Inscription : 27 nov. 2003, 21:26
Localisation : Lille
Contact :

Merci pour vos retours sur ma prose. :jumper ;))
Content que vous appréciez cet exercice jamais simple. :hehe
Outbreak Server :
ID: V108EA - HN: hunkBHFR
I don't call 911, I use 1911.
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 300
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Voilà, ayant acheté ce week-end Separate Ways, je me suis lancé dans ce DLC fraîchement sorti et l'ai dévoré en deux longues soirées en avoisinant la dizaine d'heures. En même temps, je suis de ceux qui prennent leur temps. Mais oui, une durée de vie moyenne comprise entre 5 et 7h, voire 6 et 8h pourrait être la moyenne générale pour une première partie découverte, mais n'oublions pas que SW reste assez rejouable par la suite.

Avant toute chose, je tiens à dire que ce nouveau contenu additionnel s'avère bien plus intéressant que je ne l'aurais imaginé, probablement un des meilleurs DLC que nous aura servi la franchise à ce jour, si ce n'est le meilleur. Jusqu'à présent, c'était Lost in Nightmares de RE5 mon préféré, mais ce nouveau Separate Ways (rebaptisé étrangement Une autre voie en français) garde désormais ma préférence. Au début, j'avoue que j'étais un peu dubitatif quant à son faible prix par rapport à ce que nous avait habitué Capcom avec ses seasons pass pour RE7 et RE8 par exemple. Mais le dernier trailer et l'avis très positif de notre admin Hunk ont pas mal aidé à me rasséréner et à dissiper mes doutes. Et après avoir goûté aux nouvelles aventures d'Ada dans RE4 version 2023, je peux confirmer que je ne regrette pas du tout mon achat, j'ai même surkiffé cette relecture de l'extension ! En fait, ce DLC vaut même largement plus que 10 euros pour le contenu qu'il a à offrir selon moi. S'il avait été à 20 euros en sachant déjà tout ce qu'il apporte au sein de son intrigue, de son cheminement si intelligemment construit et de sa rejouabilité, je l'aurais sans doute acheté les yeux fermés. J'attends d'habitude qu'il y ait des soldes pour prendre des DLC, mais là, c'est clairement l'exception à la règle.

Je n'aurais jamais pensé dire ça, mais je crois bien que je l'apprécie plus que son jeu de base en remake, fait rare pour être souligné. Et infiniment plus que RE3 Remake. Ce dernier est d'ailleurs sans cesse comparé à Separate Ways 2023, en raison de la durée de vie en découverte plus ou moins similaire, c'est marrant, alors qu'il aurait dû être commercialisé à 30 balles au lieu de 60 à sa sortie. Mais bon, cela a déjà été évoqué moult fois sur la toile, inutile de revenir là-dessus. Le fait est que je m'attendais déjà à un bon DLC avec tout ce qui se disait, mais ça va bien au-delà de mes espérances. Ce DLC n'est pas juste bon, il est excellent en tout point ! Capcom a su tirer son épingle du jeu avec brio. Chapeau bas.

Cela faisait près de deux ans que je n'avais pas retouché à l'extension originelle de Separate Ways couplée à son jeu de base, mais je me souviens encore du matériau de base pour remarquer les changements avec cette nouvelle mouture. J'ai donc pu agréablement constater que l'aventure était mieux construite et plus longue par rapport à l'aventure l'originale, qui elle restait bien plus condensée et charcutée en comparaison. Mais quand je dis longue, ce n'est pas de manière artificielle, loin de là. J'ai eu en effet cette sensation de complémentarité avec le jeu de base remaké de 2023 durant les 7 chapitres qui composent la campagne d'Ada Wong. Rien n'est laissé au hasard, rien n'est oublié. Comme on était en droit de s'y attendre, on retrouve du contenu qui avait été omis dans REmake 4 et quelques scènes ayant un semblant de déjà vu avec le DLC original mais bien remodelées. Exit la base navale du SW original de l'époque, cette fois c'est une refonte complète à laquelle on a droit, en parcourant des environnements connus mais modifiés et mélangés à d'autres inédits pour suivre le point de vue d'Ada. Ce faisant, j'ai trouvé l'aventure de la belle chinoise à la couleur écarlate plus dirigiste que celle de Leon. En effet, les zones sont plus fermées et on ne peut que rarement revenir sur ses pas, mais je ne considère pas cela comme un défaut. Ça rend l'aventure plus rythmée et il y a suffisamment d'obstacles sur la route pour obliger le joueur à avancer prudemment en mode découverte. La furtivité reste toujours une option, mais elle est potentiellement plus exploitée avec Ada qu'avec Leon au vu de la construction de l'aventure et du placement des ennemis. À cela s'ajoutent les trésors et les missions du marchand, comme dans la campagne principale avec Leon. Petit détail évident de nos jours, mais ce n'était pas toujours le cas à l'époque du jeu original RE4, les Ganados s'adressent désormais à Ada au féminin tout comme le marchand le ferait, et certaines répliques en viennent à changer. Dans le Separate Ways d'origine, on s'adressait à elle au masculin comme avec Leon, car les doublages n'avaient pas été refaits pour les répliques. Ainsi, certaines joyeusetés comme "cabrón!" (connard! pour Leon) passent à "cabrona!" (connasse! pour Ada), de la part des Ganados qui ne se gênent pas pour jurer comme un charretier. C'est la fête au village !

Il est vrai que le second trailer a été quelque peu exhaustif en spoils, bien que ces derniers restaient cryptiques et expéditifs en même temps. Mais je comprends mieux à présent certaines images concernant le gameplay, destinées à tromper le joueur (dans le bon sens j'entends, celui de la surprise bien entendu).
Par exemple, on apercevait dans le trailer durant quelques secondes le passage du téléphérique, nous laissant croire que ce passage du jeu original intégrerait SW 2023. Et effectivement, c'est bien le cas. Sauf que ce n'est pas dans le Village, même si à un moment Ada passe à côté du téléphérique dudit village alors qu'il est réparé à ce moment-là, contrairement à la campagne de Leon où le réseau de cabines suspendues est complètement détruit. C'est en réalité sur l'Île où ce passage a été implémenté et remodelé. Bravo Capcom. Ce n'est qu'un détail parmi d'autres peut-être plus importants, mais c'est ingénieux !
Toujours au niveau de la structure du cheminement, tout est bien pensé de sorte à déboussoler le joueur quelques instants avant que celui-ci ne réalise où il se trouve. Ça se prête surtout intelligemment au contexte, aux moments chronologiques et parfois aux nouvelles énigmes ponctuant votre périple. Énigmes simples mais bien pensées et intégrées au sein des environnements. Il y a certes du recyclage servant du point de vue interne d'Ada, mais contrairement au DLC Shadows of Rose de Resident Evil 8, ici le recyclage est bien plus cohérent.
Question personnages, Ada est tout bonnement plus humanisée en comparaison à sa campagne du jeu original de 2005. Elle l'était déjà dans RE2 (1998) et RE2 (2019), mais là, les développeurs l'ont tellement rendue plus humaine et vulnérable que l'on ne peut que s'attacher à son personnage. Attention cependant à ne pas mal m'interpréter, car par plus vulnérable ou fragile je ne veux pas forcément dire qu'elle est plus faible, bien au contraire ! C'est même une force, ici. La sulfureuse espionne n'en reste pas moins dangereuse et plus sérieuse que jamais, même si parfois elle laisse échapper un petit rire amusé ou un soulagement sensuel,. Mais point de forfanterie comme dans l'original où elle se moquait ouvertement de ses ennemis et se jouait de la plupart des situations en prenant pratiquement tout à la légère. Là, on a affaire à une Ada plus émotive, plus torturée par les choix difficiles qu'elle doit faire et davantage sensible dans un contexte plus terre à terre. Et bon sang, ce que j'adore ce qu'ils ont fait avec son personnage ! Elle surveille Leon à l'image d'un ange-gardien, mais peu importe qu'elle parcourt parfois les mêmes endroits que lui un peu modifiés, elle aura toujours une longueur d'avance sur lui qu'importe l'heure ou l'endroit. À noter que les motivations de la charmante asiatique font également écho avec le pétulant Luis Sera, qui a également été un peu plus travaillé dans son rôle qui laissait planer certaines zones d'ombres dans la campagne principale. Certains trous scénaristiques sont donc comblés autant du côté d'Ada que de Luis, et ma foi c'est un très bon point. Mais n'oublions pas la cerise sur le gâteau : Albert Wesker. On savait déjà qu'Ada travaillait pour lui dans l'extension originelle, mais le blond à lunettes de soleil ne sortait jamais de l'ombre et se contentait juste de lui donner des ordres à distance. Ici, Wesker va même jusqu'à se déplacer en personne pour recadrer ou aider Ada si nécessaire et s'assurer qu'elle fait son travail. Celle-ci n'étant qu'un pion dans son échiquier puisque le client est roi après tout, mais la reine rouge que l'on incarne possède également des atouts dans sa manche et pourrait bien lui damer le pìon. En tout cas, Wesker inspire plus de machiavélisme que jamais à travers ses apparitions, ce qui laisse plus que présager le remake suivant de la franchise. En résulte ainsi un scénario très bien développé révélant la partie immergée de l'iceberg de Biohazard 4 Remake, valorisant ses acteurs sur scène jusqu'à la tombée du rideau final.

Passons maintenant au gameplay, qui est le même que la campagne principale à quelques différences près qui peuvent faire... toute la différence ! Ou presque. En effet, Ada peut se servir du grappin afin de progresser dans les hauteurs ou en traversant des trous béants, ce qui parfois lui fera emprunter de petites routes annexes ou des raccourcis lui permettant d'éviter des dangers plus facilement. Un marqueur de la distance s'affiche jusqu'à ce que l'interaction devienne disponible, et magie ! Mais la véritable magie du grappin, c'est d'infliger des attaques de corps-à-corps en s'agrippant aux ennemis à distance en un éclair. Cette technique permet d'ailleurs d'affaiblir les boss avec des finish moves du plus bel effet. On peut même y déceler certaines références à la japanimation.
Le combat contre El Gigante (une variante plus colossale que ses cousins) est clairement une référence à Shingeki no Kyojin. Au début, j'y voyais une vague référence personnelle mais là, c'est vraiment assumé. Dans l'anime, les chasseurs de titans utilisent l'équipement tridimensionnel pour se déplacer dans les airs à coups de hautes voltiges et poignarder la nuque des titans où se trouve leur point faible. Ici, c'est similaire quand Ada utilise son finish move via le grappin pour poignarder le plagas émergeant du haut de la colonne vertébrale du géant. Autre détail, les toits des maisons qui servent de positions stratégiques avantageuses en combat et dont les fondations peuvent être démolies par le monstre. Et enfin, si El Gigante attrape Ada dans sa poigne et que celle-ci ne se défend pas, il lui croquera la tête. Ça aussi, c'est quelque chose qu'on voit dans l'anime étant donné que les titans éprouvent ce besoin de manger les humains.
L'attaque au grappin constitue donc la majeure nouveauté du gameplay et permet de s'extirper de situations difficiles. Il y a largement moins de probabilités de se faire encercler et de trépasser en un rien de temps à cause des combos de vos assailants. En fait, j'ai même l'impression qu'à la base, la disposition des ennemis et leur IA est faite de manière à éviter principalement ce genre de problème de passage à tabac où on ne pouvait que subir et contre lequel je pestais dans la campagne principale. Peut-être pas totalement, mais je n'ai pas rencontré de soucis durant ma première partie. Encore un bon point. En revanche, j'ai moins apprécié le fait que certains boss soient accompagnés de Ganados ou de monstres en renfort, car cela apportait inutilement un peu de confusion dans les combats.
Quoi qu'il en soit, je trouve qu'il est encore plus agréable de contrôler Ada que Leon, justement car il est plus facile, intuitif et surtout jouissif d'enchaîner les mobs à l'aide du grappin. Notons par ailleurs que le marchand vend des charms (comme ceux que l'on peut débloquer dans la machine à gatcha du stand de tir avec Leon) octroyant divers effets à Ada. Dont l'un des plus intéressants permet au grappin d'arracher le bouclier, d'un coup d'un seul, d'un ennemi qui en porte. Enrichissant ainsi cette mécanique déjà fort appréciable avec cet outil polyvalent. Le DLC se voulant orienté action sans pour autant verser dans l'action continue bête et méchante, et s'équilibrant avec quelques énigmes et de l'exploration, l'arbalète à flèches explosives ne pouvait manquer à l'appel. C'est un peu l'arme de prédilection de la jeune femme. Autant dire que cette arme puissante et salvatrice m'a sauvé les miches à plus d'une reprise face aux boss et à certains mini-boss du genre coriace.
En parlant de boss d'ailleurs, on retrouve le monstre U-III (originellement nommé U-3 dans le jeu original de 2005). Encore une fois la complémentarité se manifeste ici, suite au document de la salle du trône du château de Salazar y faisant référence. Il s'agit ni plus ni moins que de la gouvernante, l'autre Verdugo de Salazar dont on n'avait aucune nouvelle, le premier ayant été éliminé par Leon. Pesanta de son vrai nom, une créature en tunique noire qui provoque des hallucinations et possède même la capacité de se dupliquer à sa guise, parvient à infecter Ada dès le début du jeu pour apporter une petite tournure au scénario. L'idée d'affronter la créature qui nous traque était déjà bien trouvée, mais quelle fut ma surprise lorsque je découvris à la troisième confrontation qu'elle mutait en... U-III ! Le nouveau U-3, quoi. Après être passé au-dessus de la zone de la fonderie où Leon et Luis affrontent deux El Gigante, on affronte la forme finale de l'U-III qui ressemble pas mal à celle de l'original, mais dans un environnement un peu plus restreint et avec de nouvelles attaques. Sans parler de la seconde phase avec le parasite qui prend le contrôle direct des mouvements en traînant la carcasse de son hôte et en se cachant sous terre. J'ai trouvé ce rebondissement diablement efficace ! Capcom l'avait donc bel et bien réservé pour le DLC d'Ada comme le supputaient de nombreux fans, car Capcom savait pertinemment que les fans seraient déçus ou crieraient au scandale de ne pas voir revenir ce boss épique. Tout était déjà calculé vu que les développements du jeu principal et de son DLC se déroulaient en parallèle, mais ils ont réussi malgré tout à semer le doute chez pas mal de joueurs, moi inclus. Encore une fois, c'est finement bien joué de leur part.

On retrouve Mendez pendant l'exploration de sa maison et celui-ci nous traque durant une phase courte avec d'autres villageois infectés. Une fois de plus, il est sous-exploité dans la phase de traque à la sauce Mr.X. Ça fait un peu doublon avec la campagne de Leon.

Un nouvel ennemi fait son apparition au chapitre 6, Martinico. Son apparence me fait penser à une sorte de grizzly ou de yéti mutant et monstrueux quasi-invulnérable à fuir obligatoirement sous peine d'instant-kill. Mais j'ai plus l'impression que sa présence sert à rallonger la phase des lasers qui fait son grand retour. Pourquoi pas ? Mais je trouve que l'apparition de ce monstre est brève et que c'est donc sous-exploité. Quelques phases supplémentaires de fuites en avant incluant des éléments du décor pour le retarder ou le neutraliser temporairement, n'auraient pas été de trop avant de le mener droit au couloir des lasers pour le découper en petits morceaux. Ceci étant dit, je trouve que le passage des lasers s'introduit mieux dans la narration de ce nouveau SW que dans le RE4 original.


Il est amusant de constater certains détails comme l'une des missions du marchand qui consiste à récupérer le blouson en cuir de mouton de Leon en éliminant le Ganado qui le porte, pour ensuite le rapporter au boutiquier. Ce dernier semble d'ailleurs le garder pour lui vu qu'à aucun moment il n'en fait mention lors de ses échanges avec Leon. Plus amusant encore, une de ses répliques envers Ada dit qu'il lui réserve des marchandises spéciales dont il n'en dit pas un mot à son autre client (Leon évidemment !). Encore une fois, ce n'est qu'un détail, mais c'est ce qui contribue à découvrir un peu plus de personnalité de ce bon vieux marchand qu'on aime beaucoup. Ça rend son personnage d'autant plus intéressant car, même s'il n'apporte pas grand chose à l'histoire générale de Resident Evil 4, il apporte quelque chose à l'ambiance et aux dialogues qui s'étoffent. Il y a toujours cette recherche de trésors avec le système de multiplicateur de valeur avec les pierres précieuses, y compris de nouveaux trésors dont certains sont récupérés sur les ennemis comme une paire de lunettes. Et le troc d'articles spéciaux contre des spinelles acquises en complétant principalement les missions secondaires. D'autre part, de nouvelles notes sont bien sûr à lire pour enrichir le lore et certaines se complètent un peu avec d'autres du jeu principal.
On est certes en 2004 dans le jeu, mais ça ne m'a pas gêné outre-mesure de voir qu'Ada peut utiliser une sorte de scan rétinien qui lui permet de pister durant certaines phases d'enquête en révélant des indices. En effet, le gadget fait un peu trop high-tech pour l'époque mais... pourquoi pas. Ce n'est pas comme si on n'avait pas l'habitude avec la série. Et puis ça apporte un zeste de fraîcheur.

Place à la musique maintenant. Alors là, on touche certainement à un des plus gros points forts du jeu. C'est simple, l'OST de Separate Ways 2023 est juste du caviar à savourer et du miel pour les oreilles. J'ai rarement entendu des musiques aussi bonnes et immersives dans un DLC (et je ne vise pas forcément la série Biohazard, mais je parle en général dans le jeu vidéo). Oh my god ! Il y a une recherche du détail dans la composition, les percussions et les instruments faisant en sorte que le joueur reste concentré tout le long de SW. Parfois avec des thèmes habilement insérés qui sont repris de RE2 (1998), mais remixés en laissant un parfum enivrant de nostalgie du plus bel effet tout en modernisant. À titre d'exemple, le thème musical d'Ada du RE2 original lorsqu'elle interagit avec Leon est repris à l'écran des résultats entre chaque chapitre servant d'interlude. Ainsi qu'un autre de ses thèmes que l'on entend vers la fin du RE2 original. Ce sont des thèmes magistraux mettant en exergue les émotions et rendant nostalgique. Je ne vous le cache pas, j'ai eu la larme facile. On voit à quel point le respect de la licence se transmet depuis RE2, tel un cadeau pour les fans. Aussi, le thème du marchand n'est autre que le majestueux Serenity du RE4 de 2005, remis au goût du jour sur fond sonore plus actuel mais au pouvoir relaxant sans commune mesure. Les pistes dédiées aux boss sont elles aussi très bonnes, à la fois menaçantes et épiques avec parfois un petit côté techno qui s'incruste bien. Quant au thème de Wesker, il y a certaines reprises comme son thème Wesker and Excella de Resident Evil 5, sinistre et oppressant à la fois comme ce qu'inspire son propre personnage. Il me semble également qu'une des pistes de Wesker est reprise de son thème dans RE1.
Bref, un travail d'orfèvre a été accompli sur le plan musical, bien plus mémorable et passionnant que dans le jeu de base de 2023 même si celui-ci comprenait déjà de bonnes musiques et reprises.

En définitive, j'ai surkiffé de ouf ! Je ne l'ai terminé qu'une fois pour le moment, mais j'en laisse de côté pour revenir de temps en temps le grignoter petit à petit jusqu'à le compléter. Il faut dire qu'il y a une pelleté de défis et de bonus à débloquer, en le jouant dans toutes les difficultés. De nouvelles tenues sont à l'honneur également. Je n'ai pas encore testé le mode Mercenaries avec Ada et Wesker, mais j'ai cru comprendre que le costume R.P.D de Leon qui manquait comme bonus peut être débloqué à condition de terminer toutes les maps avec un S+. C'est un bonus secret qu'apportent SW et les mises à jour.
Ce DLC pour 10 balles, de mon point de vue, c'est cadeau. Il complète à merveille l'histoire de RE4 2023 et va même jusqu'à tirer le meilleur de l'essence du jeu. Tout possesseur d'une copie de RE4 2023 se doit impérativement de faire le DLC Separate Ways 2023. Le scénario est complet et la porte ouverte vers RE5 (Remake) n'est plus entrouverte, mais complètement ouverte.
Bref, foncez !!! Separate Ways 2023 c'est du pain béni, mangez-en !
Et comme le dit Hunk : des DLC comme ça, on en veut encore !


Olé ! C'est sans la moindre hésitation que je lui attribue la note de 9/10.
Dernière modification par Magnum le 04 oct. 2023, 19:06, modifié 2 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Extreme Survivor
Messages : 2082
Inscription : 09 mars 2004, 22:38
Gamertag : Wesker010484
Playstation Network ID : Wesker_010484
Localisation : Québec, Canada

Merci pour vos avis Hunk et Magnum. Toujours un plaisir de vous lires. Excellente lecture. ;))
"Would you be so kind as to get me my slippers, Patrick? Thank you.''

- Spencer to his butler :parapluie

Resident Evil: Resistance
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1468
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Localisation : Talence (33)
Contact :

Merci pour ton avis Magnum, c'est toujours un plaisir a lire :)) !
Image
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 6050
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

J'ai terminé Separate Ways pour l'instant deux fois, et je rejoins les avis positifs dans l'ensemble. C'est un très bon DLC et un excellent complément à la campagne principale, pour 10 € on a été gâtés.

J'y ai également joué en standard pour ma première partie. Je voulais une expérience fluide qui me permette de profiter de l'expérience sans me frustrer sur des passages difficiles qu'il faut recommencer 10 fois, et jouer en standard m'a permis d'obtenir exactement ça, donc je suis contente de mon choix. En hardcore c'est sensiblement plus difficile ça se ressent, en premier run ça aurait été moins agréable je pense.
Grem a écrit : 26 sept. 2023, 19:18Quelle véritable bonne surprise d'apprendre que c'est Masami Ueda qui est derrière la composition
J'avais remarqué plusieurs musiques qui m'avaient plu lors de ma première partie, ne sachant pas encore à ce moment que c'était Masami Ueda qui était derrière. J'ai trouvé que le style était assez différent des musiques de la campagne principale. Quand tu me l'as dit, tout semblait logique d'un coup. J'aime particulièrement Ueda et je me réjouis d'office s'il est impliqué dans l'OST d'un Biohazard, car il a composé pas mal de mes musiques préférées de toute la série. Dernièrement il avait fait mon bonheur dans RE:3.

La nouvelle version du thème d'Ada, tout droit venu de Bio2 et que l'on entend à chaque fin de chapitre, et qui est aussi le générique de fin, prend tout son sens une fois qu'on sait que c'est Masami Ueda qui est derrière. Pourtant de base, ce n'est pas une musique que j'aime plus que ça, ni qui fait partie de ma playlist, mais il faut avouer que sa revisite 2023 est particulièrement réussie, y'a vraiment beaucoup d'émotion dedans. Le save theme est bien mieux que celui de Nozumi Ōmoto (dans la campagne principale de RE:4) ou même le thème de l'écran titre, que je n'ai jamais aimé dans Bio4 et que j'apprécie beaucoup plus cette fois-ci. J'ai aussi un gros coup de coeur sur la musique du marchand. Je n'avais pas tout de suite saisi que c'était une reprise de Serenity 2005, c'est à force de l'écouter que j'ai fini par reconnaître la mélodie, certes pas mal modifiée, beaucoup plus rythmée et joyeuse. Du coup, cette musique aurait davantage mérité de porter le titre de Serenity <Remake ver.> que la musique du marchand de la campagne de Leon qui ne ressemble pas du tout au morceau original (mais quelle belle musique cependant, une de mes préférées de l'OST).

De façon générale, je n'aimais pas du tout les thèmes jazzy du Separate Ways original, et toutes les musiques sont beaucoup plus à mon goût cette fois-ci. Il reste deux trois trucs jazzy par-ci par-là mais largement moins, bon débarras.

Ueda a même refait sa propre version d'Infiltration, que demande le peuple ! J'avais trouvé la version de Suzuki vraiment décevante (c'est un de mes morceaux préférés de l'OST de 2005) car la mélodie était trop effacée, ce n'était plus rythmé comme avant, bref, ça ressemblait à du Uchiyama dans RE:2, tout ce que je n'aime pas. Celle d'Ueda est rythmée et reprend vraiment davantage la musique originale avec quelques arrangements, et c'est beaucoup mieux comme ça. Il a également fait du bon boulot sur End and Aim et Time Limit, que j'aimais bien dans l'original, on reconnaît bien la mélodie. Rien de révolutionnaire cependant, mais ce sont des versions assez fidèles aux originales dans l'esprit et c'est bien là ce que j'attendais de nouvelles versions de ces musiques.

Globalement, le style d'Ueda est plus simple, aussi. En comparaison, Kota Suzuki aime trop les fioritures, il en fait dix tonnes dans ses morceaux, il appuie sur l'utilisation des chants, ou colle tout un tas de petits effets sonores pompeux, je pense notamment à sa petite manie avec la harpe lol... Du coup, je pense que Suzuki c'est pas forcément le gars à qui confier la refonte de morceaux existants, il a vraiment une patte particulière et peut vite "dénaturer" un morceau en en créant une version "too much" dans son style à lui. Je préfère qu'il soit le compositeur original d'un morceau tant qu'à faire, comme pour le 5 donc j'avais plutôt bien accepté le style, plutôt que de regretter que ce soit lui qui s'occupe de refaire une OST existante que j'ai bien aimée, parce qu'il fout ses trucs pompeux partout. Là-dessus, Ueda répond largement plus à mes attentes.
Si Suzuki avait pu mettre la pédale douce sur les fioritures, j'aurais quand même préféré, surtout en ce qui concerne les musiques principales du jeu comme Final Battle, Back Up, ou encore la musique de Del Lago. Mais je ne déteste pas pour autant ce qu'il a fait pour les musiques du jeu en général, il y a de très bonnes musiques. Je préfère la nouvelle version de The Drive par exemple, avoir viré les voix est très bien à mon avis. La nouvelle musique du pueblo est pas mal, et The Chainsaw est simplement géniale, je me demande ce qui peut bien passer par la tête d'un compositeur pour parvenir à créer une telle musique composée de bruits et que ça rende aussi bien, la claque. J'aime également beaucoup R.E.D. Ganado (la musique des Ganados sur l'île). Donc il a quand même fait de très bonnes musiques, il faut le reconnaître.

Je m'étonne simplement qu'Uchiyama n'ait pas été impliqué dans cette nouvelle OST, après tout, il est toujours là, récemment il avait bossé sur Village, et puis l'OST de Bio4 c'était lui - avec Misao Senbongi (qui a quitté Capcom, elle, depuis longtemps). J'aurais été curieuse de voir ce qu'aurait pondu Uchiyama comme nouvelles versions de ses propres morceaux, car il est capable de faire des choses très intéressantes, malgré certains loupés comme l'OST de RE:2 mais qui ne sont peut-être pas uniquement de son fait, car un compositeur doit suivre une ligne directrice par rapport à ce qu'on lui commande, et peut-être lui a-t-on demandé des musiques effacées pour ce jeu-là, c'est possible.

En tout cas, vive Masami Ueda et j'espère aussi qu'il mettra son nez partout dans tous les autres remakes ou futurs épisodes :dent

Je regrette toutefois l'absence de certains morceaux que j'aimais bien dans l'original comme Ganado VI ou Intention.


En ce qui concerne le jeu lui même, on se retrouve souvent à parcourir à l'envers les décors connus de la campagne principale, surtout dans les premiers chapitres. J'etais un peu sceptique au début, bien que ça ait par moments un côté rafraîchissant, toutefois ça change par la suite avec davantage de nouveaux décors qui viennent judicieusement se placer dans des zones existantes mais à des niveaux différents, dans le château et sur l'île.

Ada me semble plus rapide que Leon, plus légère aussi ce qui la rend agréable à manier. Mais est-ce que c'est factuel ou juste une impression, difficile à dire, je n'ai pas rejoué au jeu principal depuis quelques mois maintenant.

Quant à son grappin, j'ai apprécié qu'on puisse s'en servir dans les combats cette fois-ci, c'est plutôt fun et très esthétique.
Néanmoins, son utilisation est très strictement encadrée par le jeu. L'utiliser ne requiert aucun skill, on se contente de valider des prompts, et on ne peut se hisser avec le grappin que là où le jeu nous y autorise. Les maps où Ada l'utilise pour avancer sont construites autour de ça et en tant que joueur on ne fait que suivre un cheminement tout tracé. L'utilisation du grappin c'est beaucoup de cosmétique, en réalité. Comme dans le combat contre El Gigante. Voir Ada virevolter partout autour du géant avec son grappin, ça en met plein la vue certes, mais l'interactivité est très limitée, en réalité on ne fait que lancer une animation au moment opportun, et le coup de couteau porté est automatique, contrairement à Leon avec qui on a des prompts supplémentaires au moment d'utiliser le couteau. Après, ce combat était pas mal dans le sens où l'approche est quand même un peu différente qu'avec Leon, je le reconnais.
Le grappin permet aussi des raccourcis qui évitent de se retaper tous les décors que l'on a déjà parcourus en long, en large et en travers avec Leon, sans se taper d'ellipses.

Donc il y a du mieux par rapport à ce qui était proposé dans le Separate Ways original, avoir inclus le grappin dans le combat est une excellente idée, toutefois ça aurait pu être un peu plus poussé.
J'aurais trouvé intéressant de pouvoir utiliser directement le grappin (sans prompt automatique commandé par le jeu, mais en l'utilisant librement et manuellement comme une arme), pour s'accrocher à certains supports et attaquer les ennemis d'en haut pour faire plus de stealth, pourquoi pas avec la possibilité de faire des finish sympas dans le style de ce qu'ils avaient fait pour Leon vs Mendez, lorsqu'il était possible de sauter de l'étage pour le planter avec le couteau. Cependant j'imagine que ça aurait été cheaté par rapport à la façon dont les ennemis étaient codés et qu'Ada devait pouvoir se jouer comme Leon afin que ça fonctionne avec les contraintes de la programmation de l'univers du jeu.

J'ai apprécié de pouvoir simplement acheter quelques charms chez le marchand sans avoir à s'emmerder au stand de tir contrairement à la campagne principale, tiens. En plus Ada bénéficie d'une sélection parmi les charms les plus intéressants, comme le Striker qui lui permet de courir 8% plus vite, l'emblème Los Illuminados qui augmente les dégâts de la mêlée, ou encore le charm du petit nounours qui permet de crafter des munitions avec une poudre en moins. Dommage que l'action d'enlever les boucliers aux ennemis dépende d'un de ces charms cependant.

La sélection de décors empruntée à la campagne de Leon reste assez bien dosée et suffisamment modifiée dans l'ensemble pour ne pas être trop redondante, et puis, je rejoins ce que tu dis Magnum, en arrivant d'en haut ou dans l'autre sens ça nous déboussole un peu avant qu'on arrive à reconnaître l'endroit où l'on se trouve, ça marche assez bien. Tout comme ils ont su remanier le cheminement de façon ingénieuse dans la campagne principale, Separate Ways bénéficie aussi de ce traitement.

J'ai juste regretté qu'ils bouchent autant d'issues avec des "encombrants" divers pour bien signifier au joueur qu'il ne peut "pas passer par là", bon au moins ça a le mérite d'être clair mais j'ai trouvé ça un peu too much. Il y a des moments où il auraient juste pu rendre certaines pièces visitables vu qu'elles n'engagaient pas à grand-chose (je pense à la pièce qui remplace l'ancienne chambre de Salazar au-dessus des jardins).

Les prompts lors des combats de boss sont vraiment furtifs, je les rate super souvent. Et puis le mini prompt de la parade planqué dans le HUD, bon, ça a le mérite d'exister pour se donner un coup de pouce pour les parades si on n'a pas chopé le timing, mais je trouve ça difficile à exploiter. Pour le combat contre Saddler dans le sanctuaire, j'ai encore du boulot.

Comme cela était attendu, ils ont remis dans le DLC plusieurs éléments coupés de la campagne principale de l'original et c'est pas mal, ce qu'ils ont fait, y'a quelques surprises.
Autant pour le second garde du corps de Salazar qui devient l'U-3 que nous connaissions, que pour le couloir aux lasers, qui a désormais une utilité spécifique et contextualisée, au lieu de n'être là que pour rappeler les mauvais films d'Anderson. D'ailleurs, il semble très probable que Martinico a été créé uniquement pour justifier l'existence de ce couloir plus que pour l'expérience de jeu qu'il propose.
Niveau histoire, on ressent davantage dans cette nouvelle version qu'Ada est là avant tout pour sa propre mission, alors que dans l'original, c'était carrément le but premier de certains chapitres d'aider ou de sauver Leon (faire sonner la cloche de l'église, ou empêcher l'assassinat de Leon). Cette fois-ci, elle compte simplement sur lui pour se débrouiller et survivre comme à son habitude, car elle sait de quoi il est capable et a confiance en ses capacités. Pour quelqu'un qui disait de lui qu'il était un "presque un génie" et qu'il avait des "capacités de survie hors normes" dans l'original, elle le babysittait quand même pas mal. Mais plus maintenant - cela n'empêche pas qu'elle l'aide lorsqu'il arrive que leurs chemins se croisent et s'il est en mauvaise posture, mais c'est beaucoup plus rare. Elle ne se préoccupe généralement pas tellement de ce qu'il fait car elle a bien d'autres chats à fouetter, elle laisse Leon se gérer, ce qui rend son aventure plus indépendante et plus réaliste en comparaison avec la première version. Je pense notamment au chapitre du Battleship où elle devait se taper tout ça juste pour arriver à temps en toute fin de chapitre afin de séparer Krauser et Leon, mouais, bof. Tout ça pour ça. Cette fois-ci les chapitres sont articulés autour de son histoire à elle et ce qu'elle a à gérer de son côté, Leon a son importance mais seulement en tâche de fond la plupart du temps, il n'est qu'accessoire au déroulement des événements et ça me plaît davantage.
Ada se concentre sur ses deux interlocuteurs principaux, Luis et Wesker.

J'ai bien aimé qu'ils mettent l'accent sur sa collaboration avec Luis et que cela enrichisse pas mal l'histoire de sa campagne, Luis étant un personnage plutôt sympathique en plus, on est contents de le revoir. J'ai bien ri à la scène d'intro du chapitre 1. En revanche, Luis semble moins autonome et moins débrouillard que dans la campagne de Leon, où il est très performant au combat, au point où Leon lui dit, "are you sure you're just a researcher". Cela se ressent beaucoup moins dans Separate Ways.

Quant à Wesker, il tient une place bien plus importante dans le déroulement des événements qu'avant. C'est parfois même un peu trop, sans vouloir cracher dans la soupe,
mais le fait qu'il soit physiquement présent sur place et non plus uniquement à distance comme la première fois, le rend parfois agaçant. S'il est sur place, au lieu de harceler Ada régulièrement et de l'accabler de reproches, il n'a qu'à faire les choses lui même et arrêter de nous emmerder, non ? :lol
Je n'accrochais pas trop à cette nouvelle version du personnage de ce que j'avais vu de lui dans la cinématique de fin de la campagne principale, mais à force de le voir et de l'entendre dans Separate Ways, je suis petit à petit en train de changer d'avis. Déjà, le fait qu'il soit beaucoup moins cartoonesque est un bon point, on se passe plutôt bien de ses longs éclats de rire diaboliques, le personnage a gagné en crédibilité. Son doublage est également plus naturel et plus sobre, ça me plaît bien. Autant Ada que lui étaient très théâtraux par le passé, et je suis plutôt enthousiaste de ces nouvelles versions plus réalistes.
Cependant, le "complete local saturation" qu'il lâche au chapitre 2 est du même acabit que le "Master of unlocking" d'Ashley.
La volonté de faire des clins d'œil à des lignes de dialogues classiques de la série est une intention louable, mais le rendu est malheureusement assez lourdingue.

Comme dans le Separate Ways de 2005, Ada se montre différente, plus vulnérable et plus humaine en comparaison avec ce qu'elle montre d'elle-même à Leon dans la campagne principale. J'ai apprécié que ce soit conservé, car j'avais beaucoup apprécié la découvrir ainsi dans l'original. J'avais finalement bien aimé Lily Gao dans les séquences de la campagne principale, malgré certaines lignes de dialogue qui ne rendent parfois pas très bien ("very smooth", "you? Leon S. Kennedy?"), et sa prestation dans Separate Ways confirme mon ressenti. Pour la première fois depuis de looongues années, j'aime à nouveau le personnage, que j'avais systématiquement détesté à chacune de ses apparitions depuis Bio4. Adieu les gadgets débiles d'espionne girly ou les postures ridicules qui me faisaient lever les yeux au ciel, bon débarras. Également, comme tu le soulignes Magnum, elle se jouait de tout, tout le temps, notamment dans Bio6 où je l'ai trouvée insupportable, je suis contente qu'ils aient énormément atténué ce comportement exaspérant. Elle a toujours quelques petites répliques bien entendu, mais le ton est différent, c'est largement moins faux et exagéré. Je pense à sa réplique "candy from a baby" dans RE:2 lorsqu'on commence son passage dans les égouts, ce qu'elle me saoule lol.
Le fait qu'elle soit également "parasitée" ajoute une nouvelle dimension à son histoire puisque en plus de sa mission principale, elle doit aussi se soucier de sa propre survie et se montre temporairement en position de faiblesse devant Luis, de qui elle dépend pour ralentir la croissance du parasite.
J'ai trouvé que ça contribuait à humaniser le personnage.
J'ai trouvé intrigante cette séquence où Wesker semble lui prélever du sang lorsqu'elle est inconsciente dans la maison de Mendez. Étrangement aussi, elle voit Wesker manipuler la fiole et la seringue, mais elle ne dit rien, pas un seul commentaire. Quelqu'un te prélève du sang alors que t'es dans les vapes, t'as envie de savoir ce qu'il va en faire, non ? Affaire à suivre - enfin, j'espère, tout comme j'espère une suite à la scène post-credits de RE:3.
Le lien avec Bio5 est encore renforcé dans la scène post credits,
lorsqu'on voit Wesker dans son paquebot sur un petit air de Winds of Madness.
La mise en chantier d'un RE:5 semble se présenter presque comme une évidence à ce stade, mais cela m'intéresse autant que cela m'inquiète, car j'aimerais vraiment qu'ils ne fassent pas l'impasse sur CODE:Veronica et qu'on puisse profiter d'un approfondissement du background de Wesker dans ces remakes, pourquoi pas d'ailleurs également via un RE:1 (on approche lentement mais sûrement des 30 ans de la série en 2026, c'est bientôt finalement, et ce serait l'occasion parfaite pour faire un nouveau remake du premier jeu en l'étoffant notamment scénaristiquement). Envisager ces 3 remakes surcharge pas mal le calendrier, il est vrai, mais peu m'importe, pour moi CV devrait absolument être refait.

Je trouve assez décevants les costumes bonus d'Ada, par contre... sa robe chinoise fait certes plus authentique mais elle ne me plait pas tellement. Ils auraient dû inclure l'originale, c'est un costume iconique ça aurait été normal à mon sens de le retrouver, quitte à ce que la nouvelle robe ne soit qu'un costume en plus.
Je n'aimais pas non plus sa robe dans RE:2 mais bien entendu la voilà, moi tout ce que je voulais c'était le costume Assignment Ada, et bien sûr il est aux abonnés absents. Espérons qu'ils corrigent ça, mais j'ai peu d'espoir.

D'ailleurs, dommage aussi pour l'OST qui ne contient pas les pistes musicales de Separate Ways, j'espère qu'ils sortiront une version complète, idéalement en proposant aussi une version boîten et qui comprendra cette fois les musiques du DLC.

Enfin, voilà mon avis, du très bon ce DLC, surtout pour le prix, et puis c'est hyper rejouable, y'a de quoi faire. Capcom a fait du très bon boulot avec RE:4 dans sa globalité, et ça me laisse espérer de très bonnes choses pour de futurs remakes.
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 300
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Excellente Analise sur l'OST Ada, que je n'aurais pas su cerner aussi bien que toi, mais où je m'y retrouve tout comme toi. Ce Masami Ueda est un compositeur de génie et fait du très bon taf sur la série. Content que tu aies été également conquise par ce Separate Ways 2023.
Je me demandais... As-tu préféré le DLC au jeu principal, ou est-ce l'inverse ?

Quoi qu'il en soit, je suis sûr que grâce à ce DLC tu apprécieras encore plus le remake de RE4 dans son ensemble, surtout que tu sembles déjà t'être réconciliée avec le personnage d'Ada. Maintenant que ce remake du 4 est complet, je peux d'ores et déjà affirmer qu'il est mon GOTY de l'année :love , aux côtés de Dead Space Remake. :love

Capcom a fait très fort avec cette refonte de SW, mais je pense qu'ils ont mis le paquet aussi pour se racheter du semi-échec qu'a été le remake de Biohazard 3, et pour le coup, ça n'a pas raté. Ils ont su rectifier le tir. J'ai quand même l'impression qu'ils tiennent compte des retours des fans et qu'ils les écoutent.
Il est plus que probable que le prochain remake sera celui du 5 après tout ce qu'on a vu dernièrement. Mais tout comme toi, j'espère que Capcom travaille déjà sur le remake du 1 (lui pour les 30 ans de la saga, ça serait effectivement parfait), et bien sûr sur le remake de Code Veronica. Ça n'aurait pas trop de sens qu'ils sortent seulement le remake du 5 ou avant ces deux-là, car quitte à refaire la série comme on l'a tous compris, Capcom doit aussi refaire l'histoire de Wesker et de sa rivalité avec Chris, entre autres. Précisons d'ailleurs que Chris Redfield est le seul personnage iconique masculin qui n'est pas encore apparu dans un remake. Il serait temps, Capcom ! Et comme personnage iconique féminin, il y aurait bien sûr Rebecca Chambers (et qui sait, peut-être un remake du 0).

Jericho & Patrick : merci pour vos commentaires. C'est notamment grâce au test de Hunk et à la critique de Grem mais aussi vos impressions que j'ai craqué pour me lancer sur SW, un peu plus d'une semaine après sa sortie. Et ça m'a donné un coup de fouet pour rédiger tout ce que j'avais sur le cœur. Comme quoi, ça a du bon d'attendre les retours. De toute façon, j'ai pu voir que partout sur le net ce DLC est porté aux nues tant il est d'excellente qualité pour un prix dérisoire, car il vaut bien plus que ça comme je l'ai déjà dit, mais tant mieux que Capcom nous l'offre pour 10 balles ! :D
Image
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 6050
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Difficile de dire si j'ai préféré la campagne principale ou Separate Ways. Dans l'original, je préfère Separate Ways. Dans le remake... Disons que faire une petite partie de Separate Ways prend moins de temps que de se lancer dans un run chronophage de la campagne principale, c'est le gros avantage, car elle reste très longue. Mais les deux sont très bons, ce remake est une réussite dans son ensemble, ils m'ont vraiment épaté. On n'est pas dans le sans faute non plus hein, mais globalement c'est très, très bon. Donc pas vraiment de préférence, j'aime beaucoup les deux.

En tout cas 10 € c'est un prix vraiment abordable et séduisant pour le joueur, j'espère que ce DLC se vendra comme des petits pains pour leur donner raison d'avoir choisi cette gamme de prix, tiens.

Trois choses que j'ai oubliées de mentionner :

J'ai bien aimé certains détails comme par exemple dans les jardins lorsque le mec en rouge tient dans ses mains la pierre de lune, auparavant utilisée pour ouvrir la chambre de Salazar, et qu'Ada doit récupérer pour ouvrir l'autre porte au fond du balcon. Retrouver cet objet de l'original est un petit clin d'oeil qui fait toujours plaisir.

L'IRIS d'Ada m'a rappelé le focus d'Aloy dans Horizon, ça semblait un peu importé comme concept, un peu bizarre. L'aspect high tech ne me dérange pas plus que ça car ils n'ont pas poussé le truc trop loin, mais on va dire que je suis mitigé sur ce truc.

Autre chose, le jeu est très sombre par moments, notamment dans le village, c'est très noir à un moment, pas contrasté, j'ai du mal à voir carrément, surtout s'il ne fait pas nuit quand je joue, ça vous le fait aussi ?

En ce qui concerne RE:3. Dire qu'ils ont voulu se racheter avec RE:4, je ne sais pas. Tu sais, je pense qu'ils ont fait exactement ce qu'ils avaient prévu avec RE:3. Ils ont traité ce jeu comme un petit jeu complémentaire à RE:2 sur lequel ils ne se sont pas trop investis, notamment financièrement, je pense. Ils n'ont pas voulu prendre de risque, et juste capitaliser sur le succès de RE:2 pour vendre "facilement" dans la foulée quelques millions du remake d'un jeu qui à la base n'était pas parti de grand chose. Ils ont pris l'option facile, en tablant sur des chiffres plus modestes et en investissant une somme proportionnelle pour son développement. Les fans gueulent mais en attendant, RE:3 continue de se vendre, boosté par les promotions fréquentes, et ils rentabilisent sûrement très bien le développement dont les coûts n'ont pas dû être méga élevés, je pense qu'ils ont obtenu exactement ce qu'ils recherchaient. Réussir RE:4 représentait un plus gros enjeu, vu sa popularité immense, et ils ont mis le paquet là où ils ont considéré que ce serait le plus rentable. Et d'un point de vue financier je n'ai aucun doute sur le fait qu'ils ont totalement réussi leur pari. Et tant pis pour RE:3, et tant pis pour nous, mais ils auront généré des millions au passage.
De plus, va savoir si RE:4 n'était pas déjà en développement au moment où RE:3 a été fait, car refaire un jeu comme Bio4 demande du temps et des ressources, c'est un jeu long et il y avait énormément de décors à refaire, sans parler du temps que ça leur a pris pour brainstormer et en venir aux bonnes décisions créatives. Si c'est le cas, ça a pu rendre inaccessible une tonne d'employés de Capcom qui auraient pu bosser à la place sur RE:3, va savoir.

Ils écoutent les fans, mais c'est toujours un jeu d'équilibre entre ce qui pourrait leur rapporter le plus gros à eux et contenter leur fanbase. Bon nombre de joueurs n'auraient pas vu un remake de Bio4 comme une priorité, j'en faisais partie, et pourtant voilà, le résultat est là. Capcom écoute les retours des joueurs, mais c'est le profit avant tout ce qui les amène à prendre certaines décisions qu'on ne comprend pas toujours, pour des histoires de ressources, de plannings, de prévisions de ventes.

S'ils veulent vraiment se racheter pour RE:3, qu'ils refassent les Outbreak, ce serait une bonne solution pour entre autres nous donner les décors supprimés sur lesquels on a tous râlé, et explorer Raccoon City de façon plus approfondie. Ça ne rattrapera pas l'occasion manquée avec ce remake de Bio3, mais au moins on aurait une compensation qui resterait dans le thème, l'exploration et la fuite de Raccoon City.

Pour la suite des sorties RE, je me demande si on aura quelque chose l'année prochaine. A priori non, ça aurait déjà été annoncé sinon - sauf s'ils nous refont la même chose qu'avec RE:3, annoncé en décembre et sorti en avril, mais je n'espère pas.
Bio9 pourrait être annoncé en 2024 et sortir en 2025 éventuellement, mais est-ce que ce serait compatible avec la sortie d'un remake du 1 en 2026, ce n'est pas sûr. Très curieuse de voir comment tout ça va se dérouler et quelles surprises ils auront à nous réserver.

C'est vrai que Chris n'est encore apparu dans aucun remake, ça ne m'avait même pas traversé l'esprit plus que ça étant donné qu'on l'a revu récemment dans Village, et qu'il est à l'affiche des films d'animation de ces dernières années, Vendetta et Death Island. Il n'avait franchement pas eu le temps de me manquer, mais une nouvelle version de Chris jeune dans un remake me plairait bien, tiens.

Mais s'ils devaient refaire aussi le remake du Ø en plus du reste, sérieux, quel planning de folie. Si vraiment ils refont tout, ils ne pourront pas fournir le même niveau de qualité, le même temps de développement que par exemple RE:2 ou RE:4 pour le Ø, qui est un épisode moindre. Un remake du Ø serait sûrement fait rapidement et avec des moyens moindres en reproduisant le syndrôme RE:2/RE:3 à mon avis.
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1468
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Localisation : Talence (33)
Contact :

Merci beaucoup pour ton compte rendue Ada, c'est toujours un plaisir a lire :)) !
Ada a écrit : 05 oct. 2023, 22:58 A priori non, ça aurait déjà été annoncé sinon - sauf s'ils nous refont la même chose qu'avec RE:3, annoncé en décembre et sorti en avril, mais je n'espère pas.
Ah bon, et pourquoi ça ? A titre de comparaison, Call Of Duty MW 3 a était annoncé au mois d'aout pour une sortie en novembre de cette année ! Je vois pas ou et le problème quand on sait que Call Of Duty a un budget deux a trois fois supérieure a un BioHazard :)) ! Personnellement, on n'est pas l'abri d'une possible annonce vers la fin de l'année !
Image
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 6050
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Leurs jeux les plus qualitatifs qu'ils veulent mettre en avant, historiquement ils les annoncent en grandes pompes dans les périodes de salons pour s'assurer plus de visibilité, et en général la sortie n'est pas tout de suite, ça laisse le temps de faire quand même une promo qui dure un peu. Si ces conditions ne sont pas réunies, vu ce qu'ils ont fait avec RE:3, maintenant je vais avoir tendance à me méfier d'annonces qui suivent le même schéma avec une sortie rapide derrière.
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1468
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Localisation : Talence (33)
Contact :

D'accord, je vois ce que tu veux dire Ada ;) ! Le problème maintenant, c'est en dehors du TGS et des Game Awards. Il ne reste quasiment aucun salon ou les journalistes peuvent essayer les jeux !
Image
Silver Wolf
Rookie
Messages : 66
Inscription : 26 avr. 2023, 13:31

Je viens enfin de le finir en normal en 5h (je suis parti entre temps sur d'autres jeux comme Lies of P and Lords of the Fallen). La durée de vie est correcte pour le prix. Les clins d'œil et retours de passage comme le téléphérique, le couloir aux lasers etc sont les bienvenus. La rejouabilité semble également de mise avec les défis. Le retour de l'U3 est bien mis en scène, par contre le design de la nouvelle créature est ratée, ça dénote complètement et je suis déçu qu'il n'y ait pas un boss fight contre Krauser. Mis à part cela, c'est globalement satisfaisant.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1468
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Localisation : Talence (33)
Contact :

En même temps, Léon lui plante le cœur avec son couteau.
Image
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 300
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

C'est ce que je disais. Mais j'avoue avoir eu un doute quelques instants sur un éventuel combat contre Krauser avant que ce dernier mute, la première fois que je jouais à Separate Ways...
Quand Ada le prend en chasse dans la tour de l'horloge du château, avant de prendre le bateau pour l'île.
Pour ma part, ça ne me dérange pas qu'il n'y ait pas eu de boss fight contre Krauser dans la campagne d'Ada, car ça aurait fait doublon ou redite avec celle de Leon, et Krauser était bien plus concentré sur sa soif de pouvoir et notamment sur Leon.
Image
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 6050
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Je suis assez d'accord avec ça, Krauser on en a assez bouffé avec Leon je trouve. Étant donné que la relation Krauser-Ada de l'original, où ils travaillaient tous deux pour Wesker et n'étaient pas en bons termes l'un avec l'autre, a totalement disparu, c'était moins intéressant d'ajouter un combat contre lui - même si dans l'original, leur confrontation était finalement sans grand intérêt étant donné qu'il n'y avait pas de dialogues pour Krauser.

Je me suis mis aux Mercenaires, et je dois dire que j'ai complètement changé d'avis par rapport à ce que je disais au début. J'avais dû tester Luis et Krauser à la va-vite et les trouver lents comme pas possible mais en essayant tous les personnages et en jouant comme ça doit être joué, là oui effectivement ça dépote... C'est plutôt bien construit et rythmé, agréable à jouer et addictif, j'aime bien. Le fonctionnement a un peu changé par rapport à l'original et/ou aux précédents Mercenaires auxquels j'ai joué, et c'est pas mal ce qu'ils ont fait, avec les orbes jaunes notamment. J'aime bien le concept de la barre de furie et des coefficients multiplicateurs de points qui augmentent au fur et à mesure qu'on franchit des palliers. Ça me paraît "nouveau" mais peut-être que ça y était dans un autre Mercenaires comme celui du 6 mais j'y ai tellement peu joué que je ne m'en souviens plus.
L'emplacement des orbes est aléatoire (sûrement en fonction d'une série de sets prédéfinis) et celui de la poule aussi, ça évite de s'enfoncer dans une routine à chaque fois qu'on commence une partie.

Les maps sont pas mal mais je n'aurais pas été contre quelques maps supplémentaires. J'aime moins celle des docks pour l'instant, c'est celle à laquelle j'ai le moins joué mais je vais bientôt m'y mettre.

Je trouve que c'est une très bonne idée d'avoir repris la mélodie de Looming Dread, la musique de 4th Survivor, pour le thème de Hunk dans les Mercenaires. Son thème dans Bio4 n'avait rien de bien spécial ou d'iconique, celui-ci est plus caractéristique et percutant, et ça fait un lien bienvenu avec RE:2.

Le thème de Wesker est en revanche largement moins bien que l'original, le rythme est irrégulier et bizarrement foutu je trouve, et surtout, le rendu sonore de la mélodie principale est vraiment plat. Cela s'explique par le fait qu'ils l'ont mise en arrière-plan, au profit d'autres mélodies et sons électroniques qui jouent par-dessus, et je n'aime pas du tout ce choix. La mélodie de la musique originale était bien plus riche et profonde avec les effets de voix utilisés à l'époque.

Le thème de Krauser est également trop électronique et la ressemblance avec l'ancien est bien trop vague, dommage. Après c'est pas désagréable en cours de partie, mais les anciennes musiques sont bien plus réussies et agréables à écouter.

Quant aux thèmes musicaux de Leon et Ada, ils étaient moins bien que les autres à l'époque, et ils le sont toujours dans ces nouvelles versions.

J'ai bien aimé l'introduction de certains thèmes musicaux qui viennent remplacer la musique du personnage à certains moments de la partie, je n'ai pas encore bien déterminé ce qui les déclenche, peut-être l'arrivée d'un boss ou lorsque la barre de furie est pleine. Les transitions musicales sont bien faites, c'est contextualisé dans le déroulement de la partie, c'est moins monotone que d'entendre la même musique en boucle du début à la fin.
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1468
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Localisation : Talence (33)
Contact :

Je trouve que ce mode mercenaire est vite lassant et ennuyeux. J'ai très peu joué à ce mode contrairement au Raid de Revelations 1 et 2 que je trouve vraiment excellent !
Image
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 300
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

J'apprécie quand même les améliorations notables qui ont été apportées sur le mode Mercenaries, même si ce n'est pas encore la panacée et que celui de l'original avait eu un meilleur impact sur moi. Je trouve la nouvelle map des docks peu inspirée, ressemblant à l'extérieur du navire/cargo Tricell du chapitre 6 de Bio5. L'ajout du nouveau "Giant Chainsaw" est bienvenu et renforce un peu le challenge, mais j'ai un peu de mal à adhérer à son apparence plus propre que dans l'original, bien qu'il soit maculé de tâches de sang, je trouve que le Super Salvador original avait une apparence plus terrifiante avec ses vêtements limite en lambeaux et sa taille plus imposante et puis je trouve le nouveau plus... chétif.
Image
Silver Wolf
Rookie
Messages : 66
Inscription : 26 avr. 2023, 13:31

Si on finit chaque map avec chaque personnage en rang S+, on débloque la tenue RPD de Léon.
Image
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 300
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Comme je le disais plus haut à la fin de ma critique. Encore que là, on a une certaine marge pour la note S+ vu que c'est un cran en-dessous de la note la plus élevée qui est S++. Mais ils auraient dû mettre le costume R.P.D à débloquer en bonus au sein de la campagne principale de Leon sous X condition car les autres tenues (à l'exception de la tenue mafia incorporée de base) n'avaient rien de folichon, en plus d'être payantes en DLC (politique qui se pratique de plus en plus et que j'abhorre de plus en plus).
Separate Ways fait mieux à ce niveau avec ses tenues proposées par défaut, même si c'est pas encore ça (la tenue d'Assignment ADA du jeu original était bien sympa, mais Capcom s'en bat le steak).
Image
Silver Wolf
Rookie
Messages : 66
Inscription : 26 avr. 2023, 13:31

Tu l'as débloquée du coup ? Et oui doublement d'accord avec toi, le rang s+ est largement faisable et cette tenue aurait dû être dans le jeu de base.
Par contre il y a un défi precision à 100% qui a l'air chaud et le s+ mode pro semble ardu.
Image
Avatar de l’utilisateur
Magnum
Survivor
Messages : 300
Inscription : 19 août 2022, 01:16
Playstation Network ID : YannTerraspark
Localisation : Dans le sud de l'Espagne.

Nope, j'ai pas beaucoup joué au mode Mercenaries pour avoir le S+ partout. Juste testé Ada et Wesker vite fait, pour voir leurs habiletés. Mais effectivement, ça n'a pas l'air spécialement difficile.

Pour le défi de précision à 100%, il va s'en dire qu'il vaut mieux le faire en facile et dans le chapitre 1 en NG+ de préférence, avec un fusil sniper (Stingray en particulier pour moi) pour liquider rapidement le 1er boss avec des headshots. Le reste peut se faire en speedrunnant et en tuant les ennemis de dos qui se mettent en travers du chemin via le couteau en mode stealth, et sans tirer une balle de plus.

Concernant le Pro S+, je l'ai pas encore fait car j'ai mis le jeu en pause quelques jours, mais je pense y revenir vers la première moitié du mois de novembre pour compléter SW. Ce ne sera pas une mince affaire, c'est sûr. Je pense que je ferais pareil qu'avec la campagne de Leon, c-à-d un run en hardcore S+ tout en faisant les premières missions secondaires de sorte à acheter un ticket d'optimisation pour les munitions infinies de la Chicago et ainsi débloquer le casque de poulet. Puis s'équiper de ce dernier en faisant de même en Pro avec "la méthode Chicago" pour avoir le S+. Par contre, je ne sais pas encore exactement comment je vais espacer mes saves, mais possiblement entre les chapitres pour la plupart, sachant qu'on est limité à 10 pour prétendre au S+ (et 2h30 maxi niveau temps, si je ne m'abuse).
Image
Silver Wolf
Rookie
Messages : 66
Inscription : 26 avr. 2023, 13:31

Oui je pense faire pareil, au moins c'est court donc on peut moins vite se lasser. Le chapitre 1 j'ai fait 96 % de précision sans faire attention en 5 min à peine, donc c'est faisable ici je pense, il faut juste faire attention aux leurres du boss qui ne doivent pas compter.
Image
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 6050
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Il se peut que Capcom prépare une Gold Edition pour le jeu. Vu aujourd'hui sur Twitter (https://twitter.com/pl_evil/status/1731514487067271178), un screenshot du site Metacritic qui fait apparaître la page du jeu, retirée depuis, avec une date de sortie annoncée pour le 9 février 2024.
Maintenant que Separate Ways est sorti et que le jeu est complet, vu le carton qu'il a fait ce n'est pas une grosse surprise que Capcom essaye de capitaliser encore sur son succès l'an prochain. Du coup, ce sera la sortie RE de l'année prochaine, cela confirme qu'il n'y aura rien d'autre, même si tout portait déjà à le penser.
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Extreme Survivor
Messages : 1468
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Localisation : Talence (33)
Contact :

Ada, exact ;) . Et avec un peu de chance, l'année prochaine, on aura l'annonce de Bio 9.
Image
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 6050
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Ouais, une réédition et une annonce, ça remplira l'année convenablement.

J'ai trouvé étonnant que l'OST sortie en septembre ne contienne pas les musiques des Mercenaries et de Separate Ways, peut être que la Gold Edition sera accompagnée de la sortie de l'OST complète cette fois ci. S'ils le font, je l'achèterai.
Avatar de l’utilisateur
Clyde
Survivor
Messages : 707
Inscription : 01 mars 2004, 00:39
Localisation : Grenoble

Je suis curieux de voir si Capcom osera nous refaire le coup de la fausse Edition Gold de RE8 avec son misérable code de téléchargement pour RE4R... :mmh
Avatar de l’utilisateur
Ada
Staff // Webmaster
Messages : 6050
Inscription : 27 nov. 2003, 17:11
Localisation : 94
Contact :

Je ne savais pas que l'édition Gold de Village avait été faite comme ça, franchement, ils abusent !

J'en profite pour revenir sur ce que je disais précédemment comme quoi il n'y aurait "rien d'autre", je voulais dire pour l'année calendaire 2024. En revanche l'année fiscale, qui débutera le 1er avril 2024 et se terminera le 31 mars 2025, pourrait avoir autre chose à offrir, avec une annonce dans l'année 2024.

Par ailleurs, avec les sorties récentes ou à venir des trilogies MGS et Tomb Raider, peut-être que Capcom sera encouragé à sortir une remasterisation de la première trilogie de Biohazard, les joueurs la demandent beaucoup sur les réseaux sociaux, ça n'a pas dû échapper à Capcom. Ça pourrait trouver sa place dans l'année 2024.
Répondre