Resident Evil REVELATIONS [3DS-360-PS3-PC-Wii U-PS4-XB1-SW]

Avatar de l’utilisateur
Iceweb38
Staff // Newsmaker
Messages : 2821
Inscription : 03 avr. 2009, 17:24
Localisation : Merignac (33)

Le succès vient surtout du fait que ce soit un Resident Evil développé en premier lieu sur une console portable, qui plus est de chez Nintendo qui assure toujours une marketing de ouf en Occident, contrairement à Capcom.
Mine de rien, "Resident Evil Portable" était très attendu depuis des années sur PSP d'abord.

Mais oui, plus le temps passe, plus ce jeu vieillit mal pour moi aussi et si le portage HD a permis de rendre le jeu accessible au plus grand nombre et de proposer un mode Commando largement supérieur et prenant, il met aussi en lumière les lacunes du titre. Sans parler du peu d'effort d'optimisation et de peaufinage (les poissons sur le banc de sable dans le chapitre 2 :rolleyes )
Sans parler des choix artistiques trop jap manga alors que la série a toujours eu des designs un minimum crédible. Que les développeurs ont justifié comme "voulant au maximum exprimer la personnalité des personnages secondaires qui ne font qu'une apparition unique dans ce jeu". Au détriment de Chris et Jill qui sont complétement fades.

La plus grosse déception selon moi est que le concept d'utiliser l'eau pour véhiculer la peur est excellent mais très, très mal exécuté dans ce jeu.

Heureusement, Revelations 2 a remédé à bon nombre de ces problèmes.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jericho
Survivor
Messages : 956
Inscription : 29 mars 2009, 03:01
Playstation Network ID : GhostWolfPunishe
Localisation : Talence (33)
Contact :

Je vais en rajouté une couche, hormis le scénario que je trouve pas mal, la DA des personnages sont parmi les pire de la saga. La tété de Jill et affreuse et je parle mémé pas de sont doublage qui et le pire de la saga. Je dois faire partie de ce sont qui trouvé que cette épisode fait trop manga.
Image
Avatar de l’utilisateur
Sly
Staff // Traducteur
Messages : 3496
Inscription : 27 nov. 2003, 20:53
Gamertag : le vrai Sly
Playstation Network ID : Slyohazard
Localisation : Chambéry (73)

Ahhh, ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à voir ces côtés manga et SF beaucoup trop exacerbés que j'évoquais déjà il y a 4 ans dans ce même topic. Hein, Grem ? :saint

Sur 3DS, le jeu était une prouesse technique, et très franchement j'avais beaucoup aimé ma première partie (avant que l'épilogue de la honte ne gâche tout :mouais ), bien calé dans mon lit avec le son à fond dans les écouteurs. :dent Avoir un vrai RE inédit sur portable, pas un truc au rabais indigne genre Gaiden ( :x ) c'était inespéré, et faisait pardonner les défauts du titre.
Mais son portage sur console de salon est une catastrophe qui fait disparaître toute clémence, et le comble, c'est qu'il rajoute des défauts : mauvais contraste de l'image, retrait de la visée laser, nouveau monstre encore plus ridicule que tous les autres (un vrai tour de force !), n'en jetez plus.
les poissons sur le banc de sable dans le chapitre 2
La texture du distributeur automatique, on en parle aussi ? Une bouillie de pixels révoltante.

Le design des personnages est raté sur toute la ligne. Seul Chris s'en sort : c'est le même que dans RE5, donc c'est logique.
Côté bestiaire, les seuls monstres à sauver sont des variations de ceux qu'on connaissait déjà : Fenrir (cerbère), Farfarello (Hunter) et Norman (Tyrant). Gros bémol pour ce dernier tout de même pour le coup des hallucinations qu'il provoque : c'est nul à chier. Allez, je veux bien rajouter les Sea Creepers à la rigueur. Tout le reste est affligeant. Un coquillage mutant, vous êtes sérieux les gars ? Un gant de toilette avec des dents ? Et l'ennemi de base c'est Tadmorv, avec Grotadmorv qui parle en tant que boss ? On est où là ? :|

Je ne trouve que deux qualités à ce jeu : ses musiques, et l'aspect politique de son scénario, qui apporte une petite bouffée d'air frais dans la série. Pour une fois, il n'est pas tant question de sauver le monde (car la menace est en grande partie factice) que de trouver des preuves pour inculper Morgan, dans une intrigue sur fond de lutte de pouvoir entre le BSAA et le FBC qui se dévoile petit à petit. C'est ce seul aspect du scénario que j'aime bien, car tout le reste est à balancer à l'incinérateur. :desespere
Rien n'a de sens. Dès le début ça part en couille : quel intérêt de faire croire que Chris est sur le Queen Zenobia, alors qu'il est à des milliers de kilomètres en réalité ? Jill n'a pas besoin d'une motivation particulière pour y aller, il suffit que le boss lui dise qu'on a retrouvé le navire et qu'il veut qu'elle aille enquêter. Point.
Toute la suite est à l'avenant : tout pour le plot twist, rien pour la crédibilité.
Répondre